Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Aros



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : SOCIETECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:SOCIETE

Slam pour intellos



Dans son crâne fumant qu’a-t-il de mieux que nous
Le fameux intello ce monsieur je sais tout ?
Il parle en s’écoutant ou s’écoute en parlant,
Il inspecte sa proie s’approche dominant.
J’en ai fait l’expérience et me suis aperçu,
Des tonnes, il y en a de cet hurluberlu.

En premier lieu je pense au féru de Windows,
Qui clique les fenêtres avec une overdose
De mots anglo-saxons qu’il débite très fier,
S’approprie la souris de façon arbitraire,
Te toise fixement, tu n’as pas tenu bon,
Le regard méprisant, il se dit : "qu’il est con !".

Suit l’être supérieur, le cerveau dictionnaire,
Il te montre sans fin sa science et sa grammaire,
Le pavillon en veille et les yeux à l’affût
De la plus simple erreur pour prendre le dessus.
Tu restes médusé sous ses coups de bourdon,
Et puis tu t’aperçois qu’il te prend pour un con.

Maintenant le rêveur, une vraie catastrophe,
Il se plaît à citer les plus grands philosophes,
Tu écoutes, attentif, et tu n’y comprends rien,
Etalant son savoir toi perdant ton latin,
Il aime converser pourvu qu’il ait raison,
Ce qu’il pense de toi ? Tu es un peu concon.

Le dernier spécimen, c’est l’intello manuel,
Celui-là n’admet rien et n’est pas spirituel.
Vantant la mécanique ou l’électricité,
Il voudrait que tu saches, et même t’initier,
Enervé et crispé par ton inattention
Achève sa leçon et lance : "dieu qu’il est con !".

Je pourrais continuer et saler l’addition,
De cette variété sorte de pollution,
Mais préfère penser au vrai, au rarissime,
Aimant la discrétion, inconnu de nos cimes,
Du savoir il en a mais ne l’étale pas,
Il dialogue, il explique, il est plutôt sympa.

Messieurs les intellos qui pensez tout savoir,
Vous qui croyez aussi détenir le pouvoir,
Veuillez rester modeste en toute circonstance
Mettez-là au placard, rangez votre arrogance,
Sachez que vos victimes ont assez de raison
Pour penser humblement : "vous êtes les champions ! "


¤¤¤


Février 2010


- Ce slam est pure fiction, toute ressemblance avec des personnes réelles serait fortuite.

- Je cherche un musicien pour composer la musique de ce slam.


Ecrit par Aros
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 18 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [2]:
Aurorefloreale. Drummy.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [50]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Lili. Loupy. Kim Aquilina. Oxalys. Le bizarre. Evemarie. Recreation. Royam. Zitoun. Saintes. Isa la Bella. Banniange. Stapula. Stella. Marcek. Bruno FortuneR. Lolo. Dreamhunter. Dynamot. Salus. Lucie. Brulene. Luciole. Mijo. De Lesquivir. Chris Laure. Mistou. Pilar. Sylvain2023. Djoze. Aurorefloreale. Leonard. Vincperr. Francois Ville. Piwi87. Myotte. Ventvert. Yanis abrous. Lafleurquirime. Jereve. Claude.M. Ecaille13. coeur de poete . hassane1. Drummy.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Claude.M. kulm. Quan. Drummy. Le depressif. Beaurinois heureux chanceux. Coeur de poete. Ridermoon. Hassane1. Ecaille13. Emile Andre. Amlle. Milo. Hibou. Constantin. Jon doe. Silverlo. Popodobrasil. UnSeulPoeme. Corniguedouille.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924