Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ancienmembre [27/04/18 20:28]
très beau


Ancienmembre [24/04/18 17:17]
merci à vous


Ombrefeuille [24/04/18 16:35]
Merci à vous d'avoir bien voulu faire avec moi un peu de ce chemin, chacun avec ce qu'il porte au plus secret de son être. Cette marche nous invite à un ailleurs, à un "plus loin", à un "plus haut", elle veut unir le corps et l'esprit, car telle est notre vérité intime et universelle. Merci, Violette, pour cette lecture qui évoque si bien le vent.


Colline [24/04/18 10:39]
Quand l'aube lentement inspire....sublime écrit où j'ai aimé cette performance personnelle de l’union de l’âme et du corps, l’expérience de l’union toujours présente de telle sorte que la négativité du corps ne soit pas destinée à être dépassée, mais toujours expérimentée dans une tension performative avec soi....
Merci pour ce bonheur de lecture


Ancienmembre [23/04/18 16:25]
A la lecture de ce très beau poème, on marche en esprit aux côté du pèlerin à travers la vaste steppe, à la recherche de son âme, de soi-même...
Je comprends que la musique d'Okna Tsahan Zam t'inspire, elle traduit une telle profondeur, une quête de sens venue du fond des âges!


Ancienmembre [23/04/18 12:10]
comme un long long souffle
c'est beau...


Ancienmembre [22/04/18 18:03]
magnifique


Aurorefloreale [22/04/18 17:37]
en effet , ce fut très belle inspiration et le résultat est éblouissant de vérité limpide j'aime et le relis!
Un baume doux sur un coeur écorché...