Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Banniange [04/03/19 08:30]
Merci Louis, bien sûr ,je ne suis pas obscurantiste au point de nier tout progrès, Faust ici représente l'hubrys, l'excès scientiste quant il se défait de toute préoccupation éthique(science sans conscience n'est que ruine de l'âme...), on ne peut nier que la face cachée de la science, c'est le dérèglement climatique, l'automation forcenée des activités humaines, les catastrophe agro-alimentaires, les délires de la mondialisation financière...je pense d'ailleurs qu'il faudrait plutôt parler de techno-science dont la seule finalité est l'efficience sans se préoccuper des fameux dégâts collatéraux....


Louis Vibauver [03/03/19 23:45]
Une conception bien pessimiste de l'humanité pour aller jusqu'à renier les progrès qu'ont pu apporté, apportent et apporteront les sciences.
Il y a certes des dangers à celles-ci mais c'est en les connaissant qu'on peut s'en parer.
Bravo pour la forme qui est parfaite.
Cordialement
G


Banniange [08/02/19 20:12]
Merci Marcek et Cinquième Vallée, pas mal la chambre des pompes...funèbres!


CinquiemeVallee [08/02/19 20:08]
En lisant je me retrouvais en "exercice d'incendie", au fond d'une "chambre des pompes" de pétrolier envahi de chaleur et d'odeurs suffocantes, à remonter une civière lourdement lestée...oui !


Marcek [07/02/19 21:55]
Une atmosphère pesante et angoissante à souhait !
Bravo pour cette mise en scène si réussie !


Banniange [07/02/19 18:56]
Merci oxalis et matriochka, pour la musique de Berlioz je suis d'accord évidemment, mais je ne suis pas artiste musical, donc à votre bon coeur...


Oxalys [07/02/19 17:46]
Il ne manque que la musique de Berlioz et l'effet serait grandiose !


Ancienmembre [07/02/19 15:41]
Puissant!


Oxalys [07/02/19 10:02]
Magnifique !
L'impatience valait la peine d'attendre ce poème annoncé.
Faust est à l'honneur - Son histoire, véritable au départ, entrée dans la légende et très romancée par Goethe, trouve ici un souffle nouveau mais non moins diabolique !