Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Kanth [08/04/20 12:41]
Merci Wawa pour votre appréciation et votre remarque qui est naturellement bienvenue.
Il est vrai que les "e" à l'hémistiche sont toujours un défi, surtout lorsque le poème est destiné à être lu à haute voix (c'est mon objectif). Je supporte difficilement la règle classique du "e" non élidable devant une syllabe consonante, qui nuit (à mes humbles oreilles) à la fluidité du vers. J'opte donc souvent pour une césure dite épique et sa syllabe muette surnuméraire. C'est un choix que j'assume, même si je préfère éviter cette situation car je suis conscient que le rythme que j'ai en tête n'est pas toujours perçu par le lecteur qui déclame en classique.


Wawa [05/04/20 12:04]
J'aime bien, l'ambiance est bien rendue.
Le dernier quatrain surtout est très beau.
Ne le prenez pas mal et je ne prétends à donner aucune leçon, mais parfois le (e) doit être muet et parfois non, ce qui peut déséquilibrer le rythme du vers. Je me permets ce commentaire, car j'ai eu moi-même ce souci dans certaines compositions en alexandrins !
Cela n'a pas forcément d'importance en "néo-classique" et surtout si l'image l'emporte...