Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Angieriquedm8 [31/03/21 10:00]
Merci ChrYsalide, de votre gentillesse. Au plaisir de vous lire également.


Chrysalide [31/03/21 09:16]
Vous êtes la Reine graciant le Gladiateur ! Merci Angie c'est agréable de vous lire !


Angieriquedm8 [29/03/21 14:19]
Ô combien tu as raison Thibault, tout comme le faisait aussi remarquer Ombrefeuille, des objets si insignifiants pour la reconnaissance de la Vie... Edifiant... Mais glaive de bois ou Médaille, c'est le symbolisme qui compte, non ?


Thibault58 [29/03/21 13:28]
Très beau poème. Le glaive de bois pour les gladiateurs, une breloque en fer et tissu pour les militaires, la reconnaissance de la vie par les puissants est particulière.


Angieriquedm8 [28/03/21 19:44]
Merci beaucoup Ombrefeuille, ravie que cette anecdote véritable vous ait interpellée. L'objet du glaive de bois pourrait paraître insignifiant en effet au regard de ce qu'il représentait. La Liberté.


Ombrefeuille [28/03/21 18:29]
Il est saisissant de voir que l'insigne
de la liberté enfin conquise est un objet
si faible, si peu utile dans un monde dur
et sans pitié pour les "bancals" ...

Un poème intense, à l'image d'un chant d'espoir, rendant présent un passé au
fond assez méconnu. Bravo !


Angieriquedm8 [28/03/21 16:11]
Merci beaucoup Gjaril, pour votre passage sur mon poème. ravi que ce poème vous ait plu.


Gjaril [28/03/21 14:34]
Ton écriture a du sens et du rythme...


Angieriquedm8 [27/03/21 21:47]
Tu es drôle Ann ! Lol. Pas si sure, tout de même... Entre la liberté et un pauv’baiser qui ne pèse pas bien lourd. lol :):)
(Le glaive de bois était un peu comme la quille à la fin de l’armée, sauf que l’enjeu pour les gladiateurs étaient la Vie hors des barreaux de l’arène. Lol)


Ann [27/03/21 21:29]
J'ignorais que le gladiateur recevait un glaive de bois mais sans doute aura-t-il préféré le baiser de la reine.


Angieriquedm8 [27/03/21 19:00]
Ô combien vous avez raison Oxalys ! Il est tellement plus aisé de pouvoir visiter en touriste ces pans de l'histoire bien tranquillement assis à l'abri dans un canapé en écrivant des poèmes, lisant les livres la racontant, ou en regardant des Peplum à la télévision ou au cinéma.


Angieriquedm8 [27/03/21 17:55]
Merci Capri de votre retour, votre réflexion nous fait nous rappeler que nombres de reines aussi longtemps que l'on se souvienne dans nos livres d'histoire, savaient être souvent calculatrices, retords et fort cruelles jusqu'à ordonner la mort de ceux ou celles qui entravaient leur chemin... Alors, celle-ci a le beau rôle...


Oxalys [27/03/21 17:29]
Nous terminons ce mois dédié au thème ARENE sur un précieux supplément d'histoire concernant ce pour quoi elles furent construites dans la Rome Antique. Un épisode terrible d'une époque dont nous fermons le recueil, tout en nous réjouissant de pouvoir visiter, en touristes pacifiques que nous sommes devenus, ces vestiges de temps barbares heureusement révolus.


Capri [27/03/21 14:04]
bravo, et merci Angie ! d'avoir pris le parti d'une reine au grand coeur, dans ce monde brutal..


Angieriquedm8 [27/03/21 13:46]
Merci beaucoup Varech, de votre passage sur mon poème et de votre précision instructive, je ne savais pas. Du coup, c’était comme les esclaves noirs qui une fois affranchis, choisissaient de rester travailler dans les champs moyennant salaire en retour de leur labeur chez « leurs maîtres « qui du coup devenaient leur « patron » .


