Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Tigrou [19/08/20 21:47]
L’AMOUR se conjugue à deux corps
Scintillants et tremblants
En résonnance ciselée
De joies enlacées
De cris liberté



Ensuspens [19/08/20 20:26]
Quand... (18/01/2014)

Quand mes hanches se déhanchent et inventent des cercles parfaits en offrande à tes mains,

Quand mes courbes avantageuses dressent la luxure lascive d'un rythme assoiffé d'en/fin,

Quand mon esprit endiablé, d'une folie, que tu es seul à connaître se fait braise torride.

Quand ton regard fragile s'affole de ma passion démesurée à être lumineuse dans ton halo,

Quand tes gestes délicats s'aventurent sur le grain de ma peau rossée par manque d'(h)éros,

Quand tes lèvres m'offrent le bonheur de posséder l'ivresse féline d'une femme désirée.

Quand ton bas-ventre sous ma main ondule de secousses frénétiques en mouvement vain,

Quand ton chant gronde sous le tumulte charnu de ma lippe saillante en fins organsins,

Quand tes yeux supplient les creux incessants de mes joues ravies par tes gémissements.

Quand tu harponnes d'un appui franc ton doigt évocateur dans ma chair humide et chaude,

Quand d'une aspiration sucée éclot le bouton honoré vers l'aube d'une tendre osmose,

Quand mon corps en transe finit par adjurer les assauts phalliques d'une étreinte suave.

Quand l'offensive dense ébranle nos sens, nos maux de leurs zèles terrestres et incertains,

Quand nos reins dansent en accord feutré sous le frisson dévastateur du souffle en/frein(t)

Quand enfin notre délivrance submerge en vagues déferlantes nos sens écumés.

Quand...

Nous nous aimons!

:)



Lastours [19/08/20 08:36]
Un poème en forme de chanson avec des situations poétiques et originales qui se succèdent.