Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Ancienmembre
Membre
Messages : 628


Posté à 18h43 le 13 Oct 19


L'astre saigna, et ses rayons dégoulinèrent
Dans la Coupe où je me grisais, céleste aumône
A chaque heurt que la nuit portait aux luminaires
Une feuille tombait au macchabée de l’automne

Sur cette terre jonchée des cadavres du printemps
Mon amour silencieusement est mort à mes lèvres
L'arbre sentencieusement grondait les feuilles mièvres
Qui continuaient de danser sans craindre le vent

Mais le vents les emporta sans dire un seul mot
Comme il emporta mes amours et mes maux
Et le temps transforma l'interminable attente

En un arbre aux branches que l'hiver tourmente
Comme en cette douloureuse nuit d'octobre
Ou d'amour enivrant je fut à jamais sobre.


P.C




Ce message a été édité - le 13-10-2019 à 18:43 par Prospercohen



Ce message a été édité - le 14-10-2019 à 08:22 par Prospercohen


Ancienmembre
Membre
Messages : 628


Posté à 20h32 le 13 Oct 19

Veuillez m'excuser, je le poste dans poésie classique... J'avais oublié qu'il y avait différente section.


Pierre
Modérateur
Messages : 6247


Posté à 08h11 le 14 Oct 19

Je ne sais comment on appelle les vers de treize syllabes mais je le trouve d'un classicisme heureux ton poème!


Ancienmembre
Membre
Messages : 628


Posté à 08h18 le 14 Oct 19

Ou ça ? Je ne suIs pas très bon avec ces règles.


Colline
Membre
Messages : 64


Posté à 14h38 le 14 Oct 19



" EN un arbre aux branches que l'hiver tourmente
Comme en cette douloureuse nuit d'octobre
Ou d'amour enivrant je fut à jamais sobre."

J'ai beaucoup aimé ces vers qui rassurent, dans l’attente et surtout dans la rencontre avec cet hiver qui tourmente ..

Jolie signature


Ancienmembre
Membre
Messages : 628


Posté à 15h35 le 14 Oct 19

Merci pour ce message fort sympathique.


Pierre
Modérateur
Messages : 6247


Posté à 11h15 le 15 Oct 19

En dehors des alexandrins, il y a des vers à treize ainsi qu'à quatorze syllabes ce qui fait que ton poème n'est pas "classique" (ce qui pour moi ne veut d'ailleurs pas dire grand chose) mais je trouve que le tout marche bien.

La chute par contre me semble faible...


Ancienmembre
Membre
Messages : 628


Posté à 12h27 le 15 Oct 19

Je le retravaillerai.


Saintes
Membre
Messages : 1178


Posté à 07h20 le 19 Oct 19

À ces profondes et douloureuses méandres il en est de ce poème comme d'un fleuve tourmenté qui indubitablement nous entraîne en ses tourbillons.

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1