Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ombrefeuille [16/06/21 17:10]
Mille mercis, Jim, pour cette lecture que j'écoute à l'instant avec une délectation indicible;

Je m'imaginais en certain château que j'ai connu, dans telle grande salle aux murs épais, un soir d'orage, entendant un troubadour venu de sa lointaine Occitanie nous conter comment il avait su charmer cette aurore et voir tout ce que sa "robe de brume et perles de silence" laisse deviner de chansons, d'évasion, de merveilles lentement préparées par Dame Nature ...

Ami conteur et troubadour, il y aura toujours table mise pour toi au château :)



Ombrefeuille [25/05/21 18:00]
Merci à vous deux, Laura et Séverine, pour vos mots tout de poésie déposés ici avec la grâce d'un matin de brume légère :)


Serona [15/05/21 11:20]
Une Nature tour à tour joliment parée de cette divine robe de brume.
Un maillet fortement apprécié.
Merci Colette. :)


Lauravanelcoytte [15/05/21 09:58]
l'aurore aux doigts de rose


Ombrefeuille [10/05/21 17:07]
Grand merci à vous, Fregat et Catriane, pour votre lecture attentive et vos mots.

C'est vrai, ce qu'il y a de mystère dans la nature me fascine, et j'ai tenté ici d'en rendre la silencieuse musicalité :)


Catriane [10/05/21 00:20]
Quand la nature soulève sa robe de brume
le soleil dévoile et souligne les couleurs de la vie.
Belle façon d'aborder le thème


Fregat [09/05/21 17:11]
Un peu du mystère du monde est dans ce superbe texte!
Merci


Ombrefeuille [09/05/21 16:37]
Grand merci à chacun pour ces mots qui fleurent bon le partage, la fraternité, le poésie.

Je suis heureuse que mon interprétation du thème "robe", un peu en décalé, vous ait emportés dans une communion avec la Nature, car c'est là, entre autres sources, que nous pouvons trouver des forces pour vivre ce que les temps nous imposent ...


Claudel [09/05/21 15:06]
Un joli maillet enrobé d'une robe croisée de rimes perlées de brume. +V


Capri [09/05/21 08:25]
Ce premier vers qui "descend" (comme le soir qui descend) tout au long du poème, ne doit pas être facile à amener avec fluidité, et ici c'est réussi, un grand bravo!
Belles images, dont la dernière strophe est l'apothéose, merci Ombrefeuille.



Louis [08/05/21 22:57]
oui, je rajouter , superbe
"Effleure d'un adieu l'horizon qui s'élance
Puis, fermant un pétale attardé, vient s'asseoir,"


CinquiemeVallee [08/05/21 21:18]
je venais de poser un joli commentaire
Au pétale attardé, mais sûre de son port
L'aurore a refermé mon clapet pour me taire
Cette nuit je m'en vais rêver d'autant plus fort...


Kerdrel [08/05/21 21:07]
bonsoir Colette,
que dire de plus après ce concert de louanges, le maillet une forme poétique que je n'ai jamais pratiqué, étant aussi un mauvais bricoleur :) mais très plaisant à lire comme une ritournelle
une robe qui laisse deviner bien plus qu'elle ne cache
Bravo! + V


Loren [08/05/21 20:26]
Rien ne peut rivaliser avec l'aurore. Que de magie et de beautés en vos vers, Colette! Cette robe de brume auréolée de perles de silence est sublime. J'adore "quitte le lit froissé d'un rêve" et "l'herbe folle enseigne à la pierre qui danse". Bravo! +V


Saintes [08/05/21 19:41]
Tu enfonces bien le clou avec ton maillet : félicitations !


Chedu [08/05/21 18:59]
MA...GNI...FIQUE !!!
Comme ''Jim'' je n'ai rien d'autre à dire


Jim [08/05/21 18:34]
Rien d'autre à dire que "très beau", je suis saisi et toute parole autre serait superflue.