Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ombrefeuille [15/05/19 17:31]
Merci, Pascal :) Je crois bien que je suis restée comme ce gamin, toujours à la poursuite de son cerf-volant et de ses rêves et que lui, c'est un grand poète qui s'ignore :)))


Piwi87 [15/05/19 11:31]
quel bel écrit ! Rempli de nostalgie et de mélancolie.
Comme tu le dis si bien "savoir garder ce que l'enfance a de meilleur" tout en poésie.

Merci Ombrefeuille pour ce joli partage +1

Avec toute mon amitié

Pascal


Ombrefeuille [07/02/19 17:17]
Merci, Efl. Un peu de rêve et d'enfance en partage, voilà qui fait un bien fou !


Ombrefeuille [05/02/19 18:44]
Un merci tout spécial, Louis, pour cette illustration pile dans le mille !
Qu'est-ce que c'est chouette d'avoir gardé ce que l'enfance a de meilleur : la poésie, au fond !


Ombrefeuille [05/02/19 18:42]
Merci à tous ! Allez ... On joue à quoi ? Au château-fort ? Au sorcier ? Au ballon ? Ah, je sais : une bataille de boules de neige, yeah ! Heuuu ... y'a pas d'neige, chez nous ... Pas drôleûh !


CinquiemeVallee [05/02/19 18:06]
Ah oui, je m'suis reconnu dans le nuage...Bravo !


Ancienmembre [04/02/19 14:33]
magnifique!


Louis [04/02/19 14:22]
oui, c'est vrai , beau poème , il y a des petits enfants qui vont se régaler
une image lors d'un fête de cerfs volants à Dieppe


Machajol [03/02/19 18:32]
TRès beau poème, original; bravo et merci !


Ombrefeuille [02/02/19 17:12]
Merci à vous quatre d'avoir voulu partager mes jeux enfantins. Une respiration dans ce monde de folie et de violence ...

Je me rappelle qu'à dix ans, je pouvais imaginer des tas de truc en chevauchant un simple tréteau qui devenait alors tour à tour vélo, cheval, voiture ou fusée. Au fond, je crois ne pas avoir beaucoup changé :)



Claudel [02/02/19 15:23]
Magnifique !


Banniange [02/02/19 12:45]
Quel beau titre pour cette comptine qui s'envole dans le ciel de l'enfance, merci!


Colline [02/02/19 08:15]
Un poème de fraîcheur enfantine....j'adore!!!


Matriochka [01/02/19 23:35]
Cela fait vraiment penser aux jeux des enfants, quand un carton devient un château, un balais un cheval, ou que sais-je encore! Si du moins les enfants d'aujourd'hui savent encore jouer comme ça, de toute la force de leur imagination!
J'aime beaucoup la chanson d'Alain Souchon, un de mes chanteurs français préféré, qui t'a inspiré ce poème.