Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ann [08/01/19 08:53]
Lui développe l'imagination ! Mon mari m'appelait ma loutre, t'y crois !


Varech [07/01/19 11:33]
Ah, la solitude du marin...


Ann [03/01/19 15:24]
Sans aucun doute mais j'espère pour toi que tu ne rencontreras pas une de celles qui ont la moustache raide et sentant la sardine !:)


CinquiemeVallee [03/01/19 14:05]
Oui mais n'y a t-il pas, toujours, quelque part dans les eaux troubles, quelque sirène de perdition ?

...Et qui chante pour amadouer le julot jeune...?




Ann [02/01/19 14:11]
Tout de même confondre une femme avec un lamantin, il faut être un marin privé de caresses pour en perdre la vue à ce point ! A moins qu'il ait alimenté le merveilleux pour plaire aux gens crédules.
J'aime bien au contraire de toi, cette forme vieillie qui fut d'ailleurs peu prisée dès l'époque médiévale à cause de ses nombreuses contraintes. Cette forme ne peut guère convenir avec ta poésie souvent teintée de gaudrioles et de jeux de mots. Bise et en retour je te souhaite le meilleur pour toi, que tes désirs soient car la vie est trop courte pour qu'on se restreigne en plaisirs.


Louis Vibauver [02/01/19 11:19]
Belle ballade même si ce n'est pas le genre poétique que j'affectionne.
Pas étonnant qu'avec ces sirènes le beau Christophe ait eu la berlue ....
Bises et meilleurs vœux
G


Ann [01/01/19 17:00]
Ah oui ! C'est donc toi que j'ai aperçu au large de Granville en train de t'ébattre avec quelques phoques sympathiques ? Bise à toi et une belle année 2019


Colibri [01/01/19 16:17]
1493...Ann tu es remontée loin dans le temps...depuis les sirènes ont évolué....
Bisou et bonne année


Notice: Undefined index: pseudo in /home/rickways/lespoetes.net/includegeneral/commentaires.php on line 188