Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 07h47 le 08 Oct 19

Du Roman d'Alexandre on dit qu'il est tiré
Sans qu'on sache trop bien de qui dans cet ouvrage
Il a pris le prénom auteur ou personnage
Mais qu'importe après tout que ce vers étiré

Réfère à un biographe ou à un conquérant
Ce qui compte est surtout le rythme qu'il permet
Et les effets de style qu'il peut renfermer
Tantôt lent tantôt vif pâles ou fulgurants

Boileau Hugo Rimbaud de Nerval ou Ronsard
Tous l'ont utilisé en ont nourri leur art
Et que l'on parle enfin de tétra- ou trimètre

Qu'on trouve le repos là ou à l'hémistiche
Le dodécasyllabe qualifie les maîtres 
Des plus grands des poètes il est le vers fétiche

Texte extrait du recueil Poésie autocentrée



Ce message a été édité - le 10-10-2019 à 10:55 par Hicvelibi


Salus
Membre
Messages : 4386


Posté à 19h04 le 08 Oct 19


L’alexandrin, prince, est si parfait,
Si parfait qu’on s’en doit méfier beaucoup ;
Si le décompte rime, en effet,
Il, d’un œil aigu, guette avec l’air d’un loup !


Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 19h07 le 08 Oct 19

Merci pour votre commentaire


Arcane
Membre
Messages : 466


Posté à 11h00 le 09 Oct 19

Est fort pertinent
Ce qui se lit facilement :)

L'alexandrin est système métrique,
Partition chantante mise en musique .

Bravo Hicvelibi,
tout nouveau accueilli :)


Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 12h13 le 09 Oct 19

Merci pour votre message

J'ai lu ici des propos se rapportant au fait que la simplicité n'était jamais la moindre des finesses et qu'on avait intérêt à ne pas s'écouter parler quand on s'adresse à d'autres.

Je partage pleinement ces points de vue


Saintes
Membre
Messages : 1120


Posté à 10h19 le 11 Oct 19

De cette rêverie alexandrine l'on ne se lasse point et à vous lire l'on y revient.


Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 11h13 le 11 Oct 19

Merci pour votre aimable message, que je vous retourne


Pierre
Modérateur
Messages : 6490


Posté à 11h48 le 11 Oct 19

Y aurait-il une si grande différence entre un poème en alexandrins "communs" et un autre en hexamètres réguliers...?


Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 14h00 le 11 Oct 19

Si c'est à moi que vous posez la question, j'ignore de le savoir, craignant même de ne pas la comprendre :)





Ce message a été édité - le 11-10-2019 à 14:01 par Hicvelibi


Pierre
Modérateur
Messages : 6490


Posté à 23h32 le 11 Oct 19

non, c'était à la cantonade.


Saintes
Membre
Messages : 1120


Posté à 11h11 le 13 Oct 19

Puisque c'est à la cantonade un extrait de la préface des Yeux d'Elsa d'Aragon "À propos de l'alexandrin et de l'hexamètre" dans les textes longs.


Obofix
Membre
Messages : 470


Posté à 07h27 le 14 Oct 19

Merci pour ce Sonnet hommage à Alexandre de Bernay.
Il m'a donné l'idée d'un petit poème que je viens de poster en "Thème du mois".
Salut
Lien internet



Ce message a été édité - le 14-10-2019 à 07:28 par Obofix


Pierre
Modérateur
Messages : 6490


Posté à 11h08 le 15 Oct 19

peut-être lire aussi "la rime en 1940" également d'Aragon...

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1