Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Fan



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)


Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : JARDINAGECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:JARDINAGE

Jardinage



Un ou deux centim's de sentiments,
C'est assez quand l' cœur est grand
Pour répandre quelques semences
Et les planter en surabondance.
Lors, il suffit d'être patient
Et d'attendr' juste un moment
Pour voir germer ses plants

Nous sommes ainsi que ces jardins
Dont nos amours sont le bouquet ;
Le bonheur en est le parfum
Et l'harmonie le beau reflet .
Un bon terreau et puis l'ondée
Nourrissent nos racines
Et puis nos cœurs inondés
De cet amour qui nous butine.

Un ou deux centim's de sentiments,
C'est assez quand l' cœur est grand
Pour investir dans cet ouvrage
Que l'on appell' le jardinage.
Il faut sans arrêt cultiver
Si l'on veut juste récolter
Les fruits de l'amitié

Nous sommes ainsi que ces jardins
Dont nos amours sont le bouquet ;
Le bonheur en est le parfum
Et l'harmonie le beau reflet .
Chaque fleur donne sa nuance
A ce fragile ensemble:
Et cett' réciprocité
Est l' terreau de notre unité.

Un ou deux centim's de sentiments,
C'est un excellent plac'ment
Quand le coeur est de bonne terre
Pour faire des homm's, tous des frères.
Il faut alors prendre en brassée
Tous les fruits de l'amitié
Et se plaire à les partager

Nous sommes ainsi que ces jardins
Dont nos amours sont le bouquet ;
Le bonheur en est le parfum
Et l'harmonie le pur reflet .
Comm' se répondent les couleurs ,
De chacune des fleurs,
Et qu' se fiancent leurs senteurs
On a l'harmonie dans le cœur.


Texte ré-écrit pour ajuster les mots à la composition musicale de Serge Vachon.

Ecrit par Louis Vibauver
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 28 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Prune.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [48]:
La veuve noire. Violette. Rickways. Jmd. Lo. Tonindulot. Lili. Kim Aquilina. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Ann. Lagouttedor. Wall. Marcek. Tomto. AR_d_N. Dreamhunter. Jamespx. Dynamot. Varech. Salus. Lucie. Ottomar. Pilar. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Leonard. Tanit. Guigui90000. Milo. Coeur de poete . Dilahk-Ihtebaromle. Martial. Lastours. Noiressaim. Matriochka. Ombrefeuille. Obofix. Caducee. Ori. Maie. Prune. Zutalors. Licornou. Charazed. Zouzou.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Frigan. Ggaet. Terence. Semilette. Blackflag. Leana. Asteria machina . Mathbeause. Invinoveritas. Marciak. Ninepoesie. Lesmotsbleus. Mijkk. Thibault Besson. Bouzou. Charazed. Karrim95. Clrddo. Licornou. Moamis.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924