•  A toutes et tous A toutes et tous

    A toutes et tous Le soleil doré caressait mes os ; Marchant, j’inventais des Val...
    [ 7] [ 5]

  •  Abjection Abjection

    Les barbares, de tous temps Sus aux foyers déferlèrent Derrière eux nos enfants errent, Di...
    [ 0] [ 0]

  •  Acrostiche apocryphe Acrostiche apocryphe

    - Faux sonnet - L’idée, ombre innovante, une étrangeté belle, Acérée,...
    [ 4] [ 1]

  •  Alcahest Alcahest

    Paix des brumes Souffle tiède Douce glèbe Foudr...
    [ 8] [ 5]

  •  Alme amer Alme amer

    (A Stéphane, mon frère) D’un esprit de grève abdiquant, Une émotion douce soulève ...
    [ 4] [ 3]

  •  Anthropocène [...] Anthropocène

    (Horrere humanum est) Chaque frontière était une plaie à la Terre ; Ici, l'on mangeai...
    [ 5] [ 3]

  •  Aquilon Aquilon

    Le vent qui roule ! Avec ma pensée, ouvre un autre monde. Le vent défile à la nue arquée ...
    [ 7] [ 1]

  •  Arts premiers Arts premiers

    Comme tout était écrit, J’ai repris, du sein des grottes, Les langages polyglottes Et le ...
    [ 11] [ 2]

  •  Aspirations désespérées Aspirations désespérées

    Aux matins frais d’amour rêvé le soir, La muse assigne, et tout espoir s’embrume, Le son...
    [ 14] [ 3]

  •  Autonomie Autonomie

    (A Omar Khayyām) La surenchère aboulique du pire Freine l...
    [ 4] [ 2]

  •  Autre Autre

    Dans l’épouvantable multiplicité Où des cerveaux envahis stagnent, Je me retrouve, errant la ...
    [ 5] [ 2]

  •  Autre Autre

    Si, de leurs doigts, ne naît aucune main, L'arbre se dresse ainsi qu'un spectre humain ; Il...
    [ 11] [ 4]

  •  Avec Stef... Avec Stef...

    -------------- ...
    [ 7] [ 2]

  •  Avril Avril

    Le vent lancé – brutale bombe dans les blés ! Des verts violents ! Et comme la mouche à des ...
    [ 1] [ 1]

  •  Belladone Belladone

    Sirius ! Clouée à l’empyrée, Des nues échappée, Tes yeux d’ombre à l’éto...
    [ 2] [ 1]

  •  Bonne fille Bonne fille

    Bonne fille Les émotions me dévorent ; J’aime embraser l’émotion ! Les dieux, ...
    [ 2] [ 3]

  •  Bords du Rhône Bords du Rhône

    Dans le patchwork mouvant de l'anarchiste Rhône, On retrouve la crue, élan désordonné, La ma...
    [ 2] [ 0]

  •  Brume cosmique Brume cosmique

    Brune cosmique Sous le ciel bleu d’un jour que sa fin fit limpide, Vide, Un inutile t...
    [ 3] [ 0]

  •  Calliope & Céladon Calliope & Céladon

    - Vaudeville emmêlé - En promesses d’emprunts Ma gos...
    [ 11] [ 1]

  •  Chandeleur Chandeleur

    Je suis mort par un temps d’orage, Je me suis fais péter le cœur, Comme un con, dans sa ...
    [ 5] [ 0]

  •  Chloé Chloé

    Eveille-toi, Chloé, du matin Qui te rêve, Arrache ces lambeaux que le soleil Enfièvre, A ce...
    [ 6] [ 1]

  •  Choix Choix

    Je l'ai passée au mixer La petite fée offerte Avec l'art dans l'aigre cœur Dont Orphée a...
    [ 2] [ 0]

  •  Cime Cime

    Toi ! Sommet puissant Des hautes montagnes Où les vents, puisant Au ciel que tu gagnes Les gra...
    [ 5] [ 1]

