Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Oxalys [08/03/21 11:23]
Le tanka, c'est trop court pour moi
La villanelle, ce sera pour plus tard
Aujourd'hui, ce sera du "style libéré"
A l'occasion de la journée de la femme !

bin, pourquoi pas, elle vaut bien ça !



CinquiemeVallee [04/03/21 19:14]
Ô, mon cœur a besoin du chant d' une hirondelle...
D'un poème vraiment, enfin, rassérénant!
Serais je devenu friand de villanelle ?
Tant qu'à passer commande, on l'a fait maintenant !

Je n'ai pas dit "tanka"...quoi que ...bin, pourquoi pas ?



Oxalys [04/03/21 18:13]

Banniange
C'est le maillet féroce annoncé il y a quelques jours en commentaire sur un maillet gentil de Ninon !


Oxalys [04/03/21 18:10]
Alain
Pour me faire pardonner cette cruauté le prochain ne sera ni maillet ni pantoum mais.. euh... je ne sais pas encore ! pfff l'embarras du choix, quelle cruauté !


Banniange [04/03/21 15:33]
Lancinant, le vers répété dans ce maillet accroit la cruauté arbitraire du pouvoir!


CinquiemeVallee [03/03/21 22:59]
Un maillet qui fait mal quand on baisse le pantoum !

Ah ces jeux sont cruels !


Oxalys [02/03/21 23:07]
Lili !!!
Scrogneugneu, ce n'est pas un pantoum mais un maillet.
Quant au roi mourant dans l'arène, ce n'est ni mieux ni pire que les conditions "troublantes" de la mort du président Félix Faure ! rire


Oxalys [02/03/21 22:58]
Angie,
disons que je me suis renseignée avant d'écrire des bêtises. Mais je savais, dès que j'ai vu le thème Arène que j'écrirais sur ce sujet-là. Férue d'Histoire, l'occasion était trop belle pour la laisser passer.


Oxalys [02/03/21 22:53]
Lupa, bonne remarque concernant le vers
"Gladiateur comme lui, tatoué, nu et chauve"

je viens de vérifier : oui, il y avait des combattants nus, les retiarus, simples esclaves envoyés aux arènes par leurs propriétaires insatisfaits d'eux. Ils se battaient nus, armés d'un filet et d'un trident.
Etaient-ils tatoués ou chauves ? Mystère... j'ai pris cette liberté pour les besoins de la rime.


Oxalys [02/03/21 21:50]
Tonin,
Hé hé.... je viens de lire l'écho du roi à la reine. A peine a-t-elle le dos tourné que le complice fait des siennes en levant le coude. On se croirait au cirque !
Prost


Oxalys [02/03/21 21:46]
Pia,
rectification : ce n'est pas un pantoum, mais un maillet, comme le confirme le spécialiste du genre, Tonin, plus bas.

Un maillet atypique quand même, car il compte treize pieds au lieu de huit ou douze d'habitude.

Amicalement


Lili [02/03/21 18:10]
Un pantoum relevé !
Et si le roi mourrait le pouce levé dans la reine t'imagines un peu le scandale ! rire m'dame


Angieriquedm8 [01/03/21 22:50]
Magnifique Oxalys, cette rigueur dans la retranscriptions des massacres des arènes.
Des mots en »levés » pour décrire les échines « baissées » qui mordront à jamais la poussière...


Oxalys [01/03/21 22:11]
Mady,
imagine cette scène de nos jours en vrai, pas sur l'écran de guignol, où les pouces levés crèvent la toile en se repaissant de cruauté virtuelle. Ce serait le tollé général !


Oxalys [01/03/21 22:05]
Kerdrel
Ah ce Jean-Léon, plus "académicien" que lui, c'est rare. Pourtant sa peinture, et surtout ses sculptures abordent des thèmes plutôt inhabituels pour l'époque. Comme cette scène qui m'a inspiré ce poème.


Oxalys [01/03/21 22:00]
Colline,
Plus facile que le pantoum, ici c'est un maillet où seul le premier vers de la première strophe est repris dans les strophes suivantes en dégradant d'une place à chaque fois.
J'aime bien prendre la liberté de m'astreindre à la rigueur.. sourire


Oxalys [01/03/21 21:53]
Loren,
ce poème est un maillet, comme le précise Tonin. J'aurais dû l'indiquer, mais je n'y ai pas pensé.
Thème traité "à l'antique" où la brutalité des moeurs était pire que de nos jours. On aurait peine à imaginer cette boucherie humaine de nos jours..


Lupa [01/03/21 20:16]
Si ce n'est pas un coup de maillet c'est un coup de maitre ! On imagine bien le gladiateur tatoué nu et chauve, et on lui laisse la vie sauve !


Tonindulot [01/03/21 19:24]
Ne serait-ce point un maillet pour le coup.?

Ici l'arène est sans essaim...

Bravo Chère Complice


Pia [01/03/21 18:24]
César est-il aussi magnanime pour lever le pouce ? heum !! en tout cas, moi je lève le pouce pour ce pantoum atypique et sa superbe illustration...


Madykissine [01/03/21 14:43]
Magnanime en effet
Jusqu'au jour où...

Ton poème donne à réfléchir comme toujours.
Je suis pour ma part assise par le nombre de milliards de pouces levés qui hérissent la surface de la toile d'araignée...
Bises, frisquettes, Catherinette
Mady


Kerdrel [01/03/21 13:26]
Ave César; Morituri te salutant !
très beau texte ainsi que le Mirmillon de
Jean-Léon Gérôme
¨Pantoum à panthéoniser !


Colline [01/03/21 12:03]
Si difficile le pantoum...toujours très admirative . Merci


Loren [01/03/21 11:29]
Joli pantoum, Oxalys! Le choix de pouces levés et pouces baissés est judicieux. Le pouvoir de vie ou de mort est pharamineux et combien détestable.