Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Claudel [15/07/20 03:37]
Wow ! Quelle belle analyse poétique ! Tu as sûrement été professeure de français ou bien sûrement critique littéraire. Je te remercie Colette pour le vote, ton impression et la relecture.


Ombrefeuille [14/07/20 18:35]
La forme (pas si facile qu'on le pense) du triolet s'accorde à la perfection avec le souffle de l'Antique, pour nous laisser entrevoir, le temps d'une tempête, la figure du dieu Neptune, terrible et puissant, à la fois effrayant et rassurant, puisqu'il parvient à calmer la houle avant de retourner en son antre ...

J'aime beaucoup la légère liberté prise avec la règle en ton vers de chute, via le changement d'un mot, ce qui parachève la sortie, comme le fait le point d'orgue d'une symphonie ou la réplique de conclusion au théâtre ("Mon panache !" de Cyrano de Bergerac par exemple)

Bref : j'ai aimé, ah ça oui, alors !
Vote, impression, relecture ...
Et bravissimo à toi !