Page : 1-...-48-49-50-51

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Oxalys
Modérateur
Messages : 2544


Posté à 10h41 le 27 Jan 21

Finalement, je ne regrette rien

Je ne regrette rien ni m’en tape les doigts.
Aller à contre-sens n’est certes pas matois
Or le retour d’écho, prompt comme une fusée,
Au lieu de me laisser pantoise et médusée,
Me dit qu’il est plaisant de provoquer… parfois !

Celui que l’on connait solennel et courtois
Se révèle soudain fort sensible aux émois,
Avouant un défaut qui m’a bien amusée.
Je ne regrette rien,

Mais reconnais qu’aurais pu faire un autre choix.
Retour donc aux rondeaux - francs de port et de droits-
Car une fois l’entorse aux coutumes pesée,
Le mal est déclaré simple billevesée,
Et classé parmi les tares de petit poids.
Je ne regrette rien !




Salut


Tonindulot
Membre
Messages : 2599


Posté à 12h59 le 28 Jan 21

Prenez donc part à la joie de correspondre

Aller dans le bon sens en ouvrant le cortège
C’est prouver aux suivants que l’audace protège.
Écrivez en pensant au fidèle lecteur
Qui verra lors en vous un aimable recteur
Qui panse avec des mots en tant que bon stratège.

Correspondant tenace ânonnant en arpège
Je prouve à vos côtés connaître le solfège.
Nous savons donc à deux, sans aucun correcteur,
Aller dans le bons sens.

Le fatras qui soudain vint ici pour un siège
Fut pris par nos amis pour bonheur, non pour piège.
Nous avons tant de plis plaisant au directeur
Qu’icelui de nos mots se veut seul collecteur.
Regardons tous nos gens que la raison assiège
Aller dans le bon sens.


Oxalys
Modérateur
Messages : 2544


Posté à 10h02 le 30 Jan 21

Toujours dans le bon sens, en dépit de ce qu'emportent les ans :
"je prends le ripailleur pour unique renfort" !


Répons en due forme suit !


CinquiemeVallee
Membre
Messages : 615


Posté à 16h44 le 30 Jan 21

(J'essaye comme un chiot
qui court après sa queue
D'écrire mon rondeau:
Vertèbre craque un peu...)


Jeunesse, ton regard semble irrespectueux ...
Que veut dire, petit, ce reflet fiévreux,
S'agirait-il, ici, d'un éclair de révolte ?
La révolution, bien mûre, se récolte :
Je te fous à la porte, advienne ce que peut !

Loin de moi la révolte , il s'agit de bien mieux :
Tu n'imagines pas "la Rumba", pauvre vieux ...
Moi je l'entends déjà chanter : "que virevolte
Jeunesse ton regard " !

Bah... Ne t' y trompe pas, jeunesse de mes vœux !
Je suis passé par là, comme un benêt joyeux :
J'espérais dépasser de façon désinvolte
Tout devoir immédiat...C'est l' ennui qui survolte
La petite cervelle où se mire, haineux,
Jeunesse, ton regard...




Ce message a été édité - le 30-01-2021 à 16:45 par CinquiemeVallee


Oxalys
Modérateur
Messages : 2544


Posté à 09h57 le 01 Feb 21

Lorsque vertèbre craque un peu
C’est signe que souffre le dos
Faire du sport est impérieux,
Afin d’assouplir le cerveau,

Par exemple en écrivant des rondeaux.
Nous sommes déjà deux à suivre la méthode
Fortement conseillée par la muse Erato,
Plutôt simple à apprendre et d’un effet commode !


Merci et bravo Alain pour cet écho chaloupé de marin audacieux !


Oxalys
Modérateur
Messages : 2544


Posté à 10h05 le 01 Feb 21

Janvier s'en est allé

Janvier s’en est allé, pluvieux et triste hère !
Nous ne regretterons pas son air délétère,
Allons dans le bon sens : Bienvenue, Février !
Auras-tu le talent de nous faire oublier
Ce maudit froid de loup qui fait tant de misère ?

Notre plus grand souhait, ce n’est pas un mystère :
Fais que le soleil se rapproche de la terre.
Devant son impuissance à les réconcilier,
Janvier s’en est allé.

