Page : 1-2

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Ccpcp
Membre
Messages : 5


Posté à 16h09 le 09 Jan 20

Bonjour à toutes et à tous,

Je m'appelle Marie. Sur ce forum, je représente le service culture de la Communauté de Communes du Pays de Cayres-Pradelles (Haute-Loire). Pendant notre programmation culturelle, nous aidons les bénévoles des bibliothèques de notre territoire à organiser leur festival de poésie : Terroir en Rimes.
Je vous sollicite car nous sommes à la recherche de poèmes que la Bip (Brigade d’Intervention Poétique) pourrait déclamer devant un public. Le thème de cette année est « Le courage » mais nous restons ouverts à toute participation quel que soit le sujet du poème.
La Bip déclame les écrits durant les 3 semaines de ce festival, face aux écoles, clubs d’aînés, Ehpad de notre territoire et lors des animations qui seront réalisées publiquement (balade poétique, lecture poétique et musicale, …).

Nous serions ravis que pour la 13ème édition de ce festival de poésie, les membres de ce forum participent. Vous pouvez poster directement dans ce topic vos propositions ou par MP, si vous préférez.

Je pourrais aussi, si vous êtes intéressés, vous faire un petit compte-rendu des retours obtenus par vos poèmes par les bénévoles et le public.

Merci à l'admin qui a accepté que je puisse vous proposer cette expérience, qui je pense, peut être intéressante et à tous ceux qui liront ce message.

A bientôt,

Marie


Rickways
Modérateur
Messages : 2811


Posté à 00h14 le 10 Jan 20

Bonjour Marie,

comme je l'ai fait en message privé, je te remercie pour ce partage fort intéressant.

Voici le lien du site :

Lien internet

J'invite tous les poètes inspirés par cette initiative à y participer, la poésie a vocation à être lue et partagée...


Je me permets également d'ouvrir le bal avec mon poème :
Tu ne tueras point
Lien internet
Si celui-ci convient, je serai honoré qu'il puisse être lu lors de ce festival.






Ce message a été édité - le 10-01-2020 à 00:29 par Rickways


Ccpcp
Membre
Messages : 5


Posté à 10h47 le 10 Jan 20

Merci pour votre participation Rickways. Elle sera proposée aux bénévoles des bibliothèques très bientôt.

Bonne journée


Marcek
Membre
Messages : 5022


Posté à 11h35 le 10 Jan 20

Belle initiative, beau partage !
Je vais essayer de participer !


Marcek
Membre
Messages : 5022


Posté à 11h45 le 10 Jan 20

Un bel exemple de courage

Celles dont on ne parle pas.
par Marcek



C'est dans l'éclatement des bombes
Que je lui ôtai son soutif
Et j'eus entre mes mains deux bombes
Qui me rendirent attentif
Aux douceurs de son corps de rousse
Qui sous mon corps se déhanchait,
Et pourtant, y avait pas de mousse
Mais la poussière des tranchées !
Dans le fracas et le tonnerre
Je pénétrais ce corps divin
D'ange pur, venu sur la terre
Pour éclairer nos durs matins.
J'oubliais, à l'eau de sa bouche
La soif, la faim et cet enfer
Des corps, que les explosions touchent
Et criblent de terre et de fer
Si j'y songe, c'est grâce à elle
Que je n' suis pas devenu fou
Grâce aux caresses éternelles
D'une pute de Dien Bien Phu.





Commentaires :
Geneviève de Galard, convoyeuse de l'armée de l'air pendant la guerre d'Indochine, dès 1953, n'a pas manqué de rendre hommage, dans ses Mémoires, aux prostituées des BMC(Bordel militaire de Campagne) de la légion, transformées, dit-elle, à la fin des combats, en « anges de miséricorde », par leur aide auprès des blessés qu'elles ont fait manger, boire, « espérer contre toute espérance »


Ccpcp
Membre
Messages : 5


Posté à 13h34 le 10 Jan 20

Merci pour votre participation Marcek. Je l'ai également ajouté au dossier des poèmes reçus.


