Accueil Forum Inscription/connexion
Artiste d'hier / Paul-Jean TOULET
Paul-Jean TOULET   [ 37]
(poète)


Biographie

À l’exception de La Jeune fille Verte, l’œuvre de Paul-Jean Toulet demeure méconnue et l’auteur est – hélas – par excellence, un poète pour les poètes. . . Voyageur et rêveur, noceur et poète, esthète et drogué, Paul Jean Toulet fut l’homme de plusieurs vies dont la légende commença presque dès l’enfance. Après son baccalauréat, le jeune homme part pour l'île Maurice où sa famille possède des terres. Il y mène une vie de dandy désoeuvré, découvre les drogues et l’alcool - la gandja et l'opium – et cultive le goût des voyages : Alger, via Tamatave, Zanzibar, Alexandrie ou Le Caire et Marseille.
Peu à peu l’écrivain prend vie ; il écrit des articles et des chroniques, des sonnets et des pièces en un acte. Sa fortune s'épuisa peu à peu. De retour en France, Toulet collabore alors régulièrement à La Vie parisienne et ses premiers romans dont Les Tendres Ménages, Mon amie Nane paraissent. De novembre 1902 à août 1903, il effectue, en compagnie de som ami Curnonsky, « le prince des gastronomes » une mission en Extrême-Orient afin de « couvrir » l'exposition de Hanoï. Ils visiteront Singapour, Canton, Saïgon, Hong-Kong, Ceylan et Pondichéry. En 1908, à court d'argent, il devient le collaborateur et le « nègre» de Willy, l’ex-mari de Colette, et, pour survivre, écrit des articles et chroniques qu'il donne à de nombreuses revues En juillet 1912,
Toulet quitte définitivement Paris et s'installe au pays basque. Sa gloire littéraire commence à poindre. Quelques poètes, dont Francis Carco, le prennent pour maître et lui demandent de rassembler ses poèmes, ce sera Les Contrerimes. La gloire est presque là, mais le trépas aussi. Le poète décède en 1920 laissant une œuvre secrète que les ans et les poètes parviendront à découvrir.


Dans Arles, où sont les Aliscams,
Quand l'ombre est rouge, sous les roses,
Et clair le temps,

Prends garde à la douceur des choses,
Lorsque tu sens battre sans cause ?
Ton coeur trop lourd,

Et que se taisent les colombes :
Parle tout bas si c'est d'amour,
Au bord des tombes


extrait d'un billet d'Eric Poindron à propos d'une biographie de Paul-Jean Toulet :

"Prends garde à la douceur des choses Paul-Jean Toulet Une vie en morceaux "

de Frédéric Martinez (Tallandier)



source : Marcek


Poésie d'hier : 70 poèmes











Prénom: Paul-Jean
Nom: TOULET
Pays: France


Né(e) en: 1867
Mort(e) en: 1920

               : 70