Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ombrefeuille [06/10/18 16:54]
Merci infiniment, chère Matriochka. Thème dur et douloureux, en effet, et la poésie peut nous le garder simplement à l'esprit. On souhaiterait qu'elle ait de plus grands pouvoirs.


Matriochka [05/10/18 16:54]
Un poème poignant où tu évoques les horreurs de la guerre avec des termes saisissants, Ombrefeuille, tout particulièrement cette violence intime que subissent des femmes innocentes...
Un sujet dur qu'il fallait oser aborder en poésie, bravo pour l'avoir fait de manière si intense!


Ombrefeuille [05/10/18 16:15]
Merci à vous d'avoir bien voulu vous arrêter sur mon texte qui est bien peu de choses en comparaison de la gravité du sujet, du drame de ces femmes.

Violette, ton texte est poignant, déchirant, plus juste que le mien. Merci tout spécialement à toi. Je recopie tes vers pour les relire.


Ancienmembre [04/10/18 12:14]
Bravo ombrefeuille d'avoir traité ce thème de manière aussi poétique.


Ancienmembre [04/10/18 06:36]
. Seinfonie en viol

Sa musique est interne
Ils ont cousu sa bouche
Quand elle voulut crier
L’accordéon des tripes
Alors s’est replié
Et depuis en sourdine
En muette
Elle chantonne lancine
Cet opéra-déchire
Dont le verbe fait chair
Enfante le délire

Sa musique est intime
Elle est disharmonique
Elle contrecarre en ut
La divine douleur
Qui fit de son enfance
Un cauchemar sans fin
Elle chantonne lancine
Ce cri qui déchira
Son corps du haut en bas
Sa cantate enfantine

Alors elle replia
Ses ailes en cocon
Sur un air de rêvage
Qui tourne dans sa tête
Et qui jaillit la nuit
Quand ses sens en éteinte
Ne la surveillent plus

La seinfonie du viol
Chantée lèvres cousues
Par un chœur virginal
Intact de son refus
Qui un jour sortira
Eclatant et dispers
Les oiseaux se tairont
Ecrasés de terreur
Et elle s’envolera
Lit-vide
Sur son cheval-fureur.



Myosotis [03/10/18 20:31]
Terrible cet hiver là ..