Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Attention [22/09/19 19:09]
Merci Ombrefeuille de cette attentive lécture. Une question me taraude : où s'arrete le monde intérieur lorsqu'on devient, un jeu d'enfant...Ciel, Lune, Neige, Soleil, Vent...Il n'y a peut-etre qu'un seul monde derière le monde... serait-ce celui de la Poésie ?


Ombrefeuille [18/09/19 17:50]
Là, sous l'étoile du Poète
Le temps s'arrête" ...
Ces quelques mots me semblent concentrer tout le suc de ce poème porteur d'évasion dans un monde qui dépasse les galaxies elles-mêmes : un monde intérieur.

Bref, voilà bien vu ce qu'est poétiser.


Attention [10/09/19 19:39]
Merci Lastours - j'ai l'impression que il faut quand même une certaine retenue...
Merci Aurorefloreale - vous avez raison et malgré tout il y a d'la joie !
Merci Charazed - il y a aussi ces tourbillons (tornades) à gerer... et puis la renaissance ce n'est pas une mince affaire !


Charazed [10/09/19 15:33]
"Malgré les vagues, les tempêtes"

Sacré Sindbad, ce poète!
ça fait rêver,votre poème.



Aurorefloreale [10/09/19 08:47]
C'est la vie sous l'étoile du poète, ses embellies et ses chagrins conservés!


Lastours [10/09/19 08:35]
Eh bien, il s'en passe sous l'étoile du poète et encore, j'en suis certain, tu ne nous pas tout dit.