  •  Cloître et nuées Cloître et nuées

    Si solitaire en son linceul communautaire, Un arbre au désert, L’être humain se côtoie en o...
    [ 4] [ 1]

  •  Confiteor Confiteor

    CONFITEOR … Sans repentir. Grand arbre mort, comme des bras, Tes vastes branche...
    [ 2] [ 2]

  •  Contes et légendes Contes et légendes

    C’était un ogre triste à l’esprit morfondu, Qui rêvait de carnage ; Mais il était tro...
    [ 3] [ 1]

  •  Contexte Contexte

    Réalité désabusante Apre astringent s'insinuant Au sein du vif-argent néant Dont l'éclai...
    [ 8] [ 2]

  •  Création Création

    Ma pensée aux réas enrayés, Ainsi qu’une prière inutile, Est machine ! et vers le néant fi...
    [ 9] [ 2]

  •  Cuivres Cuivres

    Je dirai la langue superbe Et le ton complet des palettes Du sens qui court comme au vent l’...
    [ 6] [ 2]

  •  Culture de la barbarie Culture de la barbarie

    Culture de la barbarie Dans l’esprit dérangé par trop d’humanité Vint et ...
    [ 3] [ 1]

  •  Cœur de vers Cœur de vers

    L’essence de la note et le sens comme une ode Le vertige discret d’amples ondulations Et ces d...
    [ 1] [ 2]

  •  Dans l'azur de l'ellipse Dans l'azur de l'ellipse

    (Demi-sonnet) Le bleu-roi du ciel immense trace L'interstice au renouvelé bref Comme fend ...
    [ 4] [ 1]

  •  Défaut d’inspiration Défaut d’inspiration

    Défaut d’inspiration Toute l’eau du lire et du vers (Si là-haut la lyre es...
    [ 2] [ 2]

  •  Démographie Démographie

    Tristes sur le chemin morose, Arpentant à tâtons le perpétuel miracle, Ils supposent un d...
    [ 3] [ 3]

  •  Dernières nouvelles [...] Dernières nouvelles du trou

    J’ai soulevé la lèvre de la bête, Et, vu ses crocs dégoulinant, J’ai su les effrois ...
    [ 2] [ 1]

  •  Deuils Deuils

    Deuils Il tombe une pluie assassine, Tombe en rideau devant mon cœur Toute cette eau, petite s...
    [ 1] [ 0]

  •  Devant l’étang Devant l’étang

    Je progressais au pied des Pyrénées, Cherchant toujours une faille au réel, Esprit, pour ...
    [ 18] [ 5]

  •  Disgrâce Disgrâce

    Disgrâce Pigeonnantes roucoulades Colombes dévergondées, ...
    [ 6] [ 2]

  •  Eau forte Eau forte

    Aux mâchicoulis, incongrus, Fenêtres et moucharabiehs Semblent receler des mystères Milita...
    [ 10] [ 4]

  •  Echo Echo

    Echo Cherchant en vain quelque accord verlainien, J’allais le travers lent...
    [ 2] [ 1]

  •  Ectoplasme cunéiforme Ectoplasme cunéiforme

    (Mésopotamie) Là, volant sans bruire au sein d’opacités, Exsude en rumeu...
    [ 7] [ 3]

  •  Envie antérieure Envie antérieure

    C’est une floraison de déserts impossibles. D'un impassible horizon faux, Inspirons, fasciné...
    [ 7] [ 3]

  •  Epitaphes Epitaphes

    Visiteur du cimetière : L'épithète, c'est un taf, Mais l'épitaphe, de tête, Menterie et tout...
    [ 5] [ 2]

  •  Equipollence Equipollence

    Bien des gens cultivés sont médiocres, Et quelques analphabètes, non ! Malgré Dieu, de b...
    [ 5] [ 1]

