Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Tigrou [28/11/20 10:48]
Il ressemblait à Yves MONTAND ? :)
https://www.youtube.com/watch?v=zUx7R8Km3Vs
Oui, bien sûr, le titre y fait bien référence. ...et Louis ne s'y était pas trompé (le p'tit cordonnier !).
Marches, marché, palais, ...;-)


Arcane [28/11/20 10:31]
Tu me rappelles une chanson délicieuse
Que me chantait un petit copain non moins délicieux :)


Aux marches du palais


Aux marches du palais ( bis )
Y'a une tant belle fille, lon, la,
Y'a une tant belle fille.

Elle a tant d'amoureux ( bis )
Qu'ell' ne sait lequel prendre, lon, la,
Qu'ell' ne sait lequel prendre.

C'est un p'tit cordonnier ( bis )
Qu'a eu sa préférence, lon, la,
Qu'a eu sa préférence.

Et c'est en la chaussant ( bis )
Qu'il lui fit sa demande, lon, la,
Qu'il lui fit sa demande.

La bell' si tu voulais ( bis )
Nous dormirions ensemble, lon, la,
Nous dormirions ensemble.

Dans un grand lit carré ( bis )
Garni de toile blanche, lon, la,
Garni de toile blanche.....

C'est trop mignon, bien plus que le marché à la viande ou aux cornichons !

:) :)


Lastours [28/11/20 08:13]
Une bien jolie balade au marché que tu nous offres là. La prochaine fois, tu nous emmènes?


Tigrou [27/11/20 19:36]
Le badaud à l'affût poétise les étals d'un rêve inassouvi en ces temps masqués où le bouche à bouche est péril ! :(
Merci de vos ...accolades.


Chrishautrhin [27/11/20 17:17]
Un palais appétissant, que celui-ci !
Très beau voyage.


Ombrefeuille [27/11/20 14:42]
"Un parfum de soleil pâle",
"les mordants pétales" ...
Du pur génie que ces images !

Pour l'étal aux mille surprises toutes plus suaves les unes que les autres, prudence voudrait que l'on attendît le très espéré vaccin, mais ... allez donc contenir les feux de la passion !

Une balade au marché pleine de couleurs et de senteurs, entre la bonhommie de nos petites villes provinciales et l'impossible équilibre propre à notre drôle d'époque. De la voltige poétique
du meilleur cru, agrémentée de tournures à l'ancienne du meilleur tonneau !


Louis [27/11/20 13:40]
belle poésie
"La froidure d'automne distille un parfum de soleil pâle
Dont les corps emballés reniflent les mordants pétales"

"Des affinés, des affamés, des assoiffés,
Des polis, des sons, des polissons,"
et un petit cordonnier ...;