Aurorefloreale
Membre
Messages : 6120


Posté à 08h16 le 11 Jan 20

Le courage,

Le courage cela ne se commande pas,
Le destin vous tombe dessus ,
Et l'on se trouve handicapé à vie,
A personne cela sourit,
Perdre l'indépendance en est le prix,
Et pourtant comme courageux
Sont ceux qui font du sport
Avec le reste de leur corps.
Oui c'est eux aux commandes,
Et souvent ils en redemandent.
Combien d'exploits faits ainsi,
Combien de kilomètres parcourus,
Sur la terre ferme
Où à la nage?
Tant que l'exemple est là!
Sous nos yeux , que de débats
Sous nos yeux ces ébats
Qui ont demandé courage et persévérance,
Inclinée devant vos talents
Je vous fais la révérence,
Chapeau bas
Pour ces défis là!






Ce message a été édité - le 11-01-2020 à 08:19 par Aurorefloreale


Solem
Membre
Messages : 275


Posté à 22h28 le 11 Jan 20

Bonsoir Marie,

Avec mes meilleurs Voeux personnels et pour le Festival que vous promouvez, j'ai plaisir à vous proposer ce soir un Poème dans lequel le Courage s'est invité, entre Envie et Passion... Sourire
Ce sont deux moteurs de la Poésie, qui tournent parfois au ralenti... c'est mon cas sur ce site ! Bonne Chance
Amicalement
Léo

La Passion et l'Envie

La rivière est profonde et les sables mouvants,
Sur la vision du Monde, à l'Aube inassouvie,
Alors je rêve tard pour éclairer l'instant,
Ébloui de son fard : de Passion n'ai l'Envie.

Il faut tant de courage, avant de traverser
Un désert, un mirage, un visage d'Amie,
Et quand s'ouvre le Cœur aux élans inversés,
L'Amour souffre douleur : de Passion naît l'Envie.

Parfois l'orage gronde, et quand frappe l'éclair,
Sur la page il inonde en déversant la pluie,
Les mots n'ont plus de sens et labourent la chair,
Comme brûle l'encens : de Passion n'est l'Envie.

Oseriez-Vous séduire un Poète aux abois,
Revêche et dur-à-cuire en sa douce Folie,
Exhiber vos appâts face à l'Homme des bois ?
Non, ne l'approchez pas : Sa Passion... est en Vie !


M@rselO
- 03/19


Arcane
Membre
Messages : 700


Posté à 11h07 le 13 Jan 20

Bonjour Marie, l'amoureuse des mots responsable de ce site, en réponse à votre appel je vous présente une poésie souhaitée :)

Neige sur les ans !

Lorsqu'au jour où je serai vieille
Et près du feu m'endormirai,
Rêvant à l'heure jouvencelle
Où les garçons m'ont câlinée.

Tu saisiras mes mains qui tremblent
Comme l'oiseau abandonné,
Et nous clopinerons ensemble
Dans l'automne de nos allées.

Du passé , nous rirons complices
Tout en lui tressant des bouquets
Refusant d'aller à l'hospice
Au présent nous irons trinquer.

Ainsi murmurait une aïeule
Auprès de l'âtre abandonné,
Oubliant qu'elle végétait seule
Depuis de si longues années.

Puis, vint se blottir auprès d'elle
Un félin aux grands yeux dorés
Le tendre compagnon d'icelle
Fidèle à son cœur amarré !






Ce message a été édité - le 13-01-2020 à 11:16 par Arcane


CinquiemeVallee
Membre
Messages : 485


Posté à 15h51 le 13 Jan 20

Bonjour Marie , merci pour cette invitation !
comme les amis d'ici, j'y réponds avec plaisir :


Le vin des braves



C amarade, crève de l'Araigne le voile !
O se, les yeux fermés, rêver le poing levé,
U lysse naufragé, t'enrouler dans la toile,
R ésistant, face au dieu pressé de t'achever...
A rrivé sain et sauf, réchauffe enfin ta moelle,
G oûtant avec Bacchus l'asile retrouvé,
E nfin, ce premier cru du courage, bois-le !


Ccpcp
Membre
Messages : 5


Posté à 16h04 le 13 Jan 20

Bonjour à toutes et à tous,

Je tiens à vous remercier pour toutes les participations reçues sur ce sujet, par email et par MP.

C'est encourageant de voir autant de publications, les bénévoles des bibliothèques seront ravis.

Merci. Et à très bientôt.

Marie


Machajol
Membre
Messages : 3205


Posté à 00h35 le 14 Jan 20

Voici ma participation sur le thème "Courage", j'en enverrai d'autres sur d'autres sujets; merci de cette initiative !


