Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Claire003
Membre
Messages : 143


Posté à 19h16 le 01 Apr 20

Que vivez-vous?
A quoi pensez-vous?
Confinés?
Enfermés?

Est-ce que votre esprit s'envole
Loin de ces dizaines de rôles
Que l'on vous impose, fardeau lourd
Est-ce qu'il apprend à vivre chaque jour?

Votre âme sera t-elle plus belle
Sortie de son ennui mortel?
Verra t-elle plus ceux qui l'entourent
Le monde qui fait toujours ses tours?

Votre cœur est-il plus libre
Est-ce qu'il voit, entend, vibre
Aux accents de la moindre musique
Dans ces moments romantiques
Où l'on voit aux fenêtres ceux
Qui ne se connaissaient pas
En quelques instants merveilleux
Sortir aux balcons, mêlant leurs voix.

Alors, le monde sera t-il moins fou?
Lorsqu'il aura été au bout?
Connaîtra t-il l'amour, la compassion,
Après l'épreuve des Nations?

Oh, regardez chaque soir à vos fenêtres
Ceux qui applaudissent, font naître
En moi un espoir insoutenable
Celui de la paix véritable...


CinquiemeVallee
Membre
Messages : 656


Posté à 13h11 le 05 Apr 20

Belle invitation !Merci ...
on y va , et là aussi:

https://lespoetes.net/forumvoirtopic.php?t=16393&page=1 Coucou Sourire Salut


Attention
Membre
Messages : 40


Posté à 15h59 le 06 Apr 20

Bravo ! Très beau poème et message ! heureux
Il mérite une réponse


Attention
Membre
Messages : 40


Posté à 16h11 le 06 Apr 20

Après avoir fait le tour des réserves hygiéniques…
Après avoir regardé la Télé hypnotique
Ces statistiques imbéciles, combien de morts chaque soir
Des encore à venir, du grand désespoir…

Je t’avoue (en secret…) je ne pense plus, presque pas
Je prie… Dieu qu’il en éveille des bels Esprits, comme Toi
Je promets (de tout cœur) et il faut bien me croire
J’enverrais un rayon de mon vieux miroir

Pour illuminer (chaque instant, derrière ces tempêtes de nuages)
Le Sourire de L’Espoir…radiant ton visage...
Faire en sorte, de sourire, vers le Grand Infini
Cette grande paix qui reçoivent ceux qui ont réussi

De sortir du vide de leur plus grandes peurs…
Le jour où chacun aura compris ses erreurs
Pour bien répondre à ta question, le plus précis :
(« Que vivez-vous?A quoi pensez-vous? Confinés?Enfermés? »
- Je slalome mes Larmes, et joyeux, les écris !
heureux Sourire


Claire003
Membre
Messages : 143


Posté à 08h51 le 07 Apr 20

Une très très belle réponse Attention, qui me va droit au cœur... Tu dis ne pas réfléchir, ni penser...Pourtant ton poème plein d'harmonie révèle le contraire! Salut


Pierre
Modérateur
Messages : 6222


Posté à 11h49 le 07 Apr 20

Je vais encore passer pour un rabat joie ou un pisse vinaigre sans doute même pour quelqu'un d'insensible mais bon hein… comme je dis toujours devant un pâté: "quand faut y'aller, faut y'aller", même que mon épouse n'est pas forcément d'accord et que parfois j'y vais pas mais là j'y vais.

Alors voilà.
Je ne sais pas comment commencer ni par où mais je ne suis pas inquiet, avec les mots les uns après les autres on finit toujours par faire des phrases…

Justement c'est un bon début, les mots.

Ce que j'ai lu plus haut dans les deux textes, pour moi ce sont des mots pas des poèmes, parce que je n'y ai pas trouvé de dimensions poétique et que de mon point de vue toujours, un poème sans poésie n'est pas un poème.
Un peu comme un gâteau au chocolat sans chocolat quoi… avouez c'est moins chocolaté quand même non?

La rime (ou sa recherche) ne fait pas la poésie même si elle peut y contribuer.

Je suis incapable bien sûr définir ce qu'est véritablement la poésie, mais dans les grandes lignes (y compris leurs retours) je sens quand quelque chose n'en est pas.
C'est prétentieux sans doute, mais c'est comme ça.


Alors dans ces textes j'ai trouvé des "belles pensées", pas mal de compassion, une envie de voir un monde meilleur… mais pas de poésie.

J'ai même trouvé des passages sans intérêts.
Que personne ne soit blessé par ces propos, l'intérêt que je porte à un texte n'a aucun rapport avec l'intérêt que je peux avoir pour la personne qui l'a écrit.

Et puis, et peut-être surtout…
J'en ai un peu ma claque de ces belles intentions, ces grands soirs où tout le monde communie dans un élan spontané… cette putain de spontanéité qui retombe comme un soufflet jusqu'à la prochaine spontanéité collective où tout le monde est beau gentil et tout et tout…

On passe ainsi d'un élan à un autre … On aime la police après les attentats de 2015 on la déteste ensuite…

On aime principalement s'aimer… Et avoir ces élans successifs du cœur permet de s'aimer à moindre frais.


