Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Marcek [12/02/08 22:26]
Cruellement touchée par la guerre en mon enfance, je suis particulièrement sensible à tes mos !
Merci!


Alby [27/11/07 01:49]
Anick, veux-tu que je te dise...
qu'elles soient de bise
ou de cerise
toutes tes rimes en ise
sur la guerre nous disent
la cruelle bêtise
et des femmes insoumises
qui Elise qui Denise
la farouche entreprise...

Et je te fais la bise...:)

(Même sans la photo je t'ai reconnise... oups reconnue :)






evemarie [23/11/07 22:46]
Une belle musicalité pour ce poème empreint de nostalgie.
J'ai aimé te lire.


boetiane [16/11/07 23:30]
Je ne saurais te dire -réellement pourquoi ni comment

En te lisant,
L’émotion me foudroie et monte en moi,
Chaude et froide

Et je m’incline,
Petite enfant gâtée
A toutes ces pauvres vies d’antan
- cruellement inachevées

Boétiane



Hobo [16/11/07 15:56]
Un très beau texte au rythme parfait qui ferait une superbe chanson
Hobo