Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Loren [28/10/20 21:21]
Merci beaucoup Ombrefeuille pour ton passage. Il est vrai qu'il y a des abus qui sont souvent intolérables quand les animaux sont blessés et ne disposent pas suffisamment d'espaces. Les exemples d'amitié sont très beaux et il en existe avec des lions qui vivent dans la nature. Je pense qu'il ne faut pas retirer un animal de son milieu.
Je dénonce l'utilisation des animaux dans les cirques contraints de réaliser des numéros. Cela revient à les réduire à de l'esclavage.
Au plaisir de te lire.


Ombrefeuille [28/10/20 16:06]
Une question éternelle que celle
de notre rapport au monde animal.

Entre les abus commis (et ils ne sont pas nouveaux) et les exemples d'amitié entre les animaux et nous (et ils sont nombreux), toute la difficulté consiste à trouver la
juste mesure.

Ton poème a la qualité immense
de poser la question en clair-obscur, sans pathos, avec pudeur, en usant de surcroît du "je" narratif afin que l'animal ait (enfin) la parole.

L'illustration montre avec simplicité cette oeuvre sculptée qui dit beaucoup de ce à quoi on réduisit jadis ces fauves et suggère, en arrière-plan, le chemin que nous aurons encore à parcourir afin de rétablir l'équilibre.


Loren [05/10/20 14:32]
Ravie qu'il te plaise, Claudel!
Merci pour ta lecture.


Loren [05/10/20 14:30]
Merci beaucoup Serona pour ton commentaire.. Ce roman doit être intéressant et émouvant avec la vision du point de vue interne du lecteur. Cela me fait penser à des histoires de loups comme Croc blanc...


Claudel [05/10/20 03:57]
Intéressant poème sur la captivité, merci pour la lecture.


Serona [04/10/20 21:46]
Un bel écrit qui me fait penser au captivant roman "La peau de l'ours" de Joy Sorman avec la vision du point de vue interne du lecteur qui ressent ce que l'ours vit lors de ses différentes captivités.


Loren [04/10/20 17:13]
Merci Clementcheylan. Tu as entièrement raison et cette réflexion est fort intéressante. Il existe certainement beaucoup de cages invisibles et la domestication peut être une mise en cage même dorée qui doit ^être bien encadrée. cela demande plus d'amples réflexions.


Clementcheylan [04/10/20 16:54]
J'ai aimé ton poème. Si les animaux sont mis en cage, c'est bien qu'ils ne peuvent être domestiqués et la domestication ne serait-elle pas une forme sournoise de mise en cage? Qu'en penses-tu?


Loren [04/10/20 16:14]
Excellente nouvelle, en effet!
Merci pour ton commentaire, Machajol.
Malheureusement, il y a toujours des détracteurs pour soutenir le contraire.


Machajol [04/10/20 12:58]
Les animaux n'ont plus le droit d'être mis en cage dans les cirques, bonne nouvelle !

L'effet de surprise, à la fin du poème, est bien amené ! merci