Pardon d'avoir envahi ce post, pour ne dire, finalement, que si peu...



Claire003
Membre
Messages : 143


Posté à 18h59 le 07 Apr 20

J'accepte facilement une critique, sinon, à quoi bon échanger, mais j'avoue que j'ai du mal à comprendre une critique qui ne critique rien... Sauf les gens...
Oui, je suis tout à fait d'accord, ces "élans du cœur" de la population entière ne valent rien (ou presque, c'est discutable), amis chercher à donner de l'espoir, ça a pour moi une valeur. L'espoir fait vivre, et je crois que nous en avons terriblement besoin dans ces périodes.
Alors oui, même si ça parait trop candide, même si mes vers sont imparfaits ou trop peu "travaillés", ils veulent donner une flamme, quelque chose de lumineux. Et s'ils n'y arrivent pas, alors j'ai failli Salut


CinquiemeVallee
Membre
Messages : 656


Posté à 19h59 le 07 Apr 20

Moâ je trouve en ces écrits un certain "je ne sais quoi" , mais je constate qu'il s'agit de ce qui manquait dans notre "monde humain inhumain", et que le pervers virus révèle :

La planète fric n'avait rien de poétique sauf bling bling, et soudain les gens aperçoivent "ça"...

"ça" brille autrement, "ça " ne va pas durer, car "Le Capital" est touché mais loin d'être coulé, etc...moi, mécréant, je trouvais beau certains chants de muezzin, sublimes certains cantiques, mais laids et creux les relations des "gens"...et leurs prétentieux poèmes, dont les miens, car il s'agit de jolis coquillages immergés dans un océan de purin fric fric égocentrique et floc (j'ai pas dit toc, c'est du purin...) Salut


Attention
Membre
Messages : 40


Posté à 09h35 le 10 Apr 20

Pour Voir la Poésie

C’est dur de Voir la Poésie
Quand on ne l’a pas en soi…
Chercher, o, la grande comédie
Voir la Poésie – comme ça !

Il faut se Voir, d’un œil sublime
Lorsqu’elle te couvre de ses ailes
Lavé dans ses Vraies Larmes infimes
Ecouter Dieu chanter en elle

C’est dur de Voir la Poésie
Quand on ne l’a pas en soi
Errant aveugle dans la vie
Et sourd n’entendre aucune foi

Alors, on peut d’un air savant
Dire qu’elle n’est que des mots, technique
Montrer au monde son Eléphant
Casser les vases dans la boutique

C’est dur de Voir la Poésie
Quand on regarde trop la Télé
Et de nos jours, même impossible
Vu comme on est… « covidisés »


Et dans ce monde à la dérive
Aveugle sourd et fou errant
J’ai vu ici le Seul Poème
Sorti d’un belle âme d’Enfant …

J’ai vu ici le Chevalier
Portant la flamme olympique
Qui illumine en découvrant
Ses grandes Vallées hypnotiques

J’ai vu… j’ai vu aussi le reste
J’ai ri…j’ai pleuré… je me suis tu
Puis, un matin, rayon céleste
Mon Coeur Parla, à mon insu…


« Si tu veux Voir la Poésie
Il faut laver, laver, des Larmes
Fermer tes yeux, lorsqu’elle t’écrit
Et l’écouter, sourd, dans ton Âme… »





Ce message a été édité - le 10-04-2020 à 09:36 par Attention


Ensuspens
Membre
Messages : 284


Posté à 12h56 le 10 Apr 20

Ambres humaines

Quand le ciel morose se referme sur tes yeux rieurs
qui essaiment l'instant présent en glas lancinant...

Quand ton chant revête la profondeur des abysses
et que tes mots sont soupirs à fleur de peau rossée...

Quand...

Quand, je t'aime à ne plus discerner nos lumières!


Claire003
Membre
Messages : 143


Posté à 15h56 le 13 Apr 20

Attention, ton poème est très touchant, et merveilleusement bien mené, il me parle beaucoup, vraiment... Merci à toi! clindoeil


Machajol
Membre
Messages : 3385


Posté à 08h16 le 14 Apr 20

Espoir


Comme un goût amer âmes délétères
Esprits incongrus volent dans les nues

Les nuages gris noircissent les vies
Fantômes joufflus souffles malvenus


Dans rues désertées un papier jeté
Là, sur le parvis au titre maudit

En lettres noires s'affichent déboires
Une pandémie au ciel assombri



Mâcha
03/2020




Ce message a été édité - le 14-04-2020 à 08:16 par Machajol


Claire003
Membre
Messages : 143


Posté à 09h13 le 14 Apr 20

magnifique...

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Hoho dans Le tas[...]
  • Jean-Mi dans Mourir pour un [...]
  • Lau dans Timing[...]
  • Tigrou dans Timing[...]
  • Tonindulot dans Correspondance [...]
  • Salus dans Timing[...]
  • Kerdrel dans Mourir pour un [...]
  • Ottomar dans Les lyonnaiseri[...]
  • Laugierandre dans Le sang du poè[...]
  • Ensuspens dans Le chant du cor[...]