Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Francis [06/11/19 06:57]
Merci à vous, Brune,Feuille d'or,Arcane et Matriochka, je suis heureux que vous ayez apprécié et commentées ce poème.
Il touche à un sujet très personnel, des pages douloureuses du passé (2012) qui sont tournées mais toujours un peu là.
Heureusement la vie continue et j'ai une nouvelle compagne. Merci aussi pour l'appréciation de la photo, église d'un petit village de la "montagne de Reims" où je me suis marié et où ma femme est enterrée.



Matriochka [05/11/19 15:58]
Un poème poignant, qui touche au plus profond du coeur.
Oui, il faut souvent du temps, beaucoup de temps, pour arriver à se retourner sur des événements douloureux de sa vie.
La photo que vous avez mise en illustration accentue l'émotion de vos mots, je la trouve splendide.
Au plaisir de vous relire :)


Arcane [04/11/19 11:48]
Beauté et sainteté de l'église
Voilée par la neige immaculée,
La gravité chaleureuse est de mise
En ces jours fleuris de tendres pensées.

Beau partage Francis, avec vous de tout cœur !


Feuilledor [03/11/19 18:21]
La peine se changera en douceur et nous
nous sommes heureux d'avoir un si beau poème à lire.


Brune [03/11/19 13:24]
Comme un bouquet de mots d’amour d’une délicatesse absolue.
Merci pour cet émouvant partage.
Au plaisir de vous lire encore...


Francis [03/11/19 12:38]
Merci à vous Ombrefeuille, Hicvelibi, Aurorefloreale, Lastours et Ensuspens, pour vos lectures et vos appréciations, c'est agréable d'être lu et apprécié.



Ensuspens [03/11/19 10:46]
Je vous ai lu et j'ai senti le froid, la terre, le vent... Toute ma conception de la poésie.
Merci!


Lastours [03/11/19 09:28]
Tu nous diras ce que tu veux mais le plus important c'est que tu l'écrives pour qu'on puisse garder avec nous cette belle évocation de l'absence. J'ai aussi bien aimé l'écriture très originale de ce texte.


Aurorefloreale [03/11/19 08:39]
Splendide déclaration , sensibilité et discrétion pour ce texte en abandon...


Hicvelibi [03/11/19 08:32]
Magnifique de pudeur et de vérité, c'est très juste


Ombrefeuille [02/11/19 18:41]
L'absence vue (et vécue) comme une présence, dans l'invisible du coeur qui aime.

Un poème très beau car empli de cet attachement à l'être aimé parti vers le grand Ailleurs.

Et illustré avec une justesse qui dépasse les mots, avec le silence des lieux.

Magnifique de pudeur et de vérité.