Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Mademoiselle [15/12/20 19:42]
Merci Hicvelibi .. oui la société est devenue malade avec le progrès et la technologie qui, maintenant, prennent en charge la terre et l'humanité ..


Ancienmembre [14/12/20 19:50]
Une société qui ne soigne pas bien sa mémoire, à travers celles et ceux qui la portent, est sans doute une société elle-même malade.

C'est, je crois aussi, un (mauvais) signe des temps où la vitesse de la jeunesse est bien souvent fatale à la langueur de la vieillesse.

Merci pour ce texte plein de conscience


Mademoiselle [12/12/20 18:35]
Merci Épervier .. oui, un malaise offensant lequel, j'espère, ne tombera pas dans l'oubli lorsque tout reviendra à la normale ..


Epervier [12/12/20 16:27]
Terrible, un mot qui signifie ce malaise offensant de cette situation.
Amicalement.



Mademoiselle [11/12/20 20:25]
Merci Kerdrel .. oui, il faudrait souligner ces gens car la mémoire oublie et on ne devra jamais oublier cette pandémie ..


Kerdrel [11/12/20 18:19]
Parfois les mots sont inutiles alors
peut-être faudra-t-il songer à élever un monument à tous ces gens modestes parfois, ces soignants, médecins qui ont aussi donné leur vie dans cette pandémie
affreuse


Mademoiselle [09/12/20 17:27]
Merci Loren .. Ensuspens, c'est toute une question existentielle que je me pose souvent .. j'aimerais bien trouver la réponse .. mais y'en a-t-il une ..


Vie [09/12/20 04:52]
Ce qui m'interroge ici, et je t'en remercie Mademoiselle, c'est de me demander qui est et où est réellement le fou ou les fous ?


Loren [08/12/20 19:17]
Comment dire, comment trouver les mots, tu as su très bien trouver les mots pour exprimer la palette des sentiments ressentis.


Mademoiselle [08/12/20 17:20]
Merci à vous .. parfois, je me demande si ce n'est pas un message à l'homme .. malheureusement, du côté des américains, ils sont en proie à un fou lâché sur la terre ..


Ombrefeuille [08/12/20 15:30]
Au risque d'être cash, je dirai que la chute, lapidaire et ciselée, m'a fait songer à M. Trump, qui a nié l'épidémie et s'enferre dans le déni, puisqu'il conteste encore sa défaite aux élections.

L'écriture de tout le poème est poignante, car elle rejoint ceux qui sont morts et les vivants qui n'ont pas pu faire leur deuil.

L'une de mes amies, durement atteinte par le virus, s'en sort peu à peu, mais elle qui ignorait la fatigue jusqu'ici voit ses force grandement amoindries.

Et vous avez raison : on peine à trouver les mots. Ces mots qui semblent s'être glissés sous votre plume inspirée.


Colline [08/12/20 07:59]
Bel hommage..en des vers à la hauteur de l'hommage rendu à tous ces morts.


Mademoiselle [07/12/20 21:28]
Merci Angie .. ces morts me hantent depuis des mois .. mais trouver les mots justes sans tomber dans les horreurs n'était pas facile.. j'ose espérer qu'il leur sera rendu hommage ainsi qu'à ceux qui étaient présents ..


Angieriquedm8 [07/12/20 20:57]
très beau poème sur la rage et l'incompréhension vécue par les malades, surtout ceux dont le confinement total des premiers mois (mars à juin), a laissé s'éteindre totalement seuls ou fort peu entourés, et sans honorer leur mémoire comme il se devait.. .j'aime beaucoup "Dans les torrents de solitude, Perdus dans l'incompréhension du temps".
Et surtout... Rajoutons un hommage, à tous les membres du personnel des CHU, médical ou accompagnants, qui ont oeuvré pour les accompagner à notre place jusqu'au bout du chemin... merci Mademoiselle