Courage
par Machajol


Ne pas baisser les bras
Courir loin du trépas

Mourir.. cri aux abois
Reprendre une autre voie

Forte de lendemains
Refaire le chemin

Ecrire nouveaux mots
Les lettres s'entrelacent

Et refaire surface
Ne pas figer l'espace

Des rires, des sourires
Des gens, des mains amies

Tisser une autre vie
Pour la rage de vivre

Repartir vers la rive
Et ne plus perdre espoir


Mâcha
(2016)



Ce message a été édité - le 14-01-2020 à 00:37 par Machajol


Claire003
Membre
Messages : 69


Posté à 18h13 le 19 Jan 20

24 Mars 2018

Du noir, partout
Un monde, fou
Silence mortel
Horreur de la nouvelle
La brume du soir tombant
Rappelle incessamment
Le sacrifice d’une vie
La fin d’une tragédie

Il était père, il était frère
Mari ou ami, pour chacun il comptait
Gendarme pour la France
Disparu ce jour, en souffrance
Donnant son existence
La prix de sa naissance
Pour une autre vie
Un courage infini

Exemple de part son nom,
Frisson qui me parcourt
Vent d’une brise si douce
Qui répète sans cesse son action

Des années plus tard
Son acte, plein d’espoir
Mémorial du courage
Contre un cœur plein de rage
Amour de l’homme contre la haine
Arnaud Beltrame, notre Capitaine


Pilar
Membre
Messages : 59


Posté à 07h29 le 21 Jan 20

Allons-y aussi sur ce thème
Si le cœur vous en dit
Et vous parle ma poésie :

LE PREMIER PAS

Quel désarroi quand l’émoi masque l’envie !
Je te vois et je n’ose,
Il me faudrait, de toi, quelque chose…

Quelle misère quand le désir écrase l’émoi !
Il te transforme en objet,
Pourtant, pour toi, j’ai d’autres projets…

Quelle absurdité quand le plaisir s’efface devant le désir !
Nous pourrions aller la main dans la main,
Simplement, gaiement, sous le soleil, sur les chemins…

Quel beauté pourtant dans ton sourire et tes gestes !
Mais oser franchir le pas me paralyse,
Mes bras semblent porter des valises…


Il suffirait d’un regard souriant et doux de ta part…
Pour que je m’envole vers toi
Et prenne le risque de me brûler les ailes !

Je t'en prie, tends-moi la main de tes yeux,
Nous essaierons d'aller vers demain, tous les deux,
Et je te porterai si tu le veux...

Pilar (21 janvier 2020 pour ccpcp.fr)



Ce message a été édité - le 21-01-2020 à 07:31 par Pilar



Ce message a été édité - le 21-01-2020 à 17:52 par Pilar



Ce message a été édité - le 23-01-2020 à 07:27 par Pilar


Jeannine B
Membre
Messages : 383


Posté à 12h00 le 21 Jan 20

Bonjour,
Voici ma modeste participation pour votre belle initiative qu'est ce festival !

Courage

Aussi étroit soit le chemin
Qui s’en va à travers la vie
Je suis debout chaque matin
Je fais face aux petits soucis.

Aucun sursis n’est alloué
Aux saisons ne s’arrêtant pas
Mais comme au temps des chevaliers
Jamais ne baisserai les bras.

Je suis l’écuyer de mon âme
En chevauchant sa vérité.
J’éloigne la douleur infâme
Qui assombrit les jours d’été.

Je n’ai pas peur de l’avenir
J’ai courage d’aller plus loin.
De l’autre côté des soupirs
Il n’y a plus de coups de poings.

La route est tellement facile
Si libéré de tous mes liens
Je puise en un futur fertile
L’envie de vivre ce qui vient.

C’est dans la noblesse du cœur
Et dans la vaillance d’un roi
Que j’écarte tous les malheurs
Pour ne jamais être à l’étroit.

Je prends enfin le bon virage
Sur le chemin de l’existence,
J’y tracerai l’ultime page
Qui mène à la dernière danse.

Jeannine Biehler © www.jbpoesie.com

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1-2

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Ensuspens dans [g]La recherch[...]
  • Tonindulot dans Correspondance [...]
  • Salus dans [g]La recherch[...]
  • Kerdrel dans Quand les vertu[...]
  • Laugierandre dans La grenade (hum[...]
  • Oxalys dans [Question] Amé[...]
  • Ombrefeuille dans [Question] Amé[...]
  • Rickways dans Connaissances p[...]
  • CinquiemeVallee dans La cabane aux o[...]
  • Ottomar dans Procès[...]