Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Colline [12/10/19 18:03]
Merci Ombrefeuille


Ombrefeuille [12/10/19 18:00]
La fraternité peut commencer
par le balbutiement d'un sourire ...
Tout semble alors possible.


Colline [03/10/19 20:41]
Merci Kero....je ne connais pas Lille dommage !!!
Merci Louis pour votre délicatesse


Louis [03/10/19 16:17]
des mots et idées magnifiques
"Un vide dans le regard s'éclaire au son de charité,
Que la communauté offre sans chauvinisme."
"D'un F comme frères, qui s'anime aux sourires balbutiés."


Kero [03/10/19 15:58]
Lille, ville où je suis né.
Ton poème m'a touché pas que pour le lieu.
" F comme frères, accent chantant jusqu'à Lille,
Ses poignées de main effleurant la compassion
De leur profonde histoire, l'image terne et fragile "
Que le Nord manque lorsqu'on y est plus.