Angieriquedm8 [27/03/21 13:41]
Merci beaucoup Zeev, pour votre commentaire beaucoup trop élogieux que je ne mérite pas, même si j’affectionne lire Victor Hugo. LOL.
Merci également pour ces précisions instructives et constructives historiques qui nous montrent que le problème de l’asservissement de l’homme par l’homme existe depuis la nuit des temps, ainsi que ses questionnements insolubles inhérents. À savoir, que partout dans le monde, aujourd’hui encore, l’esclavage insidieux (il y en a pléthore) perdure au delà de toutes les lois.. Et combien avez-vous raison, la liberté est le bien le plus précieux juste après la vie.


Varech [27/03/21 11:50]
Histoire d'étaler ma science: certains gladiateurs continuaient à combattre même affranchis. Pour l'argent et pour la gloire. Ceci dit, le poème me plaît.


Zeev stern [27/03/21 10:08]
Chère Angierique,
Magnifique poème digne de "la légende des siècles".
La liberté est de loin le bien le plus précieux après la vie elle même et quelques fois plus important encore.
C' est aujourd'hui le jour de la pâques Juive, qui célèbre la libération des Hébreux , esclaves de RamsésII d 'Egypte et au terme de laquelle fut instaurée la première loi limitant l'esclavage à six ans seulement.
Et au terme de laquelle fut éditée la première loi interdisant le sacrifice humain : "Tu ne commetras pas de meurtre "(traduction exacte du 5 éme commandement)
Les Hébreux avaient interdit les jeux du genre Romain, déjà 1300 ans avant J.C.


Angieriquedm8 [26/03/21 22:03]
Merci Loren, en fait Cetait juste parti d’une petite idée sur les diverses significations de L’arène, sable, cirque, et la reine en jeux de mot... histoire de jouer avec le thème du mois de mars. Au plaisir de vous lire aussi


Loren [26/03/21 21:41]
J'ai beaucoup aimé vous lire, Angie. L'approche est très originale. Il fallait y penser. Bravo!


Angieriquedm8 [26/03/21 20:20]
Enfin Lupa ! Vous feriez de même je n'en doute aucunement. Tant qu'à faire, je préfère ce rôle à celui de spectateur le pouce baissé avec la mort de tous ces gladiateurs sur la conscience... LOL. Mais c'est surtout que : Qui ne rêverait pas d'embrasser le magnifique gladiateur qu'était Maximus, en plus d'avoir le beau rôle ? LOL...LOL


Lupa [26/03/21 20:11]
La belle reine Angie, se taille la part du lion, libératrice consolatrice, puissante et généreuse ! Jolie scène !


Angieriquedm8 [26/03/21 19:53]
Merci Kerdrel, Il y a deux moments clés où les gladiateurs utilisaient des glaives de bois. Le premier était lors des entrainements entre eux, le deuxième, fort rare était si on les affranchissait. Mais je ne suis pas sure qu'ils avaient droit au baiser de la reine, j'ai un peu extrapolé. LOL :):)
Mais c'est drôle, Kerdrel, votre "celui qui ne veut pas mourir te salue". Moi, aussi je préfère cette devise que" le morituri te salutant. Je ne veux pas mourir non plus. LOL


Angieriquedm8 [26/03/21 19:47]
Merci Pia, de votre retour intelligent. Très peu de gladiateurs en effet, ont été affranchis et ont eu l'honneur de recevoir ce "Rudius", glaive de bois, qui signifiait leur liberté... Et Oui, vous avez raison... Nos soldats sont en quelques sortes des gladiateurs dont l'arène est un champ de bataille, et ce partout dans le monde...


Kerdrel [26/03/21 19:36]
C'est vrai qu'avec des épées en bois
moins de risques de se faire mal,
et que ne ferait-on pas pour un baiser
de la reine, un poème épique, haut en couleur, digne de Cecil B. DeMille
celui qui ne veut pas mourir te salue !


Pia [26/03/21 19:10]
O, Angiériquedm8, votre geste est fort louable...une épée de bois pour signifier enfin la paix retrouvée.. . Ah, s'il suffisait qu'on s'aime....Mais à travers votre rêve, ce poème met à nue les abominations de l'Histoire et le prix qu'on dû payer ces malheureux gladiateurs, de tous temps et de nos jours encore, nos soldats, même si l'enjeux n'est plus le même. Un clin d'oeil essentiel.