Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Jim [31/03/21 16:03]
Louis, Kerdrel, merci de vos lectures et avis. Nul besoin de connaître la théorie mathématique de ce mouvement due à Einstein, phénomène observé par Brown : des "saletés" agitées à la surface de l'eau de façon aléatoire, agitation causée par la température de l'eau. Cela permet d'avoir une autre vision du devenir autre que l'éternel déterminisme ou destinée représentée par Œdipe (nul n'échappe à son destin) en affirmant que l'Histoire n'est pas écrite, mais s'écrit après les événements d'une part, at autre que le "libre arbitre" suivi de fatalité quand le choix n'est pas celui approuvé par le père, comme quitter le jardin tiraillé par le désir de connaissance. Le fleuve de l'Histoire entraîne la bestiole et le "libre arbitre" est réduit à l'aléa, d'où résultent les conséquences réalistes sur lesquelles tous achoppons depuis... un temps certain.

Une caractéristique de ce mouvement est son irréversibilité (on ne remonte donc pas le cours du temps), attachée à une diffusion dépendant de la température.


Louis [31/03/21 10:54]
bravo Jim
"Les peuples sont un gaz qu'aucune fin ne mène"
et aussi , La Fontaine , 'les grenouilles qui demandent un roi'. ;-)



Kerdrel [30/03/21 22:33]
et c'est depuis ces aléas que "Aloe Vera"

les math et moi cela fait trois...