Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ancienmembre [30/09/18 16:25]
Un poème poignant, un cri qui saisit le coeur de quiconque aime la nature... mais la nature a beau crier, hurler, montrer les plaies béantes que nous, humains, lui avons infligées... combien sommes-nous à prendre vraiment conscience de la catastrophe dans toute son ampleur? Et moi la 1ère... du moins certainement pas assez!


Ombrefeuille [28/09/18 17:31]
Merci, Charazed, pour cette observation très juste. Je suis également affligée par la volonté de l'homme à l'ego démesuré de conquérir d'autres planètes. Heureusement, il reste des veilleurs, comme Pierre Rabhi, par exemple …


Charazed [27/09/18 18:47]
Très déchirant comme cri!Cet Homme,qu'est-ce qu'il n'a pas fait!
Et dire qu'il veut peupler d'autres planètes.


Ombrefeuille [27/09/18 17:44]
Merci à tous et à chacun d'être sensible à ce cri que nous adresse celle qui nous porte et nous nourrit, mais aussi qui nous émerveille et qui frappe à la porte de nos cœurs.
Tristesse de ce que nous en avons fait. Espoir, toutefois, de nous réveiller enfin ...


Colline [27/09/18 15:16]
Merci pour ce cri


Ancienmembre [27/09/18 09:04]
J'aime toujours autant la dernière strophe, quelle poésie...


Saintes [27/09/18 07:28]
Quand la conscience à nous en vient, il n'ai jamais trop tard.
Les hommes aux catastrophes réagissent en général. Espérons.


Caducee [27/09/18 02:23]
Très beau et d'actualité....
merci


Claudel [26/09/18 22:50]
Bravo ! Très bel hommage à la terre.


Ninon [26/09/18 22:27]
Excellemment évoqué en image et sensation poignante. Un cri du cœur interpellant nos conscience. Un cri qu'il faudrait entendre...

Belle soirée Ombrefeuille;)