La poétogenèse

Accueil Forums Autour d’un café La poétogenèse

Ce sujet a 10 réponses, 10 participants et a été mis à jour par  rosée du matin, il y a 4 jours et 2 heures.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #37

    Anonyme

    La photosynthèse (du grec φῶς / phōs « lumière » et σύνθεσις / sýnthesis « combinaison ») est le processus bioénergétique qui permet aux plantes, aux algues et à certaines bactéries de synthétiser de la matière organique en utilisant la lumière du soleil.

    Par analogie, la poétosynthèse (du grec ποίησις / poíêsis « poésie » et σύνθεσις / sýnthesis « combinaison ») est le processus intellectuel qui permet aux poètes, aux chansonniers et aux slameurs, de composer des poèmes en utilisant les lumières de la Muse.

    Pour parvenir à leurs fins, les plantes utilisent de la chlorophylle (du grec χλωρός / khlôrós « vert » et φύλλον / phúllon « feuille »), substance bien connue des amateurs de chewing-gum.

    Les poètes, chansonniers et slameurs, utilisent plus volontiers des feuilles blanches (même s’ils en redoutent le fameux syndrome). Au cours du processus, d’aucuns machonnent du chewing-gum. Mais le phénomène est marginal et plutôt mal vu.

    Le degré de sophistication de la poétosynthése dépend des individus.

    Le processus le plus simple consiste à laisser courir librement sa plume sans se soucier de la moindre contrainte. Longtemps apanage des débutants, il a acquis ses lettres de noblesse avec les surréalistes.

    Aux antipodes, les classiques se soumettent à des règles draconiennes instituées au XVIème siècle par un certain Malherbe (dont les mauvaises langues prétendent qu’il en fumait).

    Le plus grand nombre s’efforce de trouver un compromis entre ces deux extrêmes.

    Ainsi les chansonniers et les slameurs qui cultivent le rythme et la rime mais sans s’encombrer des pinaillages malherbiens. Ils retrouvent ainsi les sources même de la Poésie qui fut d’abord une tradition orale privilégiant la musicalité et la facilité de mémorisation des textes.

    Ceci dit, il est des sonnets marotiques et des proses surréalistes qui ne sont pas mal non plus. 🙂

    #49

    medualc
    Participant

    Fasse que ta muse continue à t’inspirer de beaux poèmes.
    Ingénieux rapprochement entre la photosynthèse et la poétogénèse (néologisme parlant).
    Bravo Obofix, pour avoir ouvert le bal sur ce site

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  medualc.
    #77

    Anonyme

    Fort intéressant rapprochement , merci !

    #1392

    amma
    Participant

    Mais qui connaît les déliquescences
    d’Adoré Floupette ? 1885

    et qui connaît le Parnassiculet contemporain de 1872 ?

    je ne donnerai qu’un exemple car je suis fainéante et surtout déliquescente :

    Le martyre de Saint Labre
    sonnet extrêmement rythmique

    Labre
    Saint
    Glabre,
    Teint

    Maint
    Sabre,
    S’cabre,
    Geint !

    Pince
    Fer
    Clair !

    Grince,
    Chair
    Mince !

    #1627

    Leonard
    Participant

    Merci anymoxifobe , aurore claudem Amma en voili un rayon pénétrant dans ma comprenette emparnassidulée !

    #1639

    Marcek
    Participant

    Pourquoi s’inscrire sous le pseudo d’Anonyme ou de @ ?
    Cela est déconcertant pour beaucoup ici car nous sommes encore sous le coup des remous provoqués par les hackers .
    Ne mettez pas de masques.

    #1702

    Oxalys
    Participant

    Bonsoir Marcek
    Si tu lis le premier commentaire, tu verras qu’il s’adresse à Obofix.
    Il a été un des premiers à s’inscrire sur le site provisoire, hélas le premier à s’en aller.
    J’espère sincèrement qu’il reviendra. Je suis fan de sa poésie
    truculente et fantaisiste.

    #1705

    lili
    Participant

    Adoré Floupette j’ai adoré merci amma
    Quant à la muse elle se pare souvent d’anonyme…
    La poètosynthèse est un propoétique éblouissant!

    #1723

    amma
    Participant

    j’espère que tu l’as lu mon Adoré
    il existe vraiment !
    cherche tu verras
    pour une fois je ne plaisante pas

    #1727

    Charazed
    Participant

    Oui, je me rappelle,c’était Obofix qui a écrit ce texte: Donc, c’est lui,l’Anonyme.Un pseudo élucidé!

    #2096

    rosée du matin
    Participant

    l’anonyme est un nouveau mystère , elle endosse parfois les mots des autres poète …
    Je n’aime pas cet anonymat qui se glisse entre nos mots(maux)!

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.