Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : EPOUVANTECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:EPOUVANTE

Epouvante


Chez toi bien à l'abri De l'orage qui gronde
Tu attends que la pluie Ne largue plus ses trombes
Mais pir' que la mousson Ell' tombe diluvienne
Pour noyer les maisons Et bien des vies humaines.
Ya encor' les volcans Pour cracher la terreur
Et puis les ouragans Au souffle ravageur.
Si t'en as pas assez Il ya les incendies
Et pour tout couronner Les traîtres tsunamis

Mêm' si t'as eu la chance
D'échapper au danger
Mieux qu'au fer, t'es marqué
Pour tout' ton existence
Pour qu'alors l'épouvante
Toutes les les nuits te hante.

Tu rêves d'Amériques Et tu prends le bateau
Mais comm' le Titanic Le voilà qui prend l'eau.
Tout le monde aux chaloupes Mais à bord c'est panique:
Ya plein de gens qui s' loupent Et qui coulent à pic;
Tu vas à ton travail Plongé dans tes pensées
Quand soudain l' train déraille T'envoyant valdinguer.
T'es pas dans cett' galère Mais t'habit's Haïti
Et voilà que la terre Met ta ville au tapis

Mêm' si t'as eu la chance
D'échapper au danger
Mieux qu'au fer, t'es marqué
Pour tout' ton existence
Pour qu'alors l'épouvante
Toutes les les nuits te hante.

Yen a qui ont du nez Pour savoir d'où vient l' vent
Mais cett' belle acuité A des inconvénients
Les bris's n'apportent guère Des bouquets de fragrances
Mais irritent le flair Et le mett'nt en souffrance
C'est ainsi qu'il suffit Que ta femme au fourneau
Se prenne d'une envie D' cuisiner des fayots
Le temps d'les digérer On la voit flageolante
Suffocante, asphixiée Car son pauvre époux. . . vente

Mêm' si t'as eu la chance
D'échapper au danger
Mieux qu'au fer, t'es marqué
Pour tout' ton existence
Pour qu'alors l'épouvante
Toutes les les nuits te hante.




Ecrit par Louis Vibauver
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 6 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Caducee.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [38]:
Violette. Rickways. Lo. Lili. Kim Aquilina. Pierre. BY-LP. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Ann. Marcek. Joa. Cepyge X. Tomto. Salus. Sirene. Eolia. Ottomar. Pilar. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Arcane. Myotte. Isabelle Chevalier. Dilahk-Ihtebaromle. Lastours. Noiressaim. Bleu Horizon. Matriochka. Obofix. Caducee. Ori. Maie. Prune. Charazed.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Frigan. Ggaet. Terence. Semilette. Blackflag. Leana. Asteria machina . Mathbeause. Invinoveritas. Marciak. Ninepoesie. Lesmotsbleus. Mijkk. Thibault Besson. Bouzou. Charazed. Karrim95. Clrddo. Licornou. Moamis.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924