Accueil
Dictionnaire / Catégorie : jeux
Découvrez les définitions du vocabulaire poétique.
Vous pouvez afficher les définitions en les triant : soit au hasard, soit par catégorie ou tout simplement faire une recherche alphabétique.

Pour faire apparaitre sa définition, il suffit de cliquer sur le mot corresponant.
Pour améliorer le dictionnaire, vous pouvez proposer un nouveau mot, ou rédiger une définition .
Proposer un mot à définir    Définir un mot

1 sur 1

  •  Acrostiche [forme]
    Définition :
    Un acrostiche est un poème dont les premières lettres de chaque vers du poème forment un nouveau mot, un message particulier...

    Exemple(s) :
    Guillaume se prend de passion pour la sœur de son ami Ferdinand Molina da Silva : LINDA.

    L’ombre de la très douce est évoquée ici
    Indolente et jouant un air dolent aussi :
    Nocturne ou lied mineur qui fait pâmer son âme
    Dans l’ombre où ses longs doigts font mourir une gamme
    Au piano qui geint comme une pauvre femme.

    (Guillaume Apollinaire, in "Il y a", Albert Messein, 1925)
  •  Bout-rimé [jeux]
    Définition :
    (nom masculin)
    Rimes imposées à un poète pour être employées dans des vers à faire sur un sujet donné ou libre.

    Exemple(s) :
    On avait donné à Fontenelle les mots fontanges, collier, oranges, souliers. Il les utilisa avec une courtoise habileté :

    À UNE JOLIE FEMME
    Que vous montrez d’appas depuis vos deux fontanges
    Jusqu’à votre collier !
    Mais que vous cachez depuis vos deux oranges
    Jusqu’à votre soulier.
  •  Cadavre exquis [jeux]
    Définition :
    Le cadavre exquis est un procédé par lequel plusieurs auteurs créent une phrase, un vers, sans se concerter, en respectant une structure grammaticale définie au préalable (le plus souvent, sujet + verbe + complément) et en attribuant à chacun une de ces parties. L’auteur qui écrit n’a pas connaissance des messages de ses pairs. Ce jeu est l’invention des surréalistes (en 1925) tels que M. Duhamel, A. Breton, Max Ernst.

    Exemple(s) :
    Le cadavre – exquis – boira – le vin – nouveau. : première production qui donna son nom au jeu.
    Princesse - déglutira - une petite mirabelle - gaiement. A. Breton in Recueil pour un prélude
  •  Calembour [jeux]
    Définition :
    Jeu de mots qui repose sur une approximation du sens et du son et défini comme une “équivoque phonétique”.

    Exemple(s) :
    Jean Cocteau en a donné divers exemples savoureux, dont celui-ci :

    Il meurt pour s’endormir sous le soleil des fièvres
    Et se réveille mort…
    Chercheuses d’or mettez votre doigt sur vos lèvres :
    Halte ! Le chercheur dort.
  •  Calligramme [jeux]
    Définition :
    Un calligramme est un poème dont le texte forme un dessin en relation avec ses idées. La relation peut être en adéquation, en opposition, ou en complémentarité avec le sujet. Cela permet à l’auteur de proposer une lecture particulière de son écrit en y ajoutant une communication visuelle.

    Exemple(s) :
    “Coeur couronne et miroir” par Guillaume Apollinaire
  •  Charade [jeux]
    Définition :
    La charade est un jeu en forme d'énigmes successives qui vise à faire découvrir un mot en soumettant chacune de ses syllabes à la perspicacité du questionné, par de petites devinettes sous formes de définitions. Les charades sont parfois en vers et constituent un petit poème.

    Exemple(s) :
    J'ai l'honneur d'être mon premier ;
    Mon second, en sa fleur, brille sur vous, Adèle,
    Souffrez que ma muse fidèle
    Ose vous offrir son entier.

    (Homme-âge)

    Victor HUGO.
    ___________________

    Mon second est toujours produit par mon premier,
    Qui fait le prix de mon entier.

    (Chan-son)

    Victor HUGO
    ___________________
  •  Contrepèterie [jeux]
    Définition :
    La contrepèterie n'est pas spécifique à la poésie, où elle est assez peu courante. Mais comme les mots constituent la matière première des poètes, ceux-ci sont tentés par l'utilisation plus ou moins discrète de cet art du contrepet.
    Il s'agit de l'interversion, au sein d'une phrase d'apparence volontairement anodine, de deux lettres, de deux syllabes (ou même de deux mots), de manière à obtenir une autre phrase (généralement gaillarde et drôle).

    Exemple(s) :
    - (G)oûtez-moi cette (f)arce !
    (Pour : "foutez-moi cette garce !")

    - La (c)uvette est pleine de (b)ouillon.
    (Pour : "La buvette est pleine de couillons !")

    - Le Pont-(Neuf) fait soixante (pieds).
    (Pour : "Le pompier fait soixante neuf.")
  •  Lipogramme [jeux]
    Définition :
    Le lipogramme est une contrainte que l'auteur décide pour son texte : une ou plusieurs lettres déterminées à l'avance, ne doivent pas y figurer.

    Exemple(s) :
    Dans son roman "La Disparition", Georges Perec a décidé que le "e", la voyelle la plus utilisée de la langue française ne figurerait à aucun moment!
    Il a étendu ce procédé aux mots et a proposé de parler de "liponomie" lorsqu'on choisit d'écrire un texte sans employer certains mots.
    Sur ce modèle, "Les contes sans qui ni que" (de Henry de Chenevières)ne comprennent, conformément au défi lancé par le titre, ni "qui" , ni "que".
  • 1 sur 1