Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ancienmembre [18/04/18 16:52]
Un poème qui me touche très profondément, chère Ombrefeuille, car c'est en bonne partie l'histoire de ma famille russe que tu écris là, avec des mots si beaux et si vrais... alors un grand merci!
Je connais bien la chanson russe "Tam dalieko", c'est même l'une de mes préférées!


Ombrefeuille [18/04/18 15:45]
Après tout, ne sommes-nous pas tous des "exilés" ?... En effet : "L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux." Au fait ... qui a écrit cela ? Quelqu'un pourrait-il éclairer ma lanterne en panne ? D'avance un grand merci ! Et un autre merci, celui-ci pour vos visites et partages tout de profondeur et de simplicité.



Oxalys [16/04/18 11:03]
De même que Nihilsteo, ce poème me touche d'autant plus que je ressens très fort -bien que nuancé, car je suis partie de mon plein gré- cette ambivalance de tout exilé.

L'alternance de vers courts et longs rend très bien cette dualité omniprésente dans la façon de vivre, de parler, de penser, de rêver... qui est le lot de ceux qui sont partis vivre ailleurs en emportant un peu de terre natale au fond du coeur..


Nihilisteo [16/04/18 08:08]
Bravo
Au delà de la forme qui est trés belle; j'admire le fond qui interpelle l'exilé en moi.
VIBRANT. Je vote ;))


Claudel [15/04/18 20:47]
Poème très beau et très touchant ; merci pour cette belle lecture aux rimes embrassées et métrique 12 -6


Aurorefloreale [15/04/18 19:47]
La forme et le contenu de ce poème sont éblouissants, Alexandrins alternés avec des six syllabes donnent un rythme soutenu à ce poème Avec cet art de faire passer si bien ces sentiments profonds qui nous envahissent en approchant de près cette maison tant aimée!!! BRAVO!


Ancienmembre [15/04/18 17:19]
Belle nostalgie poétique, très chantante, j'aime beaucoup la construction de ton poème..