Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Claudel [18/04/20 03:55]
Merci Colette pour ce très beau commentaire.


Ombrefeuille [17/04/20 18:30]
La mélancolie née de notre finitude est poétisée ici avec une pudeur pleine de force car elle est d'une densité qui ne peut que venir du coeur et d'une plume inspirée.

Le vers "Le bûcher du temps brûlera nos âmes" est poignant, et la reprise du duo de vers, comme un refrain, marque ce temps qui passe, comme le ferait le balancier d'une horloge ancienne ...


Claudel [12/04/20 15:48]
Merci Lastours et Colline pour vos commentaires.


Colline [12/04/20 10:46]
Belle fleur de l'enfance....j'adore


Lastours [12/04/20 09:35]
Le temps d'une floraison, c'est toujours ça de pris sur la vie et puis, après la floraison, nait le bel été.