Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Claudel [05/06/21 16:21]
Merci gentils poètes pour vos commentaires Beethoveniens.


Loren [05/06/21 09:39]
Le titre est sublime et quel beau dialogue entre le compositeur et l'oiseau! Bravo Claudel ! Vous excellez dans ce registre. La musique rencontre les mots et les mots deviennent musique. +V


Ombrefeuille [04/06/21 18:27]
Bien vu ! Et en plus, tu as su allier le burlesque et le tragique !

Alors là, bravo, bravissimo !

Puisse la lune consoler quelque peu l'ami Beethoven qui vivait vraiment un enfer intérieur (et faisait vivre, au passage, un enfer à son entourage) et qui nous a laissé une oeuvre admirable !


Louis [04/06/21 11:28]
superbe ce poème , Beethoven 'envoûté' qui ne perçoit pas la musique de l'oiseau,
mais qui à la fin improvise "un clair de lune".


Kerdrel [04/06/21 09:06]
chapeau bat monsieur le POète-compositeur c'est une poème magnifiquement exécuté il y a presque deux poème en un seul, les quatre premiers quatrains sont d'une précision que j'admire, bravo ! du grand art +V

mention spéciale au "moqueur-Chat" je découvre :)