Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Martial [09/09/18 20:51]
Merci à vous deux pour ce poème que je trouve magnifique. Beethoven et Oxalys l'agrémentent très bien.


Oxalys [07/09/18 22:59]
Dès la première lecture, je me suis un peu reconnue dans cette histoire.

Ce passage surtout m'a beaucoup émue :
Sans crainte j'oserai regarder en arrière. Vers l'inaccessible feu qui hantait mes vingt ans.

C'est pourquoij'ai eu spontanément envie de l'interpréter.

Merci Ninon pour ton sympacomm


Ninon [06/09/18 16:03]
Bonjour Myosotis,

Très joli poème, tout en finesse et humilité. Ce qu'Oxalys a très bien su épouser dans sa narration. Bon choix de musique aussi.

Merci à vous deux pour cet agréable partage





Oxalys [05/09/18 20:07]
Voilà, au fur et à mesure que je lisais à voix haute ce beau texte, je pensais au rythme lancinant de cette musique de Beethoven.
Merci Myosotis de m'avoir permis l'interprétation.


Myosotis [04/09/18 19:34]
Merci Aurore et Oxalys de votre gentil commentaire.

Je serais ravie d'entendre mes mots sur un fond musical :-)




Oxalys [03/09/18 21:59]
Une si fine écriture dont j'aimerais, si vous le permettez, interpréter le texte sur quelques portées de musique classique.
Beethoven s'y prêterait bien


Aurorefloreale [03/09/18 07:13]
Combien belle poésie , merci!


Myosotis [02/09/18 16:12]
Bonjour Marcek , ravie aussi de revenir faire un petit tour par ici :-)
Merci de ton gentil commentaire.

Merci Lastours ... mais nul n'est parfait :-)


Marcek [02/09/18 12:27]
Quel plaisir de retrouver tes mots, Myosotis !
Merveilleuse écriture !


Lastours [02/09/18 07:54]
Vu la qualité de l'écrit, il n'y a rien à te pardonner.