  •  Escarboucle Escarboucle

    Un rayon, sur le pont, caressait l’heure… … Et l’heure ronronnait comme un gros cha...
    [ 6] [ 2]

  •  Espoir Espoir

    - Le ciel est creux - Sous l’égide d’un jour lent Nous retrouverons rêvant De nos...
    [ 2] [ 2]

  •  Eternité Eternité

    ÉTERNITÉ Le monde, on le sait qui nous quitte, A la longue, au gré des has...
    [ 3] [ 1]

  •  Evocation Evocation

    Je marche aux jachères D’un esprit vacant ; Vos souvenirs, chères, Se livrent au vent…...
    [ 6] [ 2]

  •  Faites du travail... Faites du travail...

    Destins ouvriers Nous finirons perclus avec les doigts rongés, Avant l’âge où s...
    [ 4] [ 4]

  •  Flore Flore

    (Epistolorasis) C’était d’un jour né comme un autre Sur cette terre e...
    [ 6] [ 3]

  •  Foutue ! Foutue !

    Foutue ! Elle était sloop, elle était arche, Elle était souple et sa démarche, Roula...
    [ 4] [ 4]

  •  Fragmentation de la [...] Fragmentation de la lumière

    Je vis comme dans un miroir, Tout m’est reflet et chatoiement, Tout m’indispose et tout me...
    [ 10] [ 6]

  •  Fréquences et [...] Fréquences et vibrations

    Des fariboles belles volent Dans le ciel du mental d'un tel ; L'aède aidant, les mots s'affolen...
    [ 6] [ 4]

  •  Frères humains… Frères humains…

    Je lis Villon, mes bonnes gens, Sachant ce qu’écrire veut dire, Aux froids hivers, sans feu n...
    [ 5] [ 2]

  •  Frustration Frustration

    Frustration Car du plus haut juché Étant toujours petit, Comme en ayant huch...
    [ 2] [ 1]

  •  Géhenne Géhenne

    Blanchâtres taches des fleurs mortes Sur le tapis râpé du temps Léché de torches, clos de...
    [ 14] [ 6]

  •  Grillage Grillage

    L'animal est une âme damnée ; Ces yeux jaunes, innocents, Nous chuchotent - des mille et des c...
    [ 1] [ 1]

  •  Hé ! Je te parle [...] Hé ! Je te parle !

    (A Marine Laurent) - Tu semblais de n’aucune pudeur. Tout était lors, d’occurrence amère...
    [ 1] [ 2]

  •  Hupokrisis Hupokrisis

    (Leçon 3) Aux regards aigus qu’on vous porte, Haussez-vous un peu...
    [ 1] [ 1]

  •  Hypothèses et [...] Hypothèses et perspectives

    J’ai perdu le goût des choses, Il ne me faut plus qu’écrire ! - Quelque temps dont tu d...
    [ 6] [ 3]

  •  H…h…ptPf [...] H…h…ptPf ! Ffth !

    J’avais craché de droite et puis de gauche Tel Cyrano, je grouillais d’ennemis Les détrac...
    [ 10] [ 1]

  •  Impermanence Impermanence

    Tout était atone ; La lumière aphone, Sans l’ombre, était terne : Le limbe blafard...
    [ 4] [ 3]

  •  Impressionnisme (Bras [...] Impressionnisme (Bras du Trentin)

    Route du pont de bois Dans le contre-jour extatique D’un début d’au...
    [ 4] [ 2]

  •  Irradiation Irradiation

    Irradiation Toute cette eau dans l’air et l’odeur du sous-bois, Tant de mousse e...
    [ 3] [ 2]

  •  Irrévélée Irrévélée

    « Elle trouvera des choses étranges, insondables, repoussantes, délicieuses  » A. Rimbaud...
    [ 11] [ 4]

  •  Irrévocable Irrévocable

    A trop chercher quel goût pouvait avoir tel bruit, Trop vouloir qu’une odeur représente u...
    [ 8] [ 4]