Or ton retour amène un train de gais compères
Qui devraient parvenir à chauffer nos artères :
Saint-Valentin pour nous inviter à flirter,
Mardi Gras et les crêpes à faire sauter.
N’ayant pas ces atouts pour booster l’atmosphère,
Janvier s’en est allé.





Ce message a été édité - le 01-02-2021 à 10:10 par Oxalys


Tonindulot
Membre
Messages : 2599


Posté à 08h35 le 04 Feb 21

Allons donc sans ciller ni sourciller

Vous le dites très bien que l’hiver est hostile
Qu’un soleil plus ardent nous serait plus utile.
En vous lisant, ici, je me dis sans ciller
Qu’il est bon, par moment, d’aller sans sourciller.
Attendez pour viser le bourgeon érectile.

Satan, au paradis, se faisant vrai reptile
Se présenta près d’Eve en discours fort subtile.
Adam en bon suiveur ne put que vaciller,
Vous le dites très bien.

Mais nous, sur cette Terre où le fourbe est habile,
Nous savons nous soigner sans nous faire de bile.
Écrivons, tous les jours, des mots à grappiller
En restant dans le fil, sans nous éparpiller.
Poursuivre, donc à deux, de port sain peu labile :
Vous le dites très bien.


Oxalys
Modérateur
Messages : 2544


Posté à 12h20 le 05 Feb 21

Posté à 13h40 le 20 Jan 21
On a déjà la correspondance en rondeaux, les sonnets sans retenue, il ne reste plus qu'à rajouter les villanelles et maillets...



En répons à cette décision,
ci-après villanelle de saison !


La pluie fait des claquettes

Quand il chantait «la pluie fait des claquettes »
On applaudissait Claude Nougaro,
Maintenant on en a ras-la-casquette.

Elle nous transit jusqu’à la liquette.
On peine à trouver du charme à ses mots
Quand il chantait «la pluie fait des claquettes »

Les souliers trempés, idem les chaussettes,
Sous les trombes d’eau se courbent les dos,
Maintenant on en a ras-la-casquette.

La flotte joue du tambour sur les têtes
Si fort qu’on ne comprend plus l’air rétro
Quand il chantait «la pluie fait des claquettes »

Si l’on pouvait la mettre aux oubliettes
Jusqu’en été quand elle manque trop...
Maintenant on en a ras-la-casquette !

En attendant que la saucée s’arrête,
La liesse d'autrefois est à zéro
Quand il chantait «la pluie fait des claquettes »,
Maintenant on en a ras-la-casquette !


Villanelle inspirée par la chanson de Nougaro



Tonindulot
Membre
Messages : 2599


Posté à 08h28 le 08 Feb 21

Quand la pluie fait des ronds d'eau

Vous voilà sur la piste avec le fol entrain,
De vouloir me convaincre à monter dans ce train.
C’est donc en villanelle et son aimable mine
Que vous me demandez d’adouber la gamine
Qui compose en tercets puis finit en quatrain.

En marchant sous la drache inondant le terrain
Vous désolez hélas ce tout tendre parrain
Qui vous sauve en criant d’une voix qui culmine
Vous voilà sur la piste !

Je ne suis point du tout ce fieffé mandarin,
Ce maladroit vantard qui joue à tartarin.
Je n’ai jamais chassé la fourrure d’hermine
Surtout en arborant le beau vêt d’étamine.
Or pour me promener par le bout du tarin
Vous voilà sur la piste !

Salut Mdr Salut Mdr



Ce message a été édité - le 08-02-2021 à 08:32 par Tonindulot


Tonindulot
Membre
Messages : 2599


Posté à 11h58 le 08 Feb 21

Alors ... Claquettes ou claques ?

On ne doit plus faire la fête
En occupant la même place,
Sans présenter sceau du prophète.

Au grand Palais une estafette
Répète à tous d’un ton loquace :
On ne doit plus faire la fête.

Un Troubadour dit à tue-tête :
Ne demeurez plus si tenace
Sans présenter sceau du prophète.

Des gens retors portant requête
Disent : « pourquoi, d’un froid qui glace
On ne doit plus faire la fête ? »

Mais le Pouvoir promet sucette
A l’Insoumis qui va d'audace
Sans présenter sceau du prophète

Alors Chalands qu’un rien achète
Dites-vous bien l’air perspicace
On ne doit plus faire la fête
Sans présenter sceau du prophète.

