Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Pia [19/05/21 20:42]
Bonsoir Loren et grand merci de votre visite. Au plaisir de vous lire.


Loren [19/05/21 12:23]
De magnifiques vers, Pia! Bravo!+V


Pia [19/05/21 10:00]
Bonjour Saintes, pour essayer de répondre à votre interrogation, je dirais : du courage pour accepter cette vie, sûrement (mais, de notre point de vue...) car, cette la foi là requière une telle adhésion, une conviction totale en l'Etre suprême, que ce que l'on qualifie de "courage" n'existe pas mais se transforme en "service" au bénéfice de ce choix... Merci de votre lecture.



Saintes [19/05/21 06:23]
S'extraire ainsi du monde, est-ce un acte de courage ? Sûrement de foi ! Beau poème.


Pia [18/05/21 18:58]
Certes, la société du "paraître" où de "l'affichage" existe bien à tous les niveaux. Professionnellement, le vêtement qui caractérise la fonction doit être assumé et reste, à mon avis, secondaire...même si l'ironie, la dérision et actes irrévérencieux sont de mise à travers les siècles. On dira que c'est aussi la caractéristique du genre humain...Merci de ce sympathique commentaire Ombrefeuille. Au plaisir



Ombrefeuille [18/05/21 15:38]
Un "look" courageux et un poème de la même eau, c'est-à-dire de la meilleure qui soit :)

Ce choix de l'habit (toujours le même, d'une seule couleur qu'on n'a pas choisie au départ) a une signification forte que vous avez su rendre perceptible, ce qui n'est pas du luxe en notre monde de suraffichage de soi et de brouillage de tous les repères.

Le clin d'oeil au quatrième quatrain a ceci de savoureux qu'il nous rappelle que nous sommes en France, pays où l'on aime bien égratigner (sans malice aucune) les marques extérieures du religieux, histoire de garder la distance par rapport à nous-mêmes, ainsi que cela se pratiquait au Moyen-Age lors des "Fêtes des Fous", où l'on n'hésitait pas à déguiser quelqu'un en évêque et à le faire entrer en ville monté à l'envers sur un âne.

Alors bravo, bravissimo de la part d'une catho (messe en latin et tout ça, si-si !) qui vit la laïcité tous les jours à la maison et qui pratique l'autodérision autant que la religion :)

Et vote, ça va sans dire !


Pia [18/05/21 14:23]
Merci Tonindulot, savez-vous que j'adore votre humour... candide ! au plaisir


Pia [18/05/21 14:22]
Bonjour Wawa, merci de votre gentille appréciation, et même si les anglicismes vous "piquent" un brin l'oreille.. lol, j'espère ne pas avoir déclenché un "burn out" ? lol



Pia [18/05/21 14:21]
Bonjour Kerdrel, je suppose qu'un amour "spirituel" est ressenti à des degrés différents selon l'image et la force de l'on se fait de cet amour.
La rivalité n'existe qu'entre êtres humains de cher et de sang... deux mondes en parallèles mais si différents.



Tonindulot [18/05/21 11:19]
Voilà de la bonne mouture pour nos esprits candides et pleins de bonne foi...

Superbe, en un mot,




Wawa [18/05/21 11:13]
L'important est d'être heureux(se) certainement !
Texte sérieux, bien construit et empreint de sagesse Pia (si ce n'est ce petit clin d'oeil au dernier quatrain).
Joli traitement pour le thème du mois (même si le titre me gêne un peu, à cause du "look" pour un inconditionnel du français) !
Mais je vote quand même...


Kerdrel [18/05/21 09:42]
Bonjour Pia, superbement écrit, j'ai toujours été passablement intrigué par le fait que toutes ces femmes soient mariées à Dieu, en portant un anneau... ne soient pas jalouses les unes des autres, commentaire quelque peu irrévérencieux je l'avoue, désolé ;)


Pia [18/05/21 07:09]
Merci Chedu, belle journée dans le vêtement qui vous plaira de porter...


Chedu [17/05/21 23:41]
J'aime beaucoup le look de votre poème qui lui aussi "colle à la peau"
Bravo Pia