Page : 1-2

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 08h34 le 12 Oct 19

J'ai lu cette question qu'est-ce qu'être poète
Pour moi c'est rendre belle une situation
Un fait une personne y prêter attention
L'orner de quelques traits en faire statuette

Aussi bien c'est peut-être en suspension planer
Au-dessus d'expressions qu'on essaye de saisir
D'emporter dans ce ciel pris au vent du plaisir
Des envolées de mots ici et là glanés

A la façon d'Hugo pour être solidaire
Crois que l'amant des Muses et son envoi en l'air
S'il vient en simple oiseau en groupe sur la branche

Gagne à lâcher le clan rester en atmosphère
Tout là-haut les pensées deviennent pures et blanches
Les aigles c'est connu volent en solitaire

Texte extrait du recueil Poésie autocentrée


Obofix
Membre
Messages : 471


Posté à 13h09 le 12 Oct 19

Nous avons en commun le goût de la poésie classique. Mais nous différons sur deux points.
La ponctuation, que vous rejetez sans pitié, quand bien même ce rejet altérât le sens du poème.
Les majuscules ouvrant obstinément chaque vers, quand bien même elles apparaissent en cours de phrase.
Salut




Ce message a été édité - le 12-10-2019 à 13:12 par Obofix


Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 13h42 le 12 Oct 19

Ou néoclassique, puisque je fais des sonnets irréguliers, n'ayant peut-être pas bien saisi toute la subtilité de cette distinction que je vous remercie en même temps d'avoir introduite.

En ce qui concerne cette régularité d'écriture, c'est une des clés de son efficacité, je pense, prévoyant de composer un texte là-dessus.

Et là, ça me démange, je vais en publier un que j'ai fait hier soir, pour lequel on peut imaginer en illustration un dessin humoristique de poètes associés effrayés durant une formation comptable.

Je trouve sympa de créer un décalage par un humour bien senti.

Au plaisir de vous lire à nouveau, ici et là


Oxalys
Modérateur
Messages : 2058


Posté à 16h04 le 12 Oct 19

Je partage la préférence d'Obofix pour la poésie classique.
Pour moi, elle est indissociable de l'ouïe, aussi bien pour l'écrire que pour la lire (je lis d'ailleurs toujours à haute voix, souvent avec le casque sur les oreilles pour mieux entendre ses accords.
Or de même que la musique classique est rythmée par des pauses, silences, intervalles, soupirs etc.... la poésie (du moins celle exprimée dans nos langues indo-européennes) a besoin de ponctuation pour développer tout son sens harmonique.


Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 17h59 le 12 Oct 19

Merci de votre intérêt et faisant mon chemin en marchant, comme dirait le poète (sans jeu de mots ou avec, après tout :)), j'aurais tendance à dire que la ponctuation est la politesse des comptes-rendus, des notes, des courriers, des actes administratifs; la poésie par son simple chant et sa liberté pourrait bien s'en passer.

C'est en tout cas ce que je fais, puisse cela ne soit pas pour déplaire


Sylvain2023
Membre
Messages : 868


Posté à 11h01 le 13 Oct 19

Bonjour,

Je pense être déjà intervenue sur un de tes écrits et t'avoir parlé de la ponctuation . Ce que tu écris ==> "la ponctuation est la politesse des comptes-rendus, des notes, des courriers, des actes administratifs; la poésie par son simple chant et sa liberté pourrait bien s'en passer." Moi, j'aime bien ! C'est un bon argument . C'est que tu penses et c'est ce que je pensais moi aussi fut un temps .
Classique/ Néoclassique, j'ai du mal aussi à bien comprendre .

Pour parler du poème ci-dessus : Il est extra . Y a rien qui dépasse . J'ai du, je l'avoue, relire plusieurs fois, pour comprendre à quoi se référait l’orthographe du mot "crois " . ( parfois il se passe du temps entre le moment où mes yeux lisent et le moment où mon cerveau reçoit l'info....ne vous moquez pas hein ) c'est une fois que j'ai compris que j'ai pu apprécier pleinement l'écriture .


Bravo donc ! heureux


Domenica
Membre
Messages : 99


Posté à 11h28 le 13 Oct 19

Dans le texte d'Aragon qu'a publié Saintes, on trouve ceci :
"la liberté est une chose sacrée..."
Ici encore : "la poésie par son simple chant et sa liberté..."

Alors merci, le travail en poésie n'exclut pas la liberté, et c'est merveilleux.

Avec le choix du sans ponctuation, on est "obligé" (mais ne devrait-on pas systématiquement le faire?° de RElire , et c'est tant mieux, beau texte !
Salut


Obofix
Membre
Messages : 471


Posté à 12h41 le 13 Oct 19

Le néo-classique est un concept qui a vu le jour avec le très relatif engouement pour la poésie classique engendré par Internet. L'idée est de conserver tout ce qui fait l'intérêt du genre : la métrique et la rime sans s'encombrer d'interdictions subalternes ( rimes singuliier/pluriel, hiatus ... )


Sylvain2023
Membre
Messages : 868


Posté à 12h47 le 13 Oct 19

Je vais rebondir sur toi @Domenica .