  •  Ivresse des profondeurs Ivresse des profondeurs

    J’aimais le soleil mort de la bagarre Inepte, au rade, ou bien dans quelque gare ; J’aima...
    [ 4] [ 1]

  •  Jalousie Jalousie

    Petite, était-ce ton amant Ce vieux chaman qui sait y faire ? Embrassa-t-il, en son rep...
    [ 4] [ 3]

  •  Jeunesse Jeunesse

    A René Cette ne...
    [ 1] [ 3]

  •  Junkie Junkie

    Dans l'horrible rade louche Où tu chantais pour un fix, J'ai trouvé toi si minouche Malgr...
    [ 6] [ 2]

  •  J’aurais voulu [...] J’aurais voulu te dire

    Combien beaux sont midi, la bronze résonance ; Cette note assonante et grêle, pleine ou rance, ...
    [ 3] [ 1]

  •  L'Anopée L'Anopée

    (Les guerres médiques) Comme le Goliath Perse, en s'ébréchant les dents, ...
    [ 7] [ 3]

  •  La crucifixion de l'instinct La crucifixion de l'instinct

    J’ai tout de Silène. Mais la pudeur freine Mon âme et je n’aime Que le vent bohème... ...
    [ 7] [ 2]

  •  La larve et les vers La larve et les vers

    Du solide et du lourd, dense mais fin ! Pour vivre encore… … Et sentir mieux l’aromatique...
    [ 5] [ 2]

  •  La mort dans l’arme La mort dans l’arme

    (In cauda venenum) Si tant que mal, bien n’ai baisé Qu’avec ma main, Acre fortune a ...
    [ 8] [ 4]

  •  La Petite La Petite

    Colette, poétesse toute en phrases d'or, Souveraine écrivant ta prose de tussor Dans l'Oly...
    [ 4] [ 4]

  •  Le cancre Le cancre

    Je lis la phrase d’un seul coup ; Tout son sens, à ces sons m’arrive ; C’est ainsi ...
    [ 7] [ 0]

  •  Le corbeau Le corbeau

    Le corbeau Je vois, je crois, des présages sinistres ; Dans le ciel triste, au lo...
    [ 1] [ 0]

  •  Le dernier Arbre Le dernier Arbre

    Le dernier Arbre Un grand arbre est mort Couché par la brise ; Du vent d...
    [ 3] [ 3]

  •  Le langage des oiseaux Le langage des oiseaux

    « Ora et labora » Praticien minutieusement démesuré, J’extrais une phrase aux miro...
    [ 6] [ 3]

  •  Le spectre de l’habitude Le spectre de l’habitude

    Sous l’orme, où la joie informe est une ombre âgée, Passez un matin, câlines, au bras de ...
    [ 2] [ 2]

  •  Les appétits [...] Les appétits d’un faune

    Les appétits d’un faune Si ta jeunesse incite à pratiquer l’inceste, Cher enfa...
    [ 4] [ 3]

  •  Les Césars Les Césars

    Alexandre éponyme, et dans l’alexandrin Je dirai des Césars les fastes et le train : ...
    [ 2] [ 2]

  •  Les épris Les épris

    Les épris Serions-nous sûrs que mal ils fissent, Ensorcelés par de faux mieux...
    [ 8] [ 4]

  •  Les fils d’Ariane Les fils d’Ariane

    Tel que l’oiseau quitte sa branche, Une alse preste, envol d’esprit, Du ciel où l'enfan...
    [ 4] [ 2]

  •  Lettre aux éditeurs Lettre aux éditeurs

    Je prétends, du néo-classique, Redorer le blason perclus, Faire luire les rimes lues Sur c...
    [ 2] [ 2]

  •  Libres zoos Libres zoos

    D’une bouffée, oiseaux, Vous affoliez le ciel ! Au cœur des grands roseaux les nids ...
    [ 4] [ 3]