Salut Salut Salut Salut Salut





Ce message a été édité - le 09-02-2021 à 08:05 par Tonindulot


Tonindulot
Membre
Messages : 2599


Posté à 13h31 le 08 Feb 21

Voici la villanelle...Oxalys


Oxalys
Modérateur
Messages : 2544


Posté à 14h02 le 08 Feb 21

Comment fais-tu pour être en même temps sur le site et à la radio ? Aurais-tu le don d'ubiquité ?

Je viens d'écouter l'un, m'en vais répondre à l'autre maintenant. Cela risque de prendre un certain temps, Ne peux pas être à la fois au four et au moulin, moi....snif ! Sourire


Oxalys
Modérateur
Messages : 2544


Posté à 11h05 le 10 Feb 21

Dissidence en villanelle dansante

Allez, montrez-vous fringant partenaire,
Ne faites plus votre tête de mule,
Dansons comme autrefois Fred et Ginger.

C’était un couple mythique naguère,
Nous aurions pu devenir leurs émules.
Allez, montrez-vous fringant partenaire !

Tant pis si les claquettes vont déplaire,
Jugées désuètes et ridicules,
Dansons comme autrefois Fred et Ginger.

En ces temps de confinement austère
Pour s’amuser le public se bouscule,
Allez, montrez-vous fringant partenaire !

Outrepassons les interdits sévères,
Il est temps que l’austérité recule,
Dansons comme autrefois Fred et Ginger.

Comme faisait jadis le bel Astaire
Ouvrez-moi les bras pour que j’y bascule,
Allez, montrez-vous fringant partenaire,
Dansons comme autrefois Fred et Ginger !


Salut


Tonindulot
Membre
Messages : 2599


Posté à 20h51 le 13 Feb 21

Claquettes sous pluie ou raquettes sur neige

Vous parlez fort de vos claquettes
Pour évoquer vos deux sabots.
Je vante alors mes deux raquettes.

C’est en hiver que sur banquettes
Voyant brûler de vieux fagots
Vous parlez fort de vos claquettes.

Roulant très fier sur vos moquettes
Comme le font les Parigots
Je vante alors mes deux raquettes.

Aux seuls croyants, portant jaquettes
Et cachant bien leurs ports cagots,
Vous parlez fort de vos claquettes.

Me montrant lors sans mes liquettes
Pour éviter bien des ragots,
Je vante alors mes deux raquettes.

Il nous faudra donc des socquettes
Pour habiller nos vieux gigots.
Vous parlez fort de vos claquettes,
Je vante alors mes deux raquettes.


Oxalys
Modérateur
Messages : 2544


Posté à 13h31 le 14 Feb 21

Pagne en fibres de coco, pieds nus dans l'eau !

Je préfère l’été en paréo,
Les pieds nus dans le sable d’une plage
Sous le soleil ardent de Bornéo.

Vive les sports d’hiver - quand il fait beau -
Mais c’est perdre du temps pour l’habillage.
Je préfère l’été en paréo !

Un pagne en fibres de noix de coco,
C’est plus vite enfilé qu’un gros lainage
Sous le soleil ardent de Bornéo.

Pas besoin de bonnet, un sombrero
Offre en même temps chaleur et ombrage,
Je préfère l’été en paréo !

Au peu de charme de lourds croquenots
Les sandales sont à leur avantage
Sous le soleil ardent de Bornéo.

Le seul risque étant de tomber à l’eau
On encourt moins de mal qu’au patinage.
Je préfère l’été en paréo
Sous le soleil ardent de Bornéo !


clindoeil Salut

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1-...-48-49-50-51

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Machajol dans Haïku[...]
  • Lau dans Liquide[...]
  • CinquiemeVallee dans L'aigle assis, [...]
  • Philippeb dans Ton beau visage[...]
  • Salus dans Technique, donc[...]
  • Violette dans khata strophes[...]
  • Ensuspens dans Es tu plus heur[...]
  • Ann dans [Jeux]Pour occu[...]
  • Oxalys dans Correspondance [...]
  • Jean-Mi dans Haïku[...]