Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Kerdrel [07/03/21 22:53]
merci de votre lecture attentive
on peut dire beaucoup de choses en peu de mots et Chateaubriand dans ses mémoires d'outre-tombe l'a magnifiquement résumé
par cette phrase


Ombrefeuille [07/03/21 18:44]
Un poème majuscule, parfait reflet du modèle qui inspira votre plume.

Le titre à lui seul dit tout le drame de
la vie de ce grand auteur et combien l'Histoire mêle mort et renaissance.


Kerdrel [02/03/21 07:51]
Bonjour Angie, naitre pour mourir mais mourir nous renaitre, la vie est plus forme que la mort, la nature le prouve chaque hiver


Kerdrel [02/03/21 07:49]
Bonjour Loren, c'est un peu l'alfa et l'oméga de la vie la tombe n'est pas une fin en soi, mais le berceau d'une autre existence


Kerdrel [02/03/21 07:49]
Merci Pieds-en-vers ravi que cela vous plaise


Kerdrel [02/03/21 07:47]
Merci Catherine, j'oulipe de temps en temps :) histoire de ne pas perdre la main


Kerdrel [02/03/21 07:44]
Merci Violette


Angieriquedm8 [01/03/21 22:23]
Vraiment très beau Kerdrel... la révoltante vérité : Ne naître que pour mourir... L’unique issue et l’unique certitude.


Pieds-enVERS [01/03/21 13:23]
Superbe hommage
Mais combien cette dualité entre la vie et la mort est si douloureuse qu’elle raisonne au tréfonds de l’âme


Loren [01/03/21 11:16]
Très beau poème, Kerdrel! Vos mots sont d'une violence effroyable mais la vie peut être cruelle. Les mots deviennent douleur.


Oxalys [01/03/21 10:59]
L'irrationalité des données vie et mort réunies dans un cercle de pi-aire-carré.
Salut au fervent oulipien !


Ancienmembre [01/03/21 09:49]
magnifique de sens d'émotion de poésie
merci