  •  Livides hivers Livides hivers

    Livides hivers Quand tu m’étais un univers Que j’en tétais les noirs revers Toi q...
    [ 3] [ 1]

  •  Logos Logos

    Si trop pâle, cette lumière, On en distingue à peine feux C’est, de topaze familière, D...
    [ 8] [ 2]

  •  Lot commun Lot commun

    Elle pulse ! Un immense cœur, La fureur océane  Salée ! et sa liqueur, Plus qu’amère ...
    [ 1] [ 3]

  •  L’adjacente L’adjacente

    Ma voisine Lubdiwine, Ma voisine à l’air divine. C’est la syntaxe ou la rime ; L’ai...
    [ 4] [ 2]

  •  L’autre réalité L’autre réalité

    Le vol mauvais des grands oiseaux sur l’onde Annonce, augure, un temps poissé de mots ; ...
    [ 6] [ 2]

  •  Malédiction Malédiction

    Moi j'ai poussé plus loin qu'aucun L'exploration noire de l'âme Humaine, du serf au shog...
    [ 4] [ 3]

  •  Maléfice Maléfice

    Maléfice Comme à mes strophes - c’est étrange, Elle est - mon ange – en outre ...
    [ 2] [ 1]

  •  Marathon Marathon

    Marathon J’écris comme un dératé, J’écris tout au débotté, Le réussi, le raté...
    [ 6] [ 1]

  •  Mécanique du [...] Mécanique du miracle

    Dans la profondeur sidérale et noire Clignote un flux de couleur... Chatoyante perle où le...
    [ 4] [ 0]

  •  Mélinée Mélinée

    ...
    [ 6] [ 5]

  •  Mes engagements Mes engagements

    J’en étais fier, mais c’était faux, C’était comme un vol de gerfauts Sur un sentier...
    [ 0] [ 1]

  •  Métaphore du [...] Métaphore du petit bonheur

    Nous, chasseurs du vent des mirages, Dans les plis ténus toilant nos écrits, Sous les creux bo...
    [ 7] [ 4]

  •  Miracle Miracle

    Jongleurs et bateleurs de rimes ! Musiciens nés, Meneurs d’eau, menteurs d’or, receleu...
    [ 12] [ 6]

  •  Montage Montage

    Sur un coteau doux, dans de fraîches Alpes, Posons la bergère, et son joli chien, L’écu...
    [ 7] [ 2]

  •  Muette étude [...] Muette étude du silence

    Muette étude du silence La versification, l’alambiquée, Cache une inconstante simplicit...
    [ 5] [ 2]

  •  Mystique Mystique

    Des nuages bas dans un grand ciel bleu Se rangent en biais, pour strier la nue ; Zébrée au ...
    [ 6] [ 1]

  •  Naître de l’eau [...] Naître de l’eau blesse !

    (D')* ...
    [ 18] [ 7]

  •  Naufragé Naufragé

    Ma voile s'affale, Je vais à vau-l'eau Comme un vil radeau Dérive et divague, Roulant à la va...
    [ 10] [ 1]

  •  Noël Noël

    Quelque prophète ici serait né La fête en ferait l’apologie Si l’espace sourit in fin...
    [ 10] [ 2]

  •  Noir Noir

    Si j’ai broyé, caillou, tes éclats dans ma tête, C’est d’en tirer les feux qui consument...
    [ 10] [ 3]

  •  Noli me tangere Noli me tangere

    Sous le grand pin qui plie à l’heure de l’orage, La racine est tendue et plonge en outre...
    [ 8] [ 3]

  •  Ozone Ozone

    Ozone Je venais de la forêt, du profond des bois denses, qu’en d’humides fraîcheurs...
    [ 1] [ 1]

  •  Pas sage : avide ! Pas sage : avide !

