Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Kerdrel [12/01/21 21:43]
je n'ai pas compris votre message sibyllin ?


Tonindulot [12/01/21 10:11]
Oui vraiment cette aire ne manque pas d'air...
Erre-je ou pas.?


Kerdrel [10/01/21 12:32]
merci de ta visite Jim, Bouder ? comme un président déchu ah que nenni, comme chantait Mick Jagger "we cant always get what you want"
PS : la Rolex tu peux la porter sur toi, mais la tapisserie même en kilt pour le coup ce serait kitch


Kerdrel [10/01/21 12:29]
Bonjour Lucienne,
merci de ton commentaire, ravi d'avoir suscité ce regain d'intérêt pour ces deux personnages oubliés

agréable dimanche, sous la pluie




Jim [10/01/21 12:03]
Bien beau sonnet pour une de ces histoires cruelles desquelles, depuis l'antiquité au moins néolithique, nous ne nous lassons et répétons. C'est le tourniquet du monde que cela ! Quant à la tapisserie, elle est superbe. Allez hop, soyons fou! soyons libéral! je me paye un caprice d'ado de luxe attardé... pour mon anniv, j'veux la même, sinon, je boudasse, na! ça jette mieux qu'une rollex, non ?


Arcane [10/01/21 10:26]
Tendre et merveilleuse histoire , j'en demanderai la permission à WAWA de suivre leur discussion avec l'enamouré Céladon ! Ou bien encore Céladon - pas d'chance -

Bonjour et merci KERDREL pour ton sonnet fort bien harmonisé ! des deux je ne choisirai pas :)



Kerdrel [09/01/21 21:37]
Merci de ton commentaire chaleureux :)
ravi que cela te plaise


Angieriquedm8 [09/01/21 14:58]
Très beau poème Kerdrel, une mention particulière au deuxième quatrain et au tout dernier vers de chute, évidemment "Mais plonger dans tes yeux pour oublier l'amer". Les mots sont destructeurs ou enchanteurs, peuvent mentir parfois, mais Jamais les yeux dans lesquels se mirent l'âme.


Kerdrel [09/01/21 13:59]
Merci Wawa, tout le plaisir et pour moi


Wawa [09/01/21 11:44]
Très joli poème Kerdrel et qui prend un relief particulier pour moi aujourd'hui qui suis chez des amis dans la région du Forez.
"c'est contre les murailles de la petite ville de Boen que Lignon passait qui va serpentant par la délectable plaine du Forez comme le plud beau lieu de l'Europe"
Nous avons entamé une discussion sur le roman d'Honoré d'Urfe et j'apprends de l'histoire d'Astree et Céladon...
Merci donc !


Kerdrel [08/01/21 21:52]
Bonsoir André,
ravi que ce poème ait trouvé écho en toi
merci de ton commentaire chaleureux

agréable weekend


Laugierandre [08/01/21 19:47]
Certainement un de tes plus beaux poèmes, mon Cher KERDREL. Que recherche-t-on à la lecture d'une poésie, sinon ressentir de l'émotion, être entrainé dans la musicalité de l'écriture et de vers parfaitement ciselés sonnant esthétiquement à l'oreille.

Il y a tout cela dans "Le Céladon diaphane" ; un BEAU travail de plume jouant dans le registre du sensible et d'une poésie accomplie.

Excellent week-end.


Kerdrel [08/01/21 07:31]
Coucou, merci du compliment


Kerdrel [08/01/21 07:30]
merci Lili
c'est là donc :)


Kerdrel [08/01/21 07:29]
Merci Loren :)


Lili [07/01/21 20:49]
Le Céladon diaphane
En célophanne dindon
je lèverai du plomb
Avant que rose ne se fane
J'me suis pris le pied dans le tapis..rire


Coucou [07/01/21 17:43]
Le vert céladon est bien pâle à côté du vers Kerdrel !


Loren [07/01/21 15:47]
Magnifique! Quel beau poème Kerdrel!