Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Colibri [19/09/20 11:11]
J'aime tes pamphlets...cependant je trouve
que" fausse" poésie ne va pas. Elle est toujours vraie mais non transmise dans sa vérité, je dirais dans sa nudité par les faux poètes qui la vendent creuse et non remplie de vie.


Attention [12/08/19 15:16]
Je reviens...car c'est un veritable chef-d'oevre quoi qu'il en disent les detracteurs...La II partie c'est un sommet de la belle dithyrambe, fusion de rymes originales et joyeyses dont on sort et pourtant on voudrait y rester encore tellement c'est beau, on sort...estropié d'un plaisir gargantuesque ! Bravo ! Chapeau ! Et diamants. Par contre...en toute modestie, la IV partie ne semble pas bien visible à l'oeil profane, Nouveau Germain et Sabine Sicaud que je viens de decouvrir, un errant et l'autre alité, bien que roi et reine, il doivent bien partager leur noblesse avec quelques autre rares elus dans l'histoire de la litterature. Alors, comme la fin (ce que j'apelle la chute d'un Poeme) est toujours presque aussi importante que le reste, voir plus, je me permettrai d'en sugerer une variante (en libre service...) qui, dans mon coeur, semble mieux exprimer l'Idée, la belle idée de ce Poème. A prendre, ou à laisser...ou a en faire un V chapitre

Ô, Toi divine Espérance
Muse Suprême à ce qu’on dit
Fais toi l’écho de cette vengeance
De tous ces malheureux impies

Que tous, par cœur, leurs vers, apprennent !
Qu’ils se les disent incessant…
Celui qu’oublie un mot, qu’il penne
Toute la nuit en repentant !

Nulle pitié…Les vers des autres
Doivent être lus au moins trois fois !
Une, murmurés – façon apôtre
Deux autres à bien Haute Voix

Pour qu’ils entendent ce que ça donne
Un creux cassé, une symphonie ?
Et puis qu’ils cherchent sur leur visage
Si c’est la brume, ou la pluie…

Et faites les Voir, Bonheur suprême !
En dessillant leurs yeux chaque soir
Dans sa « splendeur » le Vrai Poème
Qui seul s’inscrit dans leurs Miroirs…


En toute charmante Amitié !





Attention [10/08/19 16:59]
Mon Alter Ego, mon Ami
L’épée de cette belle Ironie
Elle peut blesser les petits esprits...
Pourtant, chacun est dans son cœur
L'Miroir du plus grand rimailleur
Un jour, ou pas, aura saisi
La Vraie... de la fausse poésie
Allez je vote, je suis partant
Belle Vérité... en rigolant !



Varech [07/08/19 11:29]
J'aime bien !


Gkak [07/08/19 09:20]
Chère Ombrefeuille
Nous sommes convaincus que ton esprit, si fort,
Saura nous composer,et sans le moindre effort,
Une strophe, une seule, en octosyllabiques
Plutôt que ces navrants bêlements d'une bique...


Saintes [03/08/19 03:20]
Foin des breuvages imités, à chacun sa recette et par delà les ancêtres à créer un univers chacun se doit qui n'est celui du voisin.


Ancienmembre [01/08/19 16:58]
Archétype toi même. ;o))
Non pas du rimailleur, de l'insincère et de l'illusionniste, mais du "poète qui se la pète".



Gkak [01/08/19 16:38]
Ah BOILEAU , mon Maître ! "Doux en prose, cruel en poésie", comme disait de lui La Sévigné. Et la 9ème satire, quelle merveille !
Et quel bonheur, Obalix, que tu te sois reconnu ... alors que je ne te connais pas le moins du monde ! Serais-tu un archétype ? Il paraît que cela existe, comme on dit aussi de sosies.


Ancienmembre [01/08/19 15:57]
« illusionniste, insincère »
Dès le troisième vers je me suis reconnu dans cette diatribe.

En effet, je n’utilise la versification que comme un instrument de plaisir et ne me gêne pas pour pasticher les stars de l’anthologie comme un vilain garnement.

Attention, pasticher n’est ni plagier ni même imiter comme le font, inconsciemment ou non, la plupart des poètes amateurs « sincères » lorsqu’ils expriment leurs émotions.

En effet les grands sujets de la poésie poétique : l’amour, la mort, les sentiments, la beauté de la nature,etc, ont été traités des milliards de fois.

Sans oublier la mise au pilori des illusionnistes et des insincères. C’est un grand classique. Nicolas Boileau s’y était déjà employé.


Ombrefeuille [31/07/19 17:34]
Rien que du creux,
Du vaniteux,
Du m'as-tu-vu,
Du déjà vu !
Foin des leçons,
De ces façons
De rabaisser
Et de blesser
Quiconque écrit
Sans nul chichi
Et sans chercher
A épater
Celui qui croit
Faire la loi !

Il te convient, mon comm ?
Il est assez bien rimé ?



Arcane [31/07/19 10:50]
Chaque mot venant du cœur, chaque ligne se faisant de poésie le signe , chaque tentative et souhait de devenir créateur méritent qu'il y ait alerte du lecteur :)

Pas question de fausse poésie pour celui ou celle qui aimerait tant devenir votre ami !!!! :) :) Merci


Oxalys [31/07/19 10:22]
Comment ? Oxalys aurait lancé un débat sur la fausse poésie ?
Quand ça, où ça ?
Je demande à voir, car, la connaissant bien, je sais qu'elle ne sait pas reconnaître la vraie de la fausse.
C'est comme pour les carats et les poinçons en orfèvrerie, or fin ou pacotille ? Pierre précieuse ou verroterie ?
Qu'importe, pourvu que le bijou plaise, le reste n'est question que de mode et de guilde.

Ceci dit, bravo pour cette remise à l'heure de pendules tiquant toutes d'après divers sons de cloches !


Aurorefloreale [31/07/19 08:38]
Un peu prétentieux?


Sylvain2023 [31/07/19 06:36]
Ha bon ..... :/