Vous devez être INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ombrefeuille [13/03/21 18:03]
Merci à vous, Philippe, pour ces mots témoins de votre attention sensible.

Le parallèle avec la chanson de Charles Aznavour (il se trouve que j'aime particulièrement ce "Grand" de la
chanson française) m'honore.

Ne vous inquiétez pas pour le caractère "tardif" de votre lecture ... Il n'a échappé
à personne que je suis moi-même très souvent en retard pour remercier et commenter les uns et les autres. Le temps est ainsi : Il nous emporte en même temps qu'il nous fuit ...


Philippeb [13/03/21 16:25]
Colette, j'arrive souvent après la bataille, mais les poèmes défilent si vite ici ! La fin de ce beau poème me rappelle la chanson d'Aznavour "comme ils disent" (même si vous ne traitez pas le même thème), quand l'artiste se retrouve, sans fard, face à sa solitude...Bien à vous,Philippe


Ombrefeuille [05/03/21 17:49]
Merci infiniment, Jim, pour cette lecture d'une exactitude saisissante et pour ce choix musical on ne peut plus juste.

J'avoue ne pas être familière de l'univers du jazz (j'ai du mal à y entrer) mais je dois dire ici que la voix de Abbey Lincoln m'a donné des frissons tant elle est intense et sans artifices. Les notes de piano, en finale, sonnent comme un écho aux mots du début de mon texte, et cela m'honore grandement.

Merci, Paule, pour vos mots que j'accueille avec gratitude. Je m'en vais de ce clic savourer telle de vos créations, la poésie demeurant inépuisable.


Paule [04/03/21 22:50]
Bonsoir Ombrefeuille,

Cela faisait longtemps que je n'étais plus allée à Pigalle, quelle soirée j'Adore tout me plait, l'ambiance de la Poésie , le choix de la musique et l'interprétation magistrale de Jim , Merci pour cette soirée poétique et Merci aussi pour vos adorables commentaires sur ma Poésie ailleurs - Tendre soirée - Amicalement - Paule



Ombrefeuille [27/02/21 16:24]
Thank you so much, Lorenzina ! Your words are a gift and I'm honored by the attention you pay to my texts.

The syle this one is written in si quite rare for me, and I'm happy to see people did appreciate it.


Ancienmembre [24/02/21 17:12]
I also love music and dance as well as poetry and painting.. What a Beauty here (and not only!:)... The poetry is always a source of inspiration for painters... A "Jevel" that inspires !! :) Merci დ♡დ !!


Ombrefeuille [23/02/21 16:47]
Mille mercis à vous tous pour le bon accueil fait à mon saut dans le vide, sans parachute ni élastique, avec le seul style libre pour boussole ...

En fait, c'est surtout quand le thème est urbain et de préférence glauque que je recours à ce style-ci, les autres thèmes s'imposant en classique à mon esprit.

En tout cas, ce film "Maigret au Picratt's" m'avait vivement impressionnée, et le jeu de Rowan Atkinson, tout en retenue et en silencieuse intensité, y est admirable.


Catriane [21/02/21 23:35]
Vie des gens de la nuit avec côté lumière et côté glauque.Bien décrit qu'on s'y croirait Chapeau


Jim [21/02/21 16:35]
Le libre te va très bien, il te permet ce caractère sombre des cabarets parisiens certes, mais pour moi plus évoquant Cotton club et autres équivalents, que Mezz Mezzrow décrit dans son "La rage de vivre", sur scènes desquels se produisaient Billie Holiday, Abbey Lincoln, Sarah Vaughan, et autres Grâces, si bien caricaturées par Jessica Rabbit (Amy Irving), contre-parodie de Betty Boop et de son loup !
https://www.youtube.com/watch?v=yy5THitqPBw

Te lisant, le bonobo que je suis clape des quatre mains !


Ancienmembre [20/02/21 19:51]

Quelle verve !
C’est gouleyant à souhait.
Bref, dans un style différent de celui auquel tu nous as habitués, est là tout autant régal de lecture.
L’oreiller à la gueule de bois, d’être des plus parlants, m’a particulièrement enchantée.
Qui plus est, moi la parisienne presque riveraine de ce quartier en cabaret dépeint, je risque désormais de ne le plus regarder sous le même angle :).
Ceci étant, en ces heures de confinement à mi-temps, touristes et autres promeneurs ayant déserté les lieux, il fait, auprès d'un moulin qui broie désormais du noir, bien grise mine :(.
Amicalement bien à toi et au plaisir...




Tonindulot [20/02/21 18:30]
Un fin reportage pour peintre goulu d'images vivantes et convivialité non alitée...

La scène a laissé le bec dans l'eau de ce gars barré par la vedette démaquillée...

Essai de style à renouveler...


Claudel [20/02/21 15:29]
Une Ombrefeuille différente dans le style, mais renouvelée de surprises et libre comme une musique de jazz. Je vote !


Lupa [20/02/21 14:44]
De la scène à la rue, du glamour au glauque, grâce à vous j'ai marché dans Pigalle sur des talons hauts ! le style libre vous va très bien !


Louis [20/02/21 07:30]
en superbe poésie , l'atmosphère des "policiers" Simenon et de l'ancien Montmartre.


Kerdrel [20/02/21 00:28]
Un poème qui me remémore ces danseuses de cancans avec des noms improbables comme la Goulue,Grille d'égout,la Môme fromage...
qui ont animé les nuits parisiennes du quartier de Pigalle hanté aussi par "Durty Bertie" le prince de Galles futur Édouard VII


Ombrefeuille [19/02/21 22:37]
Merci à vous, Loren et Angie, pour l'attention que vous avez su porter à mon texte écrit dans un style qui ne m'est pas habituel.

Le "libre" est toujours un saut dans le vide, un lâcher-prise total, et je ne m'y aventure qu'avec crainte et parcimonie :)

Alors merci d'avoir accompagné mon atterrissage ... bien aussi périlleux que l'"amarsissage" de la sonde "Persévérance" ... LOL !


Angieriquedm8 [19/02/21 18:52]
J'aime beaucoup Ombrefeuille, ce poème qui exprime le Blues sur fond de Jazz...
Alors Merci, pour ce petit spectacle Cabaret en accéléré. J'y étais et me suis transportée à Pigalle. Une mention pour
"Elle garde sur les lèvres
la saveur fade d'un baiser fatigué
que le type a oublié là
avant de la quitter." Magnifique et poignant !


Loren [19/02/21 18:31]
J'adore votre poème tant l'atmosphère est bien dépeinte avec de sublimes images. "D'une coupe de champagne
coulent les étoiles
d'un piano langoureux." C'est tout simplement divin. J'aime beaucoup
le retour chez elle. Que de belles images!
Bravo Ombrefeuille!