Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Jenesuisrien



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : DESERTCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:DESERT

Mort devant le saloon


La vie n'attend pas.
Elle passe et repasse les douze heures de ma montre.
Elle traverse les années mais n'y repasse jamais.
La Vie passe la double porte ballante,
elle traverse le saloon claquant des éperons, et s’assoit.
« Hey ! un rhum ! »
Les jambes croisées, le regard paisible, et une verre à la main, la Vie lit son journal.
Elle attend que le Temps passe, levant les yeux de temps en temps, mais ne levant jamais son corps confortable.
Elle perd tout le temps de sa vie à attendre qu’il passe, son ami le Temps.
Ou bien serait-ce son ennemi ?
Quand elle le voit, aller et venir ponctuellement, elle se contente de le regarder disparaître au loin, dans les mirages du désert.
L'histoire se répète souvent, jusqu’au soir. Car au soir, les temps ont changé, et le soleil se couche doucement.
Le courant d’air froid qui entre dans le saloon est un signal, qu'elle ne connaît pas, mais qu'elle reconnaît. Ainsi, elle se lève pour payer les boissons de la journée, et quitte, dans une lenteur assurée. Elle se dirige vers la sortie, entraînant son corps ou traînant du pied,
alternativement.
Le chérif observe.

Une fois la porte passée, elle lève les yeux au ciel étoilé du Far West... et y voit ce qu'on ne voit qu'une fois.
De l’intérieur, les derniers buveurs observent la Vie qui sourit de voir
"ce qu'on ne voit qu'une fois"
ou de ne rien voir.
Choqués et en attente ils retiennent leur souffle.
Elle, soudainement
et comme une balle tirée,
expire une unique fois
et tombe.

Ainsi va la vie dans le Nevada de mes pensées
chronométrées.
Ainsi s'en va la vie, après seulement une journée,
et quelques verres de rhum frais.


Un petit texte écrit il y a longtemps, que j'avais prévu de corriger, mais que j'ai finalement abandonné par manque de temps ou d'envie.
Dans l'abysse de mon ennui, j'ai fouillé et je n'ai rien trouvé à déposer ici. Alors, et ce n'est pas par mépris pour vous, je laisse ici un petit texte inachevé, mais que j'aurais jeté si il n'étais pas aussi léger. Et puis, si je le poste c'est que j'y vois au moins un divertissement.


Ecrit par Jenesuisrien
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 23 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Prune.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [43]:
Rickways. Polymnie2. Jmd. Lo. Colline. Evemarie. Recreation. Royam. Ann. Fregat. Stapula. Cepyge X. Salus. Eolia. Mijo. Pilar. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Leonard. Paule. Arcane. Roland. Yanis abrous. Coeur de poete . Maiko. Typique. Lastours. Zeev stern. F.Lo. Guillaume Rindelaire. Matriochka. Ombrefeuille. Caducee. Ori. Maie. Prune. Licornou. Charazed. Arya. Endy28. Vegna. chemandog. Joyeuxinconnu.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Joyeuxinconnu. Agape . chemandog. Zoelauren . Stan88. Andalou13. Les yeux fermes. Endy28. Vegna. Niap. QueenRegina7. Dizzy. Md04. Angelina. Drm. Bore. Arya. Thekidof243. Ohnonpasmoi. Jakadi.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924