Accueil Forum Inscription/connexion
Artiste d'hier / Raymond RADIGUET
Raymond RADIGUET   [ 19]
(poète)


Biographie

Étoile filante et enfant prodige de la littérature.



Aîné de sept enfants, Raymond Radiguet est le fils de Maurice Radiguet (1866-1941) et de Jeanne Marie Louise Tournier (1884-1958).

Entre le 18 juin 1903, date de sa naissance à Saint Maur et le 12 décembre 1923, date de sa mort à Paris, Raymond Radiguet aura été l'auteur dès l'âge de 17 ans d'un roman « chef d’œuvre d'intelligence, de naturel et de grâce » pour Cocteau, Le Diable au corps, d'un recueil de poèmes (1923) et d'un autre roman « le Bal du comte d'Orgel » qui sera publié en 1924.



En 1914, il préfère l'école buissonnière au lycée. Cela ne l'empêche pas de dévorer les livres de la bibliothèque familiale. C'est ainsi qu'il se passionne pour Verlaine, Mallarmé, Rimbaud et Lautréamont et aussi Stendhal, la Princesse de Clèves et Proust.

Sa liaison avec Alice, dont le mari est dans les tranchées, lui inspirera « le Diable au corps ». Le roman restera entouré d'un parfum de scandale.



A 15 ans, il rencontre André Salmon et lui montre ses poèmes. Il se lance dans le journalisme. Il se lie bientôt le futur éditeur de ses poèmes, « les Joues en feu » en 1920.

Il fréquente le milieu artistique et littéraire de Montparnasse où se croisent de nombreux peintres, compositeurs, écrivains et poètes dont Juan Gris, Picasso, Modigliani, Darius Milhau, Georges Auric, Francis Poulenc.

En 1918 il fait une rencontre capitale, pour la suite de sa vie, celle de Jean Cocteau qui est enthousiasmé par ses poèmes et qui va désormais le conseiller, l'encourager et le faire travailler. Il l'aide aussi à publier ses poèmes. C'est avec Cocteau, Satie, Poulenc, Paul Morand et Tristan Tzara qu'il fonde la revue quasi confidentielle Le Coq d'allure fantaisiste et de caractère essentiellement avant gardiste.

En 1919, il collabore aux revues Dada de Tristan Tzara et Littérature d'André Breton. Il prendra rapidement ses distances avec eux.

En 1920, il écrit une comédie loufoque, Les Pélican. En novembre 1922, il est, avec Jean Cocteau, aux funérailles de Marcel Proust.

C'est en 1923 qu'il termine la version définitive du Diable au corps. Bernard Grasset compare Radiguet à Rimbaud. Le roman obtient le prix du nouveau monde le 15 ami de cette même année.

Durant l'été, il travaille au Bal du comte d'Orgel et classe ses poèmes. En octobre il est terrassé par une typhoïde mal diagnostiquée et meurt le 12 décembre. Il a 20 ans.



Bouleversé, Jean Cocteau, son ami, s'enferme dans une chambre d’hôtel de la Côte d'azur. Il se dessine face au miroir, scrute les marques de chagrin sur ses traits. Il signe une série de 31 autoportraits publiée sous le titre « le mystère de Jean l'oiseleur », édité à 130 exemplaires en 1925. Le livre sera réédité en 2016 par les éditions des Saints Pères.


source : Ottomar


Poésie d'hier : 5 poèmes











Prénom: Raymond
Nom: RADIGUET
Pays: France


Né(e) en: 1903
Mort(e) en: 1923

               : 5