Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ombrefeuille [09/11/19 17:31]
Merci Brune, merci Matriochka, pour vos comms élogieux.

Ce texte fut en effet pour moi
un "saut dans le vide", et ce pour deux raisons :

Le style libre me semble toujours assez "vertigineux", en ce qu'il n'offre pas les cadres du style classique pour se guider ... et parfois se rattraper :)

Jouer avec les mots du Notre Père m'a quelque peu "bousculée", car
je me suis vraiment demandé si j'avais le droit. Heureusement, le Ciel est bien plus miséricordieux que la finance ...


Matriochka [09/11/19 15:50]
Une réussite, ce poème libre, ma chère Ombrefeuille!
Une évocation lucide et juste, en même temps humoristique et grinçante, de ce qui, hélas, mène notre monde. Et la forme que tu as empruntée de la prière chrétienne du "Notre Père" ajoute à la puissance de ton propos.
Ta poésie libre est d'une grande force d'expression ;)


Brune [09/11/19 13:32]
Que voici un poème fort et d’une intense lucidité.
Rassure-toi, Ombrefeuille, il n’est, dans tes mots, rien de blasphématoire.
Je trouve cela plus que judicieux d’avoir emprunté à la religion la forme de la prière.
Cela rend d’autant plus l’écrit percutant.
Il y a, qui plus est, une jolie note de moquerie à l'égard de ces financiers pour lesquels la foi en leur monde est, hélas, bien réelle.
Au plaisir de te lire encore et encore...


Ombrefeuille [08/11/19 17:30]
Merci à tous et à chacun pour vos partages enrichissants ... du point
de vue de l'esprit, s'entend ! :)

En fait, c'est là un texte qui m'est venu voici au moins un an et demi, et j'hésitais à le poster, en raison justement de con côté "détournement de prière".
Je me demandais si j'en avais le droit, tant j'ai d'attachement aux mots que nous a enseignés le Christ.

Mais en poésie il faut aussi se risquer, alors j'ai tenté le saut dans le vide ... avec le vertige !

Merci encore de m'avoir si bien accompagnée dans ce coup de gueule qui, hélas, ne changera pas grand-chose à la marche bancale
de notre monde :(


Martial [07/11/19 18:30]
Chapeau Ombrefeuille ! Comme quoi la poésie peut être le support de toutes les haines, de toutes les violences. Le Christ serait surpris du détournement de la prière qu'il nous a appris et que nous répétons sans succès depuis des siècles. Souhaitons que celle-ci ne soit pas entendue bien qu'elle soit très belle.


Francis [07/11/19 13:09]
Car c'est à toi qu'apartiennent le règne la puissance et la gloire de l'argent.
Et savourez en sa mémoire un bon gros pain co-rompu.
Bravo pour ce détournement de prière.


Lastours [07/11/19 08:23]
Oui, mais l'argent ne fait pas le bonheur (des pauvres comme aurait dit Coluche)et puis, au dernier jour, on n'emporte rien avec soi mais il est vrai que l'argent et le sexe font marcher le monde depuis très longtemps et ça ne risque guère de changer.
Bravo aussi(une fois de plus) pour la superbe maitrise de la prosodie et de notre langue et pour cet humour habilement distillé.


Colline [07/11/19 07:13]
J'aime bien ton engagement...merci


Domenica [07/11/19 06:39]
La nouvelle religion (encore que c'est depuis la nuit des temps) : le fric !
Tu as fait fort Ombrefeuille...


Claudel [07/11/19 01:36]
Au nom du père
Et du vice
Et du vin confit
Je me saoule
À boire mes sous
Et je pisse sur ces prieurs
Tout mon vin de bonheur.

Merci pour la jolie prière !


Machajol [06/11/19 19:46]
ça pour un changement, s'en est un ! …

Bravo Ombrefeuille !


Hicvelibi [06/11/19 19:17]
Beau poème engagé qui dénonce l'arnaque
D'une finance qui est au-dessus des lois
Cette position je trouve est de bon aloi
Me plaît Robin des Bois son rapport au fric-frac