Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Jenesuisrien



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : DESTINCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:DESTIN

Prostituée au dépend de sa vie


Racoleuse, mais amoureuse.
Anodine, bonne copine,
et coquine.

Comme un chocolat,
offerte,
contre quoi?
deux sous !
A qui vient,
à qui paye,
à qui veut voir ses dessous !

Racoleuse, mais amoureuse,
Elle feinte l'amour,
elle simule,
et le soir dans sa bulle,
elle rêve, de s'offrir,
de fondre dans les bouches,
et d'en mourir,
de passion.

Mais dans ses bonbons,
dans ses nuits de passion,
et de dérision,
elle ne goûte jamais,
ni ne savoure jamais,
les goûts et les saveurs,
pourtant si simples...

Ses rêves sont si simples,
et si vrais;
mais petit à petit,
ils se meurent,
ils sont difformes,
comme ces hommes,
et si lointains désormais.

Elle s'oublie
pour oublier,
et elle rie de tristesse,

les regrets,
les désillusions et les regrets..
elle ne les oublie jamais,
non! elle se rappelle toujours:
triste mémoire de la déception,
et mélancolie.

Elle rêve, d'oublier sa vie,
la vraie,
pour vivre l'autre vie,
celle qu'elle n'a pas vécue.

Elle ferme les yeux,
et s'oublie,
dans les drogues,
et les aventures,
sans goûts, ni sans saveurs,
et sans peur,
et pour deux sous,
elle sourit tristement,
et rien ne change jamais,
sauf ce qui s'en va.

Et petit à petit,
elle disparaît,
l'autre vie,
et on ne peut plus la voir,
la lueur dans ses yeux,
même pas un peu,
ainsi s'en va l'espoir.

L'ambition de changer,
et l'envie de se lever,
tout disparaît,
tout devient rare,
les choses passent,
et elles s'effacent,
sauf les regrets,
ah, les regrets...
chers regrets de ses souvenirs,
ils ne veulent pas la laisser mourir.

Et l'image de sa vie,
celle qu'elle voudrait vivre,
pas la vraie,
elle s'évanouit dans les nuages,
dans les fumées de tabac.

Et il ne reste que sa vie,
la vraie,
et ses deux sous
qui ne lui servent à rien,
elle se maquille,
elle mange un peu,
et boit beaucoup,

elle se rachète des dessous,
toujours,
toujours les mêmes,

comme les regrets de ses jours.




Ecrit par Jenesuisrien
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 8 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [61]:
Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Jmd. Lo. Tonindulot. Lili. Loupy. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Lasource. Ann. Louis. Saintes. Jenesuisrien. Banniange. Gerachau. Marcek. Joa. Tomto. Dynamot. Salus. Hurlevent. Claudel. Mijo. Jacou. Jakecrit. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Leonard. Francois Ville. Arcane. Piwi87. Guigui90000. Yanis abrous. Claude.M. Evcy. thibautsbl. Drummy. Maiko. Amon 1er. Typique. Ouakaman. Laurent7869. Lastours. Ced le magnifique. Zalina. F.Lo. Guillaume Rindelaire. Matriochka. Ombrefeuille. Obofix. Zelie. Ori. Aube. Cecel. Parsek.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Parsek. Azur42. Cecel. Monis-Enidra. Espiegle. Mpoppinski. Michael Blueheart. Sapho. Melifica1. Aube. Melissa-May April. Ammonitech. Alexandros. Caronefertary. Veke. Ori. Sirius. Adrien314159. Edo. Eclipsebleu.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924