Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Kerdrel [10/02/21 15:22]
je pensais qu'il s'agissait d'un blague de sa part, s'ignorait qu'il y avait un film sur le "sujet"
merci de votre commentaire chaleureux donnez du plaisir que souhaiter de mieux
cdlt


Brune [10/02/21 12:43]

Bonjour Kerdrel,

J’ai envie de dire que ce poème est grand plaisir... de lecture :).
Osé, composé, déposé... le tout, admirablement.
En ces temps sombrement anxiogènes, telle fantaisie n'est pas du luxe :)
Et, comme Firefly, je pense au plus que plaisant film de Tanya Wexler qui s’intitule justement : "My god"... Michet ou Michu... allez savoir :).

Bien amicalement... et au plaisir...


Kerdrel [10/02/21 09:47]
j'ai cru que la pudibonderie l'emporterait et que ce ce texte serait boudé, par chance il n'en est rien...
comme disait Marie-Chantal le soir de ses noces : "entrez ou sortez, mais cessez ce va-et-vient ridicule!"


Coucou [10/02/21 09:12]
Les va-et-vient sur ton poème et les commentaires reçus m'ont réjouis moi !


Kerdrel [09/02/21 21:53]
yoshitoshi - in house we trust 2 cd 1 (mixed by behrouz).mp3
c'est beaucoup mieux :)))


Philippeb [09/02/21 21:17]
In gode we trust !


Kerdrel [09/02/21 18:01]
"rimé ici avec brio" avec qui ? dois-je préciser que je l'ai écrit seul... :)))
c'est un poème sans prétention uniquement dans le but de décrocher un sourire, dont nous avons tellement besoin actuellement
"il faut oser d'abord, doser ensuite..."
citation de Karine Viard


Ombrefeuille [09/02/21 16:22]
... Et il y a de tout en poésie !!!

Un sujet des plus délicats, rimé ici
avec brio, je m'incline, moi qui ne
m'y risquerais point.

Le "Oh my God !" dit beaucoup des méandres de la nature humaine, des
deux sexes et de tous les "genres" ...


Kerdrel [09/02/21 15:16]
effectivement la poésie est partout dans les recoins les plus sombres de notre imagination comme dans les fondements de toutes choses :)))


Kerdrel [09/02/21 15:15]
Merci Oxalys de ces informations, un titre en particulier j'ai cherché mais n'ai rien trouvé... sur le bâton de la joie :)))


Firefly [09/02/21 13:48]
Dans l’Angleterre Victorienne, un jeune et séduisant médecin, spécialiste de l’hystérie féminine. Le traitement préconisé est simple mais d’une redoutable efficacité : donner du plaisir pour soulager les troubles ! il y mit toute sa ferveur mais bientôt une vilaine crampe à la main l’empêche de pratiquer… passionné de nouvelles technologies, il met au point un objet révolutionnaire : le premier vibromasseur… oh my god ! Comme quoi la poésie se cache partout... :)))


Oxalys [09/02/21 10:39]
Aux amateurs du genre, je conseille de feuilleter le recueil de notre confrère "Rimatouvent" - hélas plus trop présent sur le site..
Vous saurez tout sur l'histoire du "Joystick" et autres gadgets à usage masculin, féminin.... ou les deux à la fois, de la préhistoire à nos jours.

Merci Kerdrel de restaurer le genre en ces temps austères, où toute vie semble morte afin que nous restions vivants !



Kerdrel [09/02/21 09:47]
Bonjour Claudel merci de t'être lancé
sur ce sujet au demeurant scabreux
mais dont les premiers spécimens remontent à la préhistoire, il y a plein de clins d’œils dans ce sonnet, en premier à Paul McCarthy au sujet de son "plug" qui fit scandale place Vendôme
ensuite à Théophile Gautier qui est le seul a avoir poétiser ce sujet
enfin à Balzac à travers le personnage de Madame Michu qui la pauvre n'a certainement pas dû y gouter au
Comme disent les anglais "Oh my God"

"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage." :)


Claudel [09/02/21 05:44]
Je ne sais quoi dire sur les plaisirs de ce poème, mais ce que je peux dire par contre : ce sonnet est d'une perfection très plaisante. Au plaisir de vous lire ! +V