Relire, oui . Cependant, moi,( mais peut-être aussi certains ? ) J'aime être "saisie " , bousculée, dès la 1er lecture . Comme l'impression d'avoir reçu une baffe . Serais-je dans un monde d'apparence ? La beauté ne se fait pas toujours voir d'entrée , il faut donc fouiller et relire car parfois elle nous échappe . peut-être aussi je mélange tout . Le sens, le message, la construction et le travail que cela a demandé .

Cette notion de liberté me plaît aussi énormément . . J'ai lu quelque part " L'art s'apprend avec l'art. "

C'est pourquoi je lis , ici, tout ce qui me permettra d'avancer mais on fait tous pareil non ?


Obofix
Membre
Messages : 471


Posté à 13h02 le 13 Oct 19

Je suis d'accord avec Sylvain. J'ai besoin de piger dès la première lecture. J'admets volontiers que certaines références, certains termes de vocabulaire puissent m'échapper, au contraire, ils me permettent de m'enrichir, mais je supporte mal cette manie qu'on certains auteurs de maltraiter la syntaxe sous le prétexte vain de "réinventer le langage".



Ce message a été édité - le 13-10-2019 à 13:03 par Obofix


Domenica
Membre
Messages : 99


Posté à 15h37 le 13 Oct 19

"Piger dès la première lecture" est confortable, Obofix, je ne te contredirai jamais là-dessus ô combien...
mais découvrir "autre chose" après, c'est parfois encore mieux, non ?
ce que je voulais dire par RElire, c'est apporter à la deuxième (etc) lecture notre "propre travail" de poète/lecteur.
en entrant dans le monde de l'auteur, librement, et dans sa liberté...
merci pour ces échanges qui nous permettent d'affiner notre propre recherche en poésie

Salut



Ce message a été édité - le 13-10-2019 à 16:25 par Domenica


Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 16h53 le 13 Oct 19

Merci à tous de vos observations,

Peut-être pour conclure ce post et vous retrouver autour de l'une de vos créations, je voudrais juste préciser :

- qu'avec mon imponctuation, je ne cherche pas à faire de pédagogie;

- et que je me souviens d'un copain musicien qui était de l'école de dire que si on n'appréciait pas une chanson à sa première écoute, c'était bon signe.

Bien à vous



Ce message a été édité - le 13-10-2019 à 16:58 par Hicvelibi


Machajol
Membre
Messages : 3103


Posté à 22h34 le 13 Oct 19

Quant à mes poésies, dites "libres"

elles sont toujours sans ponctuation;


Le rythme du vers donne le souffle au poème et c'est au lecteur d'y poser lui même sa "ponctuation"...

débat intéressant, merci à toutes et tous ! :04


Oxalys
Modérateur
Messages : 2058


Posté à 14h42 le 15 Oct 19

"j'aurais tendance à dire que la ponctuation est la politesse des comptes-rendus, des notes, des courriers, des actes administratifs"

J’aurais tendance à penser que le déni de ponctuation équivaut à une revendication pour marquer le territoire à la suite des aînés dits « classieux ».
Dante et Ronsard, Schiller et García Lorca etc… ayant tous largement « ponctué » leurs poèmes, qualifier ceux-ci de « comptes-rendus, notes, actes administratifs… » est un tantinet loufoque, voire lourdingue …. Mais bon, le passage de témoin entre les générations amenant toujours son lot de surprises, pourquoi pas un coup de torchon sur la ponctuation ? Comme chantait Joe Cocker (RIP) :

N'oubliez jamais
I heard my father say
Every generation has its way
I need to disobey
N'oubliez jamais
It's in your destiny
I need to disagree
When rules get in the way
N'oubliez jamais


Chapeau pour ces topics à la louange de la Muse Prosodie. Je me régale même si ne suis pas toujours d’accord ! Je ne dois plus être dans l'coup, c'est tout !




Hicvelibi
Membre
Messages : 96


Posté à 15h15 le 15 Oct 19

Merci pour votre commentaire,

Je n'ai jamais qualifié les compositions des auteurs que vous citez d'écrits tels que je peux en réaliser au quotidien et ne dénigre personne, bien entendu, chacun étant heureusement libre de sa textualité (comme on pourrait le dire d'un quasi homonyme).

Je n'utilise pas de ponctuation, c'est tout, je m'en déleste et m'en sens plus léger, il me paraît inutile d'ajouter des mots à ce qui est une simple option.

Enfin, je ne me place dans aucune continuité, courants que je ne connais d'ailleurs pas, ma culture étant celle de l'autodidacte, une culture en vrac soit.

Bien à vous

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1-2