Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Leonard [17/04/18 14:16]
Merci de la visite en compagnie de ces trois quatrains !

Ce que l'on peut être méchant
Avec future baume amant
Ah les pauvres belles mamans
Qui nous chassent à travers chant

J'm'en va t'apprendre la meçon
Mon p'tit garçon poil au menton
La leçon que n'oublient pas
Ceux qu'ont mordu où fallait pas!

Lors le prétendant Salvator
Reconnaissant qu'il a eu tort
Ne sachant pas si bien roupille
Le Papa, lui chante assez fort:

"Vous permettez, Monsieur, que j'emprunte votre fille ?"


Zeev stern [12/04/18 17:32]
Tant désespérée qu'on ne la siffle plus
La vieille beauté à la tombante croupe
Qui avant, les faisait bander en troupe
Se plaisait à les voir dépités du refus

Nana pas gouine adore qu'on la drague
Comme l' ex-belle habitant la Madrague
Quoi de plus naturel et de plus rassurant
Que de faire craquer un très bel amant

Elles ne veulent plus aucune concurrence
Femmes viriles , les hyènes au coeur rance
Qui détestent les hommes, les petits amis
Qui leur volent Manon puis aussi Sylvie
;-)


Leonard [04/04/18 16:26]
Oui Violette...On n'est pas sorti de ce moyen-âge: l'émancipation est un processus long et plein de "périodes comiques"...J'ai voulu en rigoler avec un pseudo pantoum et puis ...et puis...rire !


Ancienmembre [04/04/18 15:10]
On se la pète grave