    La vie est vaine et le vent vif, Calme palliatif, me freine, Energumène, enfant rétif, Au sen...
    [ 8] [ 5]

  •  Passages Passages

    Plus que les Bronx, j’aime les brousses ! Les steppes, c’est mon univers, Les vast...
    [ 6] [ 2]

  •  Perfection Perfection

    Sous d’intrinsèques haruspices Dont s'ouvrage l'entrée à l'art La caryatide morne épice U...
    [ 5] [ 1]

  •  Persistance des saisons Persistance des saisons

    Dans la fraîche pâleur du matin, Parmi les rousses friches d'automne Et les champs riches où du...
    [ 3] [ 4]

  •  Pétole Pétole

    Mais ! ? ma Muse est partie, encore ! Ah ! fi donc de cette pécore ! Si son amour joufflu ...
    [ 3] [ 1]

  •  Pierres de Gages Pierres de Gages

    PIERRES DE GAGES L’étang lave, assez pâle, Ourle en un temps suave Cette br...
    [ 5] [ 3]

  •  Pleine ou gibbeuse Pleine ou gibbeuse

    Sous la lune molle Allumée et folle Meurent mille amours. D’un nuage flasque, Vieux...
    [ 10] [ 5]

  •  Pochade Pochade

    Pochade L’ennemi de l’humanité C’est la manie inimitée De cette fausse aménité ...
    [ 2] [ 1]

  •  Poème du dernier [...] Poème du dernier poème

    Le jour vint du dernier poème ; C'était un de ces matins secs, Un matin sans salamalecs ; Mais ...
    [ 15] [ 5]

  •  Point de rosée Point de rosée

    Le soleil doucement réchauffe La plaine embrumée et le vent Qui de son souffle tout assèche Da...
    [ 12] [ 3]

  •  Politique des religions Politique des religions

    Comme il est, par décret, plus qu’infiniment bon, Et qu’à ce point ses desseins sont impén...
    [ 7] [ 2]

  •  Pour comprendre : Pour comprendre :

    Pour comprendre : Cloue ! au marteau d’une mort sûre, Tel qu’Antonin ...
    [ 1] [ 2]

  •  Prétention à [...] Prétention à la folie

    Je suis, comme Artaud, nain, Connard, marteau, giflé ! Et, comme art, tôt j’ai main Mise au...
    [ 3] [ 2]

  •  Printemps Printemps

    C’est la chanson des nuits sans fin - C’est la chanson sans fond Longue enfin comme un jour ...
    [ 7] [ 4]

  •  Prodige Prodige

    Prodige De tout tutoiement Mon être s’allège. Restant vierge et grège, Judicieuseme...
    [ 3] [ 1]

  •  Prunelles d’azur Prunelles d’azur

    Elle a les yeux pers Et j’avais, vairons, Les miens ; nous verrons Qu’ils furent amers...
    [ 6] [ 2]

  •  Publicité Publicité

    (Sonnets bizarres et faux quatrains) Je cherche un agent littéraire Dont les goûts iraient v...
    [ 12] [ 3]

  •  Quatrain Quatrain

    Tout est allé tellement vite Quand la vie émise a passé Comme en un rêve de lévite Flamb...
    [ 8] [ 3]

  •  Quelle classe ! Quelle classe !

    Quelle classe ! (A Eric, master-web à « Les poètes .etc. ») ...
    [ 4] [ 2]

  •  Quête Quête

    Dans les chaleurs terribles de l’été Comme à l’engourdissant froid des hivers, Morn...
    [ 2] [ 0]

  •  Quia nominor lea Quia nominor lea

    Elfe saphique aux durs yeux gris, Anamorphose actant Paris Et Delphes, Sibylline aux amours...
    [ 1] [ 1]

  •  Radieux frimas Radieux frimas

    Aux froids bleus des hivers vifs, J’irai, marchant sous les ifs ; Le gel franc offre à m...
    [ 15] [ 4]

  •  Rage Rage

    Rage Les formules, le trope insigne, L’auteur reconnu qui les signe, Im...
    [ 0] [ 1]

