Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Wawa [04/05/20 10:26]
Merci à tous de vos commentaires.
Oui ces temps sont bien curieux !
Ce serait bien si l'été arrivait lui avec l'idée de nous débarrasser de ce maudit virus !... je serai partant pour une autre histoire !


Ombrefeuille [03/05/20 17:03]
Le ton du conte, de la fable, convient à la perfection pour brosser de la réalité un portrait
aussi pertinent que plaisant.

Curieux temps que les nôtres : Ce qui était naturel jusqu'alors ne l'est plus, et il nous faut sortir masqués. Voilà bien ce qui me chagrine : le masque !!! Je le porterai, puisqu'il le faut. Nécessité fait loi, et cela ne saurait se discuter . Mais ... Comment nous sourire dans la rue ?

Je vous sourirais de on coeur,
Si je ne devais arborer
Ce masque à la terne couleur
Qu'il nous est prescrit de porter ...


Matriochka [03/05/20 16:01]
Le paradoxe de la situation actuelle est vraiment bien rendu, avec ce qu'il faut d'humour, entre le printemps qui s'installe en une explosion de nature, et nous, les humains, qui devons nous confiner et raréfier nos sorties.

Merci pour cette analyse poétique, appréciée!


Hicvelibi [02/05/20 16:34]
Un poème d'actualité immédiate même, quasiment du journalisme !
Bien sympathique inspiration, bravo


Marcus [02/05/20 11:45]
C'est un poème du temps présent !
Il reflète une dure réalité mais on en oublie pas pour autant le printemps ! même Dame Nature reprends ses droits !
Merci pour ce beau partage !
Cordialement
Marc