Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Lili [26/09/20 19:20]
J'ai hâte d'être aimé..rire


Ensuspens [25/09/20 18:22]
Je suis assez terrifiée par le pouvoir que les Hommes confèrent à dieu...


Jim [25/09/20 16:43]
Œdipe aussi, Ensuspens, creusa le trou de sa serrure...


Ensuspens [25/09/20 07:07]
"La lucidité creuse le trou de la serrure par lequel nous ne devrions jamais regarder pour ne pas perdre foi en nous-même"
Ha! Ha!
;-)


Jim [25/09/20 00:05]
La puissance, Tigrou, serait-elle plus dans les mots seuls que dans nos vaticinations auxquelles souvent nous les asservissons ?


Jim [24/09/20 23:58]
Merci Ensuspens, de ce robuste Atlas en toute intimité !


Tigrou [24/09/20 23:32]
Puissance des mots, puissance du trait.
Belles compositions de plume et pastel à corps dé-liés


Ombrefeuille [24/09/20 18:34]
Voltaire n'eût pas mieux dit !
Bravo !

Il est bon de rappeler ces bases du "vivre-ensemble", de cette laïcité, qui nous semblaient si évidentes, voici peu encore, et qui paraissent fragiles par les temps qui courent.

Qui plus est d'une plume vive au style impec. Bref : du grand art !


Jim [24/09/20 12:59]
Haute ! Haute ! Lastours, cela dépend de la vigueur du haricot !
Merci de ton pliment avec lequel je vais.


Lastours [24/09/20 08:37]
De la haute philosophie dans une forme parfaite (comme d'hab), que demander de plus.Encore.


Saintes [23/09/20 14:05]
Très juste fin de ton intervention.


Jim [23/09/20 10:55]
L'humilité, Saintes, vient vite à l'humain dès lors qu'il constate et accepte sa finitude, en temps, énergie et intelligence. Elle vient vite aussi dès qu'il constate ne connaître de son environnement que cela à quoi ses capteurs naturels lui donnent accès, en nombre fini d'une part, à une échelle utile à son adaptation d'autre part. Si la finitude entraîne l'incertitude, l'inverse est aussi vrai. Quant à l'humanité, qui est un concept d'ordre moral introduit par l'humain (extension de la meute à l'ensemble des bipèdes jactant), mieux vaut qu'il soit à sa portée, si l'humain le veut bien, sauf quand il souhaite n'être pas gêné aux entournures par des actions qu'il sait être immorales... La cohérence et l'intérêt sont parfois incompatibles. La nature est amorale. La question se pose alors de pouvoir distinguer ce qui relève de l'humain du reste ne l'étant pas. Considérant cette propriété d'exclusivité, on peut se demander si ce concept d'humanité est pertinent... Un extra terrestre doté d'intelligence et d'émotivité, avec trois oreilles, des palmes et des ailes, des écailles... bref, un homard doué, serait-il humain ? Un robot comparable serait-il humain ? Nous voilà replongés dans la controverse de Valladolid ! Pas si simple. Enfin, cette frontière posée nous autorise-t-elle à traiter tout ce qui est hors comme simple objet à notre merci ? Si nous étendons ce concept à la totalité, il devient inutile.


Saintes [23/09/20 09:54]
L'infini complexité du réel ne suggère-telle pas une grande humilité ? Pouvons-nous alors tirer un trait définitif sur l'incertitude ? L'humanité est alors un bien à notre portée.


Jim [22/09/20 15:57]
Et comme je le dis, Kerdrel, à certains: "Dieu ne me gêne pas". Dès lors que j'ai affaire à une personne non malveillante en quête de cohérence, aimant rire de soi en particulier, tout va bien. Quant au distique, le hasard fait bien les choses, non ?
Tu veux un kleenex ?


Kerdrel [22/09/20 11:34]
pas mal, la fin me fait penser à
"Quand le sage désigne la lune,
l'idiot regarde le doigt."
je suis croyant, mais cela ne me gêne pas de vivre entouré de non voyants...
à tes souhaits!