  •  Resucée Resucée

    A vif J'ai mesuré la couche des cieux Pour, chantournant des fresques d'azur, E...
    [ 9] [ 5]

  •  Résumé Résumé

    Ça commence dans le sang, Ça finit toujours très mal ! Etrange et baroque histoire, Factuel...
    [ 5] [ 2]

  •  Révélation [...] Révélation

    Tissu du serge ansé de vierges cieux, Surgit, ainsi lancé qu'un cierge, Dieu ! Il siégeait,...
    [ 10] [ 1]

  •  Revenant Revenant

    Revenant Il me souvient d'avant qu'être mort, La netteté du ciel et du monde...
    [ 1] [ 0]

  •  Revenant Revenant

    Revenant Il me souvient d'avant qu'être mort, La netteté du ciel et du monde...
    [ 4] [ 2]

  •  Rêverie sans [...] Rêverie sans élision

    Antique saut crépusculaire Le ciel bleu roi Teinté de pourpre et de mystère Tombe sur moi ...
    [ 4] [ 2]

  •  Rimbaud Rimbaud

    Ayant extrait de chaque mot tout le nectar, Rimé, vainqueur, le monde ; ainsi qu'un Hamilcar...
    [ 9] [ 4]

  •  Senryü, haïku, [...] Senryü, haïku, tanka

    Senryü, haïku, tanka Frôlant, mais qui n’est pas du monde, L’absolue ivre perfect...
    [ 9] [ 4]

  •  Soleil Soleil

    Soleil Tout en moi, de douceur descend, A jamais mon ange indécent, Ro...
    [ 2] [ 4]

  •  Solitudes Solitudes

    Ni de iambe ni de jambe Qu’une exactitude tue Ne fera passer la rue Noircie où le présent...
    [ 6] [ 3]

  •  Sonnet Sonnet

    A l’instigation de velléités méchantes, Le jugement de la vie ! - Et la mort se meu...
    [ 5] [ 3]

  •  Sonnet Sonnet

    Un très haut niveau de langue Trahirait dans le réel Les grandeurs de ce sahel Vague sur qui...
    [ 4] [ 2]

  •  Sonnet de l'orient Sonnet de l'orient

    Sous l'arc outrepassé d'un ciel d'Anatolie, Lueur nimbant à peine un antique prunier, Monta...
    [ 0] [ 1]

  •  Sonnet du grillon Sonnet du grillon

    Le sonné du grillon, Ce son net d’aiguillon Au soleil répété Du grand sec de l’été : ...
    [ 6] [ 3]

  •  Souplesse particulière Souplesse particulière

    L’exclusive entité littéraire et repue enlace, Malgré son ventre plein, scrutant d’un œil t...
    [ 3] [ 1]

  •  Sourate de la meuf Sourate de la meuf

    Par la « lune où l’esprit de nos sœurs mortes se plaît » (Arthur) - Dans ...
    [ 5] [ 2]

  •  Souvenir Souvenir

    Comme passait l’aile câline Dans la chaleur de ce jour mat Du vent caressant la colline Cet ...
    [ 1] [ 1]

  •  Sublimation du Phantasme Sublimation du Phantasme

    - Les victoires de l’alchimie - Que m’importe, flacon, goûter à ton ivresse ! L...
    [ 6] [ 3]

  •  Substrat Substrat

    Toute une vie, à l’espoir hauturier, Ne se pourrait entièrement suffire A concevoir la mon...
    [ 4] [ 2]

  •  Sur le morfil du rasoir Sur le morfil du rasoir

    (Kiliç kalkan) Je marchais depuis des jours au bord des champs ; C'était fait, j'avai...
    [ 8] [ 3]

  •  Surplomb Surplomb

    Le soleil de mon automne Que fuit la Parque des soirs Tombe où cet orage tonne, Monotone, aux ...
    [ 11] [ 3]

  •  Syzygies et fatrasies Syzygies et fatrasies

    Phalange des anges étranges… Silence de miel, ciel vermeil, Soleils longs, blonds, ronds, P...
    [ 8] [ 5]

  •  Technique Technique

    - Certifiés aléatoires : Vers outrepassés (13 syllabes), Avec double césure, inversion Rythm...
    [ 5] [ 1]

  •  Toile marine Toile marine

    Dans l’azur fondu des cieux entrouverts Une étoile absente allume les airs. De grand fl...
    [ 15] [ 5]

  •  Torchères et [...] Torchères et trochées

    C’est avec félicité que je ruse, Toujours du sens, les codes et les lois ; La facilité d...
    [ 16] [ 4]

  •  Traînées Traînées

    Les nuages filent l’ample Pas divin qu’ont seuls les airs ; A l’océan, le ciel semble, ...
    [ 12] [ 4]

  •  Trois fois quatre heures [...] Trois fois quatre heures avec Salus :

    Mon frangin lit un quatrain Pendant que j'en commets d'autres ! Notre flottille de cotres Litt...
    [ 2] [ 2]

  •  Trotteuse Trotteuse

    J’envie, au temps, l’immobile immersion - Parfois, voir au-dessus des crêtes Serpenter l...
    [ 6] [ 2]

  •  Un sonnet Un sonnet

    - Signifié sacrifié – (Quand ça veut pas, hein !) Bernard-limites et moumou...
    [ 6] [ 1]

  •  Une cour sans miracle Une cour sans miracle

    Une très belle enseigne invite A choisir « Le Coup du Lapin » Le style de rade qu’évit...
    [ 4] [ 2]

  •  Une vie Une vie

    Mais que l'amour égaie, et que la mort, cruelle! Au plus tristement lourd, la nuit perpétue, ...
    [ 4] [ 1]

  •  Urbanité Urbanité

    Sous le soleil d’un rayon, dore, Et fuit le ciel, La grande cité de Pandore Où luit le ...
    [ 9] [ 3]

  •  Urus Urus

    O ! temps immémoriaux du delta souverain, Aux Camargues épaisses balayées, Ces rivages ma...
    [ 4] [ 2]

  •  Utopie Utopie

    Le pouvoir est un mensonge - il n'est qu'abus - Le temps coulait sous le siècle nouv...
    [ 20] [ 3]

  •  Variation Variation

    Dans la beauté de la jeunesse Dont le soleil joue, et caresse La joue en rayons mordorés, Il é...
    [ 4] [ 2]

  •  Variation Variation

    Dans la beauté de la jeunesse Dont le soleil joue, et caresse La joue en rayons mordorés, Il ...
    [ 7] [ 4]

  •  Viciation Viciation

    C’est fatalement dégoûté D’une espérance artificielle Que le fiel de l’artiste sce...
    [ 5] [ 4]

  •  Vierge morte Vierge morte

    Occupée à la douleur Tel qu’au sabre l’avaleur T’es tant défendue aimer Et retenue...
    [ 3] [ 2]

  •  Vivant ! Vivant !

    Je sais l’orbe ombre et les douleurs du noir ; Du gai matin les agapes cosmiques, Joie a...
    [ 8] [ 4]

  •  Vogue Vogue

    La colère désoriente, Et je me perds souvent Car il est vain le sens du vent Jusqu’à la co...
    [ 4] [ 1]

  •  Voie et venin Voie et venin

    Une chaleur, c’est insensé, remonte Comme une vague, un flux de ce puits froid, Ce trou...
    [ 4] [ 2]

  •  Zeugmas Zeugmas

    (Et autres tours de passe-passe, Dus à un quatrain invisible...) En entrant en col...
    [ 0] [ 0]

  •  … C’est [...] … C’est porno !

    … C’est porno ! Beaux Bruns, Belles Brus, Vos cons A cru, Vos glands En crue, - ...
    